Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Chers touristes, tu ne pourras que voir que nous avons l'électricité

Publié par vierzonitude sur 20 Juillet 2020, 18:34pm

Chers touristes, tu ne pourras que voir que nous avons l'électricité

Cher (s) touriste (s),

Lorsque tu sortiras de l'A71 ou de l'A20, au péage nord, direction centre-ville, une évidence te frappera au visage : nous avons l'électricité. A Vierzon, tu pourras dire, "j'ai la preuve que les Vierzonnaises et les Vierzonnais ont l'électricité". Ton regard n'en finira pas de courir le long des lignes aériennes sautant d'un poteau en béton à un autre poteau en béton. Cette évidence renforcera l'idée qu'enfin, oui, c'est certain, Vierzon peut rivaliser avec son siècle, du moins celui dans lequel elle est restée coincée. Entre le XIXème, post-révolution industrielle et le XXème...

Les signes extérieurs de richesse ont du bon : à Vierzon, cher visiteur, tu pourras constater avec une joie toute traversière car bien sûr, tu ne feras que de nous traverser, tu pourras constater que la fée électricité aime dresser sa toile d'araignée dans le paysage. Pas bling-bling, la ville de Vierzon, juste désireuse de montrer au monde entier que la modernité ne l'a pas lésé. Alors oui, dans cette avenue que tu descends lentement pour en apprécier l'épaisseur, tu pourras, cher visiteur, suivre avec les fils qui tantôt s'évadent vers le bas, tantôt rejoignent une maison pour y apporter cette magie extraordinaire, tu pourras sourire de bonheur pour nous.

Finalement, Vierzon est bien cette grande sœur du chemin de fer qui aime montrer ses caténaires, signe de modernisme absolu, pour que ces trains fendent l'air avec raison et ponctualité. Et bien, cher visiteur, nous avons su conserver nos "caténaires", avenue Edouard-Vaillant, sur ces deux kilomètres, les fils électriques et les trottoirs hérissés de poteaux en béton, signifient que, oui, tu es bien à Vierzon, cette ville du troisième millénaire qui milite désormais pour que le TGV la desserve, qui construit des bâtiments écologiques pour ses futures entreprises, qui utilisent le fin du fin des nouvelles technologiques mais laissent pendre les fils électriques le long d'une avenue, dans ses rues nombreuses.

Alors, cher visiteur, lorsque tu rentreras dans ta contrée, lorsque dans ton petit village qui, depuis longtemps, a banni la distribution aérienne de l'électricité au profit d'un réseau enterré et donc invisible, tu pourras te souvenir de nous et te dire qu'une ville a beau être une ville, moquant quelques fois le retard de la campagne, tu pourras sourire en te moquant de nous et en pensant à ton ciel dégagé, pur et sans rayure. Sur nos deux kilomètres d'avenue, le coût pour enterrer les fils électriques s'avère élevé, nous dit-on mais l'esthétisme a-t-il un prix ?

Tu auras pu, cher visiteur, apprécier les courbes fines de nos giratoires, l'énergie dépensée à construire des zones industrielles prêtes à défigurer notre forêt millénaire, tu auras pu apprécier tous ces mille et un détails infiniment politiques qui, rapportés à l'importance de l'esthétisme est, il est vrai, éloigné des préoccupations de nos édiles dirigeantes. Cher visiteur, il a suffi que des arbres cachant les fils soient coupés pour que les fils et les poteaux gâchant la légèreté du paysage soient mis en exergue. Et nous voilà condamnés à ne pas faire un bond en avant, un grand bond vers ce troisième millénaire qui a débuté partout ailleurs sauf chez nous. Mais, allons nous nous rétorquer, quel poids pèse l'installation d'une entreprise sur une zone industrielle avec des emplois à la clef et des fils enterrés qui coûteraient cher à la collectivité ? Oui, rangeons-nous à cet argument-massue et habituons nos rétines à la laideur, à l'inesthétisme, à la faute de goût. C'est le prix à payer. Le juste prix du parti pris.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LoL 21/07/2020 17:05

Bah!! je ne vois pas de fils électriques ici sur les photos , mais bien des séchoirs à baskets à usages permanents et illimités !! :-)

Heureux les oiseaux qui ne se cassent plus le derrière à faire des nids, et hop!! deux petits pas sur le coté du fil,et ils se retrouvent chez Nike ou Adidas,un vrai luxe à la Vierzonnaise ,quoi !! :-))

Heu 20/07/2020 23:10

Durant la nuit de samedi à dimanche, il y a eu une méga coupure d'environ une heure, toute la ville était plongée dans la nuit car fait rare, une ligne de 20 mégawatt était hs momentanément alors que l'on n'avait aucun orage.

chat noir 29/07/2015 13:34

Au moins ça montre qu'on est branché à mort à Vierzon.

Archives

Articles récents