Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La censure ne doit pas passer, vite une place de la Dette à Vierzon !

Publié par vierzonitude sur 22 Décembre 2015, 19:12pm

C'est une aubaine pour le Parti communiste et son député-maire de Vierzon, cette historie de rapport censuré par le Parti socialiste. Une vraie aubaine en cette fin d'année. Car le rapport censuré par les Socialistes sur les conséquences de la baisse des dotations d'Etat aux collectivités permet au P.C de dire qu'il a raison et au P.S que ce sont des méchants ! Surtout, le député-maire de Vierzon qui devait sortir un bouquin intitulé Au nom de la dette aux éditions du Parti va sans doute le repatiner et y mettre dedans tout ce que les citoyens ne pourront pas apprendre du rapport puisqu'il ne sortira jamais. Crime de lèdr-majesté, la censure ne passera pas. C'est vrai que les camarades ont l'habitude de la censure, mais dans l'autre sens. Forcément, quand ça leur arrive, c'est triste pour eux. Vite, il faut que la mairie créé la place de la Dette à Vierzon, on viendrait du monde entier déposer des gerbes. C'est autrement plus glamour qu'une place Charlie que le député-maire avait promis aux citoyens sans leur donner. Nous allons vivre un début 2016 fort... intéressant !

La censure ne doit pas passer, vite une place de la Dette à Vierzon !

Rapporteur de la proposition de résolution des députés Front de gauche sur la dette publique, Nicolas Sansu, député-maire de Vierzon, membre de la commission Finance de l’Assemblée nationale. démonte dans ce petit livre, l'argumentaire qui consiste à invoquer sans cesse le poids de cette dette pour sacraliser les politiques d austérité. Un livre de la collection Franc tireur.
Arcane 17 Association, 120 pages, 8 euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Schmilblick 09/10/2015 09:36

Il ne faut pas croire que notre Nicolas est devenu tout à coup un grand auteur que s'arracheraient les éditeurs. Non, la réalité n'est pas aussi somptueuse. Si on effectue dans Google la requête: Les Editions Arcane 17, on s'aperçoit que cet éditeur ne publie que des ouvrages communistes. Vérifiez le catalogue, vous verrez, c'est édifiant, on retourne 50 ans en arrière. Vu la qualité de la prose contenue dans les missives municipales distribuées aux Vierzonnais, je me doutais qu'il y avait un schmilblick. Notre Nicolas est bien un homme du passé utilisant des méthodes d'un parti archaïque. Ce n'est pas avec lui que Vierzon pourra se rendre dans le futur.

un autre 09/10/2015 12:25

Très juste. Du coup, c'est qui l'auteur ? ES ?

Mort ou Vif 07/10/2015 00:23

Il se prend pour le chasseur de primes Josh Randall – Steve Mac Queen dans AU NOM DE LA LOI ?
Est-ce à cause de la Winchester de ce héros que la collection s’appelle : FRANC TIREUR ?
En réalité, AU NOM DE LA DETTE est une trilogie dont le tome 2 s’intitulera : AU NOM DU BOWLING et qui restera dans le même domaine : la dette, mais celle de Vierzon, cette fois-ci ! Quand on est créateur de dette, on sait comment en parler.
Vu le style des bafouilles municipales, on imagine le genre de littérature ! Je doute que ce soit un ticket pour l’Académie Française. Mais ça pourrait peut-être intéresser Ruquier pour meubler son émission On n’est pas couché.

un autre 06/10/2015 20:17

Un sacré franc tireur...

chat noir 22/12/2015 20:30

Y'a rien de sexuelle j'espère, dans cette dernière remarque ?

Archives

Articles récents