Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Lettre ouverte à Madame la secrétaire d'Etat à la ville qui est aujourd'hui lundi à Vierzon

Publié par vierzonitude sur 1 Juin 2015, 08:44am

Chère Madame la secrétaire d'Etat déléguée à la ville,

Vous qui venez, lundi, dans notre laborieuse cité de Vierzon, ne vous laissez pas endormir par nos élus, sortez des sentiers (re)battus et balisés qui jonchent votre visite.

Exigez de sortir dans les rues de Vierzon, dans la rue Joffre par exemple, pour mesurer l'ampleur du travail à accomplir dans le cadre du prochain plan de rénovation urbaine 2015-2020.

Ne vous laissez pas abuser par la brillance des nouveaux locaux de l’Office public de l'habitat et de la maison des jeunes du pôle services de la cité Henri Sellier. C'est fait, bien fait, il faut passer à autre chose.

Ne vous laissez pas distraire non plus par la visite du bâtiment B3 de l'ancienne usine Société française, ex-Case dans laquelle un bowling honteux de par son financement en argent public semble être la seule solution trouvée par nos chers élus pour sortir cette ville de son marasme.

Allez respirer le centre de Vierzon, avec ses commerces fermés, ses commerçants qui peinent, avec son urbanisme à deux sous.

Allez humer la profonde impuissance de cette ville à juguler ses pertes en habitants, en commerces, en vigueur.

Ne vous laissez pas berner par le clinquant, par les surfaces lisses pour lesquelles des millions d'euros d'argent public sont engloutis pendant que des artères entières meurent et que la ville se fane de plus en plus.

Exigez de coller aux réalités du terrain vierzonnais.

Rendez-vous compte par vous-même, comment une ville comme Vierzon, sous-préfecture dont le bâtiment est devenue inutile et continue de coûter chez aux Vierzonnais, perd sa substance chaque jour.

Ne vous laissez pas impressionner par ces projets, vrais plans sur la comète, où les élus font croire que d'un coup de baguette magique, ils vont transformer une rue piétonne qu'ils ont abandonné en ateliers d'artistes et un vieux bâtiment en ruines en marché couvert !

Exigez que l'argent de l'Etat versé dans le cadre du futur Plan de rénovation urbaine ne soit pas capturé par des élus et des bureaucrates dont on se demande comment ils ont été choisis, faites que cet argent, public, c'est-à-dire appartenant également aux Vierzonnais, soit utilisé dans des projets citoyens, des projets bâtis avec la population et non entre quatre yeux d'élus dont les élucubrations politiques prennent le pas sur la raison urbaine.

Faites en sorte que le prochain plan de rénovation urbaine se déroule dans une concertation inédite et forte avec les citoyens, une sorte de plan de rénovation urbaine modèle où chaque voix serait égale, où l'on pourrait discuter de ce qui est bon pour la ville car c'est d'abord les citoyens qui vivent ici tandis que les élus y vivent pour s'y faire élire, ce qui limite l'esprit critique, l'auto-dérision et la capacité de se remettre en question.

Madame la Secrétaire d'Etat,

ne vous laissez pas embobiner par les beaux discours politiques car une fois que votre voiture sera partie, la grêle de critiques reprendra sur votre politique, sur vos choix alors que vous-même, vous n'aurez pas osé remettre en question les choix d'une majorité qui fait plus de politique politicienne que de politique urbaine.

Demandez, en passant, pourquoi une ville qui entretient à coup de millions d'euros une société d'économie mixte chargée d'une mission précise, est aussi inefficace que coûteuse, aussi endettée que fermée au public.

Demandez-vous pourquoi, dans une ville qui a choisi de déléguer aux autres ce qu'elle pourrait faire elle-même, avec une vraie volonté politique et surtout, avec une vraie politique orientée vers les citoyens et non vers les exigences des partis, pourquoi, nous avons l'impression dans cette ville que les citoyens sont maintenus la tête sous l'eau, loin des décisions importantes qui les concernent.

Vous n'avez pas beaucoup de temps, c'est dommage.

Il aurait été sain que vous rentriez dans votre ministère avec, en tête, le schéma d'une ville qui croule sous l'indifférence, qui ploie sous le poids de choix contestables car pris dans une totale opacité, au détriment de la démocratie élémentaire et citoyenne.

Regardez par votre vitre ouverte de voiture, et dites-vous que cette ville que vous visitez, n'a pas vocation de se redresser mais d'entretenir ce qu'elle est, notamment le mécontentement d'une partie de la population qui choisit le vote extrémiste par manque de choix politique et ne pas offrir, à d'autre filet que celui tendu par une gauche laborantine, une ville qui se prendrait en main et aspirerait à une autre volonté que celle imposée chaque jour.

Comprenez que le futur plan de rénovation urbaine sera la dernière chance pour cette ville non pas de revenir à ce qu'elle fût, mais d'aspirer a un futur apaisé, sans calcul politicien, sans arrière-pensée.

Madame la secrétaire d'Etat déléguée à la ville,

nous ne souhaitons pas être le laboratoire d'une gauche radicale, en guerre contre toutes et tous, dans une éternelle opposition, dans un enfermement constant.

Faites, madame la secrétaire d'Etat, que vous puissiez voir, dans les interstices de votre agenda ultra-serré, à Vierzon, la preuve vivante que des citoyens ont le désir ardent de participer à la survivance de leur ville.

Exigez de venir rue Joffre et vous comprendrez que Vierzon a plus besoin de nouveaux pavés, de nouveaux trottoirs, d'une politique généreuse de rénovation urbaine, d'une ardente citoyenneté, d'un retour aux sources, aux fondamentaux, que d'un bowling honteusement payé par le contribuable et d'une salle de spectacle à la gloire d'une culture de paillettes.

Mais, nous ne nous faisons pas d'illusion : comme les autres, vous passerez, en opinant du chef.

Vous ravalerez votre envie de dire ce que vous pensez. Et quand votre caravane ministérielle sera partie, vous servirez de caution politique à des élus dont les actes quotidiens ne vont pas vers les autres mais constamment vers eux.

Nous vous souhaitons tout de même un très beau spectacle.

Des citoyens qui ne veulent plus braire avec le troupeau.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents