Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Conseil municipal de Vierzon : les phrases qui tuent !

Publié par vierzonitude sur 26 Juin 2015, 13:00pm

Un régal... ce conseil municipal, suivi en direct par la presse locale. Petites phrases choc commentées à la sauce Vierzonitude.

Conseil municipal de Vierzon : les phrases qui tuent !

Une "plutôt bonne opération" estime le maire, à propos de l'aménagement de l'église Saint-Eloi(140.000 euros de subventions pour le baby gym, l'escalade et autres activités pour 180.000 euros de dépense).

Reste que c'est tout de même l'argent du contribuable... Aux 180.000 euros ajoutons les 170.000 euros d'achat de l'ancienne église, achat non subventionné. Soit un total de 350.000 euros. Un caprice qui coûte cher.

Du maire : "la fusion permet d'avoir le deuxième plus grand club de foot de la Région Centre en terme d'adhérents".

Pas d'économie puisque la subvention est de 140.000 euros pour un seul club au lieu de 140.000 pour les deux. La prochaine fois, organisons un concours de celui qui pisse le plus loin, ça coûtera beaucoup moins cher !

Du maire Nicolas Sansu à Nadia Essayan, conseillère d'opposition : "Je trouve que les Vierzonnais sont raisonnables. Ils nous mettent, nous la gauche, à la gestion de la ville et mettent la droite et l'extrême droite dans un rôle d'opposition qui lui va bien".

Et à l'Assemblée nationale, notre député-maire vote avec la droite et l'extrême droite. A part ça, il n'y a aucune contradiction !

Du maire : "les arbres sont arrivés à maturité et il faut les abattre. Le terrain est censé être replanté".

Eh non, il ne s'agit pas des arbres de l'avenue Edouard-Vaillant, du moins le côté où il y en a encore. mais de la peupleraie de l'Orme-à-Lieue. Là, il y a quelques sous à gratter, alors on coupe. Avenue Edouard-Vaillant, ces cochons de contribuables attendront bien encore !

Du maire : "on fait des choix et on les assume ! On fait avec les moyens qu'on a ! C'est ce qui permet de maintenir le budget sans augmenter les impôts".

Attendons les élections régionales et après les contribuables de Vierzon rigoleront beaucoup moins...

Du maire-adjoint à la culture : "entre la descente infernale (course de caisses à savons à Bourges) et les Estivales, mon choix est fait".

Jaloux, va !

Marie-Hélène Bodin (première adjointe) espère que le conseil départemental ne baissera pas ses dotations pour le financement des classes de neige.

Ah bon, la droite serait capable de priver des enfants de classe de neige ? On compte alors sur les sénateurs de droite de notre département pour reverser leur prime de Noël (8.000 euros chacun) pour compenser une éventuelle baisse des aides du département...

"L'école maternelle de Chaillot qui ferme à la rentrée prochaine, devrait abriter les associations qui occupent actuellement le centre associatif des Forges en mauvais état."

Du coup, le centre associatif des Forges en mauvais état sera offert aux conseillers municipaux du Front national pour y installer ses bureaux. Il y a des toilettes mais les locaux sont pourris. C'est mieux que des locaux en état moyen et sans toilettes !

Nicolas Sansu : "Vous n'allez pas nous reprocher qu'il y ait des investisseurs privés. Ici, ce n'est pas l'Union soviétique."

Ca, c'est lui qui le dit ! Il y a des Vierzonnais qui pensent autrement...

Du maire : "c'est un bon signe qu'un investisseur privé veuille contractualiser avec Pôle emploi".

On aurait préféré qu'un investisseur mette son argent dans une entreprise, des nouveaux commerces par exemple plutôt que l'agrandissement de Pôle emploi. Si la mairie se réjouit que Pôle emploi s'agrandisse, c'est son problème, nous non.

Nicolas Sansu : "Pôle emploi cherche depuis trois ans un site en centre-ville. Les pauvres ont aussi le droit d'être en centre-ville et les services publics de l'emploi doivent être en centre-ville."

C'est sympa pour les pauvres... Pourquoi ne aps ouivrir Pôle emploi à l'office de tourisme. Au moins, ça donnerait l'illusion qu'il y a des touristes à Vierzon...

Mary-Claude Grison, conseillère d'opposition, s'inquiète de "l'installation de Pôle emploi à côté du buste de Célestin Gérard".

Et nous on s'inquiète quand même pour l'auteure de ce genre d'argument...

A propos de la dotation exceptionnelle de 687.000 euros que la ville avait demandé à l'Etat pour boucler son budget et qu'elle n'a pas pu avoir : "c'est un combat politique !"

Oui mais perdu ! On se souvient de la pétition avec son nombre ridicule de signataires. il faut brasser du vent pour montrer que les élus existent...

D'un élu de la majorité, à propos du mandat de maire et de député : "La tâche élective d'un député est territoriale.Et les batailles comme le PRU ou le Polt (ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, NDLR) sont menées par des députés attachés à un territoire".

Le député est peut-être attaché à son territoire mais le maire, lui, s'en trouve détaché plusieurs jours par semaine...

"On travaille sur des techniques alternatives tendant vers le 0 pesticide" explique l'élue à l'environnement.

Les élus de Vierzon travaillent aussi sur des techniques alternatives tendant vers le 0 commerce...

François Dumon, conseiller municipal de la majorité : "On est une des rares villes à avoir obtenu un PRU (plan de rénovation urbaine) de centre-ville !."

Doit-on vraiment se réjouir d'être à ce niveau de décrépitude pour qu'on fasse pitié à l'Etat et qu'en plus, on soit les seuls à être aussi... pire !

François Dumon encore : "Mme Essayan, faite preuve d'un peu d'humilité ! Vous avez fait partie d'une équipe qui n'a rien fait pendant des années sur le centre ville. Alors, ne nous donnez pas de leçons. Aujourd'hui, on est au travail et on a des investisseurs qui commencent à s'intéresser au centre-ville".

Oui à quel prix : 3,5 millions d'euros d'argent public pour un bowling ! Ca c'est de l'investissement privé.

Philippe Fournié, adjoint socialiste : "Vierzon est en mutation".

Si c'est comme le Parti socialiste, les Vierzonnais sont mal barrés.

Nadia Essayan, chef de file de l'opposition : "Je trouve que nous avons réussi à faire vivre en quinze mois une opposition réelle, présente et réactive qui doit sans doute vous donner du grain à moudre mais qui est là pour vous empêcher de faire trop d'autosatisfaction".

Parce que l'opposition, elle, elle n'en fait pas, d'autosatisfaction...

Du maire à propos du Plan de rénovation urbaine : "la municipalité de Vierzon a fait le choix du sérieux et de l'optimisme, du rassemblement pour obtenir les financements nécessaires".

Nicolas Sansu a oublié de préciser "et surtout d'humilité".

Du maire de Vierzon, à propos de la fusion des clubs de foot : "On fait le pari que ça va réussir !".

C'est ce que les Vierzonnais se disent depuis 2008... Mais ça tarde.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents