Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La douloureuse réalité commerciale de Vierzon

Publié par vierzonitude sur 29 Juin 2015, 13:30pm

Comme l'incite à le faire la chef de file de l'opposition, Nadia Essayan, "consommez vierzonnais". Mais faut-il le pouvoir. Vendredi soir, nuit des soldes : commerces bouclés avenue de la République, animations annulées... Le lendemain, pour la braderie, bilan mitigé surtout rue Joffre où plus personne ne va.
Sortir des parasols dehors, ça ne fait pas plus avancer le commerce de Vierzon que d'ouvrir en nocturne une fois par an ! Peut-être serait-il bon de laisser les boutiques ouvertes entre midi et deux, comme à Bourges. Mais la mentalité ploucratique de Vierzon est verrouillée de l'intérieur par des habitudes stupides et surtout des idées fixes, comme quoi le Vierzonnais ne mérite pas les égards que d'autres habitants ont chez eux.
Ils ne méritent pas non plus le sens du détail et du beau. A Vierzon, on cultive l'approximatif, on cultive la ringardise, on cultive le bas de gamme pour ne pas effrayer le prolo. Ici, on aime le populaire mais pas au sens noble du terme. Voilà pourquoi les samedi après-midi, à Vierzon, ressemblent à des dimanches. Il faudrait juste trouver des idées originales, et arrêter de fonctionner en vase clos. Les commerces ont besoin de clients mais les clients ont besoin de commerces. Et arrêtons de dire que le pouvoir d'achat n'y est pas sinon comment expliquer que les Vierzonnais vont à Bourges et ailleurs ?
La douloureuse réalité du commerce vierzonnais ne se résoudra pas à coup de braderie et à coup d'aménagement de bowling et d'ancieene église. Les élus s'en foutent de ce commerce. Il crève, ce commerce. Pourquoi certains élus sont-ils pompts à aller soutenir le peuple grec ou les baisses de dotations d'Etat. Et pourquoi n'a-t-on pas eu l'idée d'organiser, à Vierzon, des approches citoyennes du commerce pour en discuter entre commerçants, citoyens et élus ? Pour trouver, ensemble, des solutions de toutes sortes.
Parce que pour décrocher un plan de rénovation urbaine, il faut que la misère se voit. Et pour décrocher des subventions, il faut être au fond du trou. Et plus l'on est au fond du trou, plus les subventons sont élevées et plus nos chers élus s'en gargarisent. Pas un mot de soutien, toujours, au magasin Plus qui ferme dans dix jours. Comme quoi, l'indifférence des élus est contagieuse aux commerçants eux-mêmes...

La douloureuse réalité commerciale de Vierzon

De Nadia Essayan, chef de file de l'opposition, à propos du cmmrce vierzonnais :

"Je lance ici le même appel aux vierzonnais que j’ai lancé sur Facebook, afin qu’ils consomment vierzonnais et français autant que possible. Et je peux illustrer mes propos puisque je porte une robe et des sandales fabriquées en France et achetées à Vierzon. Le sac est de fabrication étrangère mais également acheté dans notre ville."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents