Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Mieux que 108 à 0 voici 136 à 7, la dernière déculottée de la saison pour les SAV

Publié par vierzonitude sur 20 Avril 2015, 13:00pm

Une chose est sûre, le club saviste ne pourra pas faire pire à la saison prochaine, du moins on l'espère...Désolé de remuer le couteau dans la plaie... Mais là... "L’écart séparant les deux équipes, tant au niveau athlétique, stratégique et technique était énorme. Il se traduit par un score qui n’est pas si loin du record établi par les All Blacks lors de la Coupe du monde 1995 face au Japon (147-17)." C'est ce qu'on lire dans Paris-Normandie. 136 points, c'est ce qu'ont encaissé les joeurs de rugby des SAV ne mettant eux que 7 petits points. Il y avait déjà eu la déculottée 108 à 0 contre Nantes, bon là, le score est pire mais au moins les SAV ont mis sept points...

Les Vierzonnais n’avaient jamais subi une telle déroute à domicile de toute leur histoire. Nantes avait déjà passé la barre des cent points face à la lanterne rouge cette saison (107-0). Les joueurs de Richard Hill ont fait mieux en passant la bagatelle de vingt essais, dont dix-huit transformés, contre un seul aux Vierzonnais, signé Farid Hani, sur une inteception (7-96, 55e avec la transformation de Ducros).

L’écart séparant les deux équipes, tant au niveau athlétique, stratégique et technique était énorme. Il se traduit par un score qui n’est pas si loin du record établi par les All Blacks lors de la Coupe du monde 1995 face au Japon (147-17).

Privés de compétition durant trois semaines, les Haut-Normands ont donc montré qu’ils avaient des fourmis dans les jambes à l’approche des phases finales. Vierzon, dernier sans le moindre succès au compteur et déjà condamné à descendre en Fédérale 3, en a fait les frais.

Ben Mercer, en marquant à six reprises, a montré qu’il était en grande forme, tout comme l’arrière Kévin Milhorat, à la conclusion de cinq essais.

Les deux buteurs anglais, Edward Barnes en première période et Luke Cozens, se sont montré efficaces en passant neuf transformations sur les dix qu’ils ont eu à tenter chacun.

« Pas la préparation idéale »

Le stage organisé à Center Parcs pour préparer les phases finales, avec un gros travail stratégique, semble avoir porter ses fruits. Rouen peut cependant regretter d’avoir eu un adversaire d’un niveau si faible pour ce dernier match de championnat. Car au final, il y a peu d’enseignements à tirer d’une partie si déséquilibrée. Rouen fera donc son entrée en play-offs à Paris face à Gennevilliers, qui termine bien à la 4e place du groupe 1 comme prévu. L’opposition sera naturellement bien plus corsée qu’hier sur les bords du Cher. « Pour nous ce n’était évidemment pas la préparation idéale avant le difficile match de play-offs qui nous attend dimanche prochain. Marquer plus de 100 points, ce n’est pas intéressant pour nous et encore moins pour eux. Mais on doit respecter le rugby. On avait hâte de jouer après ces trois semaines de coupure. En plus les conditions étaient idéales avec ce soleil », expliquait Richard Hill, l’entraîneur rouennais après la partie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents