Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La virilité phallocratique de la communauté de communes de Vierzon

Publié par vierzonitude sur 6 Juillet 2015, 13:30pm

Catégories : #Communauté de communes

Avril 2014 : une femme parmi les vice-présidences de la communauté de communes. Juillet 2015 : deux femmes pamri els vice-présidences de la communauté de communes. A noter que le monde intercommunal est surtout réservé aux hommes.

La virilité phallocratique de la communauté de communes de Vierzon

Quelque chose saute aux yeux dans la photo de la communauté de communes, dans la presse locale. Onze hommes, une femme... Parmi les défis que Jean-Claude Sandrier, réélu président, n'a pas su mener à bien, il y a celle de la parité. Non pas qu'il manque de femmes pour assurer les vice-présidences, mais les petits arrangements virils de la politique locale, surtout chez nos amis communistes, font que les mâles veulent garder à tout prix leur pouvoir intact. Et la phrase de Jean-Claude Sandrier est à mourir de rire : "Ne nous laissons pas entraver par des visions politiciennes et le lobby des petits mandarinats locaux." De la bouche d'un cacique du P.C, la saveur de ces mots n'en est que plus rehaussée. Les vice-présidences de la communauté de communes ne respectent pas qu'une sorte d'égalité des territoires. D'ailleurs, la communauté de communes est plus exigeante en matière de territoire qu'elle ne l'est en matière de parité.

Non, la distribution des vice-présidences n'est qu'une série de récompenses à, justement, "des petits mandarinats locaux" destinés à verrouiller le pouvoir de l'intercommunalité. Le Président a parlé, personne ne moufte. C'est à désespérer de la démocratie locale. Il suffit de s'assurer une paix politique pendant six ans pour faire passer les plus délirants projets. Jean-Claude Sandrier a même précisé qu'il ne suffisait pas d'être une femme pour intégrer le cercle. le cercle des mâles au pouvoir tout puissant. La communauté de communes ne donne en aucun cas des gages de modernité. Mais peut-on se fier au P.C pour en avoir ? D'un côté, les élus de la ville restent cramponnés à leurs privilèges pécuniaires alors que d'autres communes diminuent le montant des indemnités des élus. De l'autre, la communauté de communes reste arc-bouté sur son pouvoir patriarcale avec ces hommes bien plantés dans la terre de leur pouvoir local. Pas de doute : nous sommes bien à Vierzon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chat noir 07/07/2015 17:01

C'est ça la France, dans ce pays on en a dans le pantalon !!!

Candide 22/04/2014 15:34

Il me semblait pourtant que la Communauté de Communes exigeait la parité au sein de ses membres...curieux qu'il n'en soit pas de même en ce qui concerne les vice-présidents!! Mais pourquoi les femmes ont-elles accepté? N'auraient-elles pas pu voter contre ce machisme évident? Plus grave encore :il semble donc que, d'après J.C. Sandrier, aucune femme ne soit assez intelligente dans la majorité actuelle pour assumer une vice-présidence! C'est grave, elles ne sont donc parfois choisies que en tant que femmes, quand la loi l'impose...

BTP 19/04/2014 19:34

Génial si Sandrier part L'UMP va prendre la présidence vive jean- marc

Archives

Articles récents