Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !

Publié par vierzonitude sur 10 Août 2016, 16:25pm

Catégories : #Rue Joffre

En 1982, la rue Maréchal-Joffre devait être l'une des plus belles rues piétonnes de France ! Trente-quatre ans plus tard, la rue Joffre est abandonnée. Cette rue qui mène au Vieux-Vierzon ne mérite pas son sort. En plus, le plan de rénovation urbaine envisage une mutation, c'est à dire, la transformation de pas de porte en logements. Qu'est-ce qui déconne à Vierzon ?

En octobre 1982, le centre d'étude du commerce et de la distribution (Cecod), direction des études, organisme spécialisé de l'assemblée permanente des chambres de commerce et d'industrie, signait une étude pour le compte de la confrérie des marchands du Vieux-Vierzon et de la chambre de commerce et d'industrie de Bourges. Le thème : rapport relatif à la piétonnisation de la rue du Maréchal-Joffre. Ou comment 32 ans plus tard, le rapport éclaire encore cette rue....

En 1982, note le rapport, seules 266 villes en France sont dotées de "rues-piétons" (terme utilisé par le rapport). Ainsi, "il semble donc bien que les aménagements engagés à Vierzon, entre la place Foch et le Beffroi vont, si l'on peut dire, dans le sens de l'histoire" lit-on dans le rapport. Mais, "un certain nombre d'observateurs vierzonnais (commerçants pour la plupart) se sont interrogés sur la pertinence d'un tel aménagement et s'inquiètent pour l'avenir de certaines activités commerciales présentes dans la rie, et ce avec d'autant plus de force que la décision de piétonniser et le début des travaux leur ont paru quelque peu précipités (tant pour ce qui est de la première que de la deuxième phase des travaux." C'est marrant, on a déjà vécu ça plus tard...

L'histoire de la piétonnisation de la rue Joffre et du secteur ancien de Vierzon a été chaotique : "seule la partie basse de la rue Maréchal Joffre devait, à court terme, être piétonnisée. Depuis lors, l'obtention de nouveaux crédits a incité la municipalité à étendre ces aménagements à l'ensemble de la rue (et ce avec un minimum de concertation avec les principaux intéressés et en particulier les rédacteurs de la présente étude" lit-on dans le rapport. C'est fou comme l'histoire se répète à Vierzon...

Vierzon avait de l'ambition à l'époque : "la rue du Maréchal Joffre pourrait, à terme, devenir une des plus belles rues-piétons françaises." Grâce à son architecture notamment, et à son Beffroi, les auteurs du rapport osent cette comparaison : "le beffroi (qui) n'est pas sans conférer à la rue un petit air "de rue du Gros Horloge" (à Rouen !)

Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !

Trente-deux ans plus tard, la problématique reste la même car, en octobre 1982, les auteurs de ce rapport soulignaient "le sous-équipement des logements en éléments de confort, le mauvais état des constructions et le médiocre aspect des façades et des boutiques." En somme, retour à la case départ... Sachant que ces problèmes ont "provoqué un certain dépeuplement du quartier qui peut nuire à l'animation de la rue." Changeons la date du rapport et le voilà terriblement actuel et contemporain !

Les problèmes, note le rapport sont les suivants : "peu de commerçants sont propriétaires des murs et sont en conséquence dépendants de propriétaires souvent âgés et par ailleurs, peu enclins à effectuer des travaux importants; seul un minimum de commerçants, pour des raisons diverses (tenant essentiellement à leur âge ou à des problèmes financiers) se déclare prêt à entreprendre les travaux qui s'imposent."



Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !

En 1982, "il apparaît que la rue Maréchal-Joffre supporte, en heure de pointe, un trafic PIETONS qui dépasse 2.000 piétons par heure ce qui constitue une valeur déjà importante compte-tenu de la largeur de la rue, surtout en fin de matinée, fin d'après-midi, samedi et dimanche matin.

Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !

La rapport détaille la nature des commerces qui existaient entre le Beffroi et la place Foch de la rue Joffre :
2 charcutiers-traiteurs; 2 boulangeries; pâtisserie-confiserie; boucherie-charcuterie; alimentation générale; fruits et légumes; 2 pharmacies; opticien; 2 drogueries; installateur de cuisine; marchand de meubles; tapissier; 3 magasins de chaussures; confection-bonneterie; bonneterie; vêtements-chemiserie; vêtements-tailleur; tissus; vêtements imperméables; vêtements-femmes; vêtements-enfants; les Dames de France; surplus Dallois; 2 magasins de cadeaux; cycles; graineterie; fleuriste; cadeaux-vaisselle; miroiterie; orfèvrerie-coutellerie; hifi-vidéo; taxidermiste; horlogerie; bijouterie fantaisie; 2 imprimeries; coiffure-parfumerie; cordonnerie; coiffure; banque; pompes-funèbres; pressing; agence immobilière; chauffagiste; bibliothèque.

Soit 52 commerces ! Voici le plan ci-dessous :

Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !

En conséquence....

Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Il faut sauver la rue Maréchal-Joffre !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jag 10/08/2016 22:29

Qu'est ce qui deconne ?
Ce sont les Vierzonnais qui ne sont pas foutu de se bouger le cul et faire quelques pas sans avoir un chariot de supermarché pour aller de leur auto à la grande surface...et c'est vrai pour toute la ville.
Ils oublient sans doute que la marche même si elle demande un effort est bon pour leur santé et celle du centre-ville !!
Ce n'est pas à la mairie de faire vivre les commerces, c'est à chacun de participer à leur survie.

letudiant 20/01/2015 19:25

c'est collector !!!! il serait intéressant de le mettre en accès libre !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents