Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Contre la pénurie d'eau, branchez les cubis sur les robinets !

Publié par vierzonitude sur 22 Novembre 2015, 16:30pm

Contre la pénurie d'eau, branchez les cubis sur les robinets !

Pas de bol ! L'accident majeur tant redouté arrive maintenant. Pas une pollution massive des eaux du Cher mais la rupture de la canalisation principale qui alimente l'usine d'eau potable de Saint-Lazare, cette bonne vieille usine de pompage qui fonctionne, avec fidélité depuis 1962 ! A deux pas de là, une nouvelle station de pompage, moderne, est sortie de terre. Mais pas de chance, un incident sur une borne à) incendie, provoque une réaction en châine, une rupoture de la canalisation, l'eau qui manque au robinet et dans l'un des trois réservoirs que compte cette ville :

- Réservoir Bourgneuf : 2 000 m3
- Réservoir route de Neuvy : 1 000 m3
- Réservoir Le mouton : 5 600 m3

La station de potabilisation de Saint Lazare est l’une des rares usines à traiter les eaux de surface dans le département du Cher. Elle a été mise en service en 1962. Elle est constituée d’une filieère de traitement complète. En cas de pollution du Cher, il est possible de mettre en œuvre un groupe de pompage mobile situé au plan d’eau du Bois Blanc. La capacité maximale de production d’eau potable est de 12 000 m3/j. La capacité de stockage des châteaux d’eau est de 8 600 m3.

Quant au maillage nécessaire pour distribuer la flotte une fois traitée, ce n'est pas de la tarte non plus. Le linéaires de réseaux de desserte en eau potable est de 233,870, la longueur cumuléedes 15 608 branchements est de 93,779 km dont seulement 13 315 branchements sont actifs desservant environ 28 335 habitants. Afin d’éviter les risques de développement bactériologique, des rechlorations ont été installées dans les principaux réservoirs.

Contre la pénurie d'eau, branchez les cubis sur les robinets !

Pour faire face au nécessaire renouvellement des installations de l’usine Saint-Lazare vieille de 50 ans et garantir la qualité de l’eau potable distribuée aux Vierzonnais et aux communes alentours, la municipalité a décidé de construire une nouvelle usine de pompage et de traitement de l’eau.

Cet investissement est permis grâce à la remunicipalisation de l’eau, effective depuis le 1er janvier 2011. La création de cette nouvelle usine de production d’eau potable n’entraînera pas d’augmentation du prix du m3 distribuée aux Vierzonnais qui ont déjà bénéficié d’une réduction de 10% de ce prix, lors de la création de la réaVie, régie publique de l’eau et de l’assainissement.

La nouvelle usine sera opérationnelle à la fin de l’année 2015 ou au début de l’année 2016.

La nouvelle usine

Malgré les modifications et améliorations apportées au fil du temps au traitement, l’eau produite par l’usine de Saint-Lazare construite en 1962, présente périodiquement des problèmes de goût et de qualité. La construction de la nouvelle usine, à 800 mètres à vol d’oiseau du site actuel, est donc devenue indispensable pour sécuriser la production d’eau potable de notre territoire.

La nouvelle usine de pompage et de traitement de l’eau sera capable de répondre aux normes sanitaires qui évoluent sans cesse. Elle intégrera en particulier certains paramètres bactériologiques et chimiques supplémentaires et permettra une filtration plus poussée de l’eau. L’eau sera toujours prélevée dans le lit du Cher.

L’eau brute traitée sera toujours distribuée aux communes de Méreau, Saint-Hilaire-de-Court, Massay et peut en cas de nécessité être distribuée aux communes de Méry-sur-Cher et Thénioux et dans un futur proche au syndicat de Vignoux-sur-Barangeron. En tout, ce sont 33 000 habitants qui bénéficient de l’eau potable produite à Vierzon. La future installation, d’une capacité de pompage et de traitement de 500 m3/heure pourra répondre à la demande actuelle et anticiper les besoins.

Un circuit de visite sera aménagé afin de permettre la venue de groupes et des scolaires avec une salle de réunion et à l’extérieur un espace pour le stationnement des bus. Des journées portes ouvertes seront organisées à la fin de l’année 2015.

Un procédé innovant

L’usine utilisera les dernières technologies qui présentent des garanties de traitement élevées. Aujourd’hui, l’eau est traitée sur filtres à charbon actif, la nouveau précédé utilisera du charbon en poudre pour piéger tous les polluants et un filtre à sable pour retenir la matière agglomérée. L’usine est prévue pour évoluer vers des traitements encore plus poussés comme la filtration membranaire ou l’ultra-filtration. Toute l’usine sera couverte et donc protégée des intempéries ce qui n’est pas le cas de l’usine actuelle.

Le rejet des eaux de process se fera sur le réseau d’eaux usées communal pour un traitement à la station d’épuration des Vallées. Le projet a une valeur globale de 7 953 660 euros. L’Agence de l’eau Loire-Bretagne subventionne la Ville à hauteur de 1 107 600 euros, elle aide également la Ville grâce au versement d’une avance à taux zéro d’un montant de 3 181 464 euros remboursable sur 15 ans. Le reste a été emprunté auprès de la Caisse des dépôts et des consignations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raoul du Berry 22/11/2015 22:38

Pas étonnant que ce genre de chose arrive qui prend l'eau...

et... 22/11/2015 17:06

quand ce sera réparé... cela revient tout de suite dans les tuyaux où il faut que les réserves soient remplies avant?

Archives

Articles récents