Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Nouvelles poubelles devant le lycée Brisson : les saletés trouveront-elles enfin le bon chemin ?

Publié par vierzonitude sur 27 Août 2015, 15:00pm

Photos Thibault Le Mouel

Photos Thibault Le Mouel

Pour l'observateur attentif, le lycée Henri-Brisson est un vrai sujet d'études. Déjà muni de poubelles et de cendriers, le lycée vient de se doter de nouveaux containers. Mais, est-ce pour autant que le trottoir devant le lycée Henri-Brisson ne sera pas jonché de papiers et de canettes ? L'an passé, pendant une semaine, Vierzonitude avait observé le phénomène : des canettes et des papiers par terre à un mètre ou deux de la poubelle. C'est fort ! Mais le plus fort c'est que le trottoir n'avait pas été nettoyé non plus... Croisons les doigts et espérons qu'avec les nouvelles poubelles installées devant le lycée Henri-Brisson, les élèves ont aussi un nouveau cerveau avec l'application : je mets mes ordures dans la poubelle et pas sur le trottoir. Ou autre version de l'appli : j'évite de faire comme dans ma chambre ! Merci pour l'environnement.

Voici ce que Vierzonitude écrivait en septembre 2014 :

C'est à désespérer. Après une campagne active sur ce blog contre l'amoncellement de déchets dus aux élèves sans gêne d'une part et au manue de balais municipaux d'autre part, Vierzonitude avait retrouvé goût en l'espèce du balayeur. Le trottoir de Brisson constellé de canettes, de papiers gras et de plastique avait été nettiyé. Euréka. Mais la joie fut de courte durée. Car nous voilà repartis de plus belle dans une spirale qui, là encore, allie l'irrespect de l'élève envers ses congénères citoyens et la raréfaction des balais municipaux qui doivent être allergiques aux trottoirs. Résultats : les trottoirs de l'avenue Henri-Brisson ne sont que des plaies purulentes de papiers, de feuilles tellement écrasées qu'ils forment une couche de poussière. On se croirait dans une ville en grève. Le contribuable doit endurer le poids des impôts écrasants sur ses épaules qui le forent en plus à regarder par terre, un trottoir dégueulasse indigne d'une ville civilisée. Canettes à côté de la pouvelle, plastique et même un vêtement, on trouve de tout sur les trottoirs de Brisson comme à la Samaritaine. Et ce n'est QUE le trottoir de Brisson. Imaginez qu'il y a dans cette ville d'autres savoureux endroits abondonnés de la chose publique. Un balai et rien d'autres. Vous verrez que bientôt, la ville les distribuera gratuitement pour que le citoyen balaie devant sa porte. Ce que les politiques de cette ville devraient pratiquer pour eux-mêmes au lieu de donner de grandes leçons de choses sur des principes qu'ils ne sont pas capables d'appliquer.



Post du 9 septembre

Depuis plus d'une semaine, le trottoir devant le lycée Henri-Brisson n'a pas vu le manche d'un balai ! Ce n'est pas le seul endroit de la ville, malheureusement mais Vierzonitude y prend une photo chaque jour, au même endroit, et chaque jour, ce n'est pas mieux, c'est pire ! Chaque jour, par strates, s'empilent des papiers, des plastiques, des canettes vides que l'incivilité des élèves épand sur le trottoir, juste à côté des poubelles. Mais on ne respecte que ce qui n'est pas respectable. Et franchement, ce trottoir-là ne l'est pas. S'ajoute l'absence d'entretien régulier. Et voilà comment on obtient des trottoirs dégueulasses et pourtant très fréquentés, à la sortie d'un lycée que l'on hisse en haut du mât de la respectabilité de cette ville, pour ne pas dire son faire-valoir même si le lycée n'est plus ce qu'il a été., En face, les trottoirs ont le même traitement, donc pas d'entretien le long d'un bar, d'un kébab et d'une laverie. Mais la crasse est habituelle : de la rue du Cavalier jusqu'à l'avenue Edouard-Vaillant, les trottoirs sont jonchés de papiers jamais ramassés. Avenue Henri-Brisson, en plus des détritus de toutes sortes, s'ajoutent les feuilles des arbres et nous ne sommes qu'en septembre ! Franchement, quand on érige la honte à un tel niveau de gestion de la voirie, on ne peine pas à comprendre que le reste part à vau-l'eau. Les trottoirs sont déjà pourris mais en plus ils sont sales. Alors, panne de balais ? Manque de personnel ? Entêtement ? Ce n'est pas une rue obscure au fond de Vierzon, c'est LE trottoir du lycée Henri-Brisson, le siège du futur conservatoire de musique. Faut-il attendre qu'il ouvre pour voir des balais municipaux ? Peut-être... Où l'électorat va, les balais suivent...

photos du 9 septembre
photos du 9 septembre
photos du 9 septembre
photos du 9 septembre
photos du 9 septembre
photos du 9 septembre

photos du 9 septembre

Fantastique : les trottoirs devant le lycée Henri-Brisson n'ont pas vu le poil d'un balais depuis la rentrée scolaire et encore, les trottoirs n'avaient été balayés avant non plus. Jeudi 4 septembre, en soirée, Vierzonitude immortalise une scène de déchets sous un banc. Le samedi matin, Vierzonitude immortalise la même scène avec les mêmes déchets au même endroit, ce qui montre qu'aucun balai n'est venu régler le sort des canettes et des papiers. On se dit bon, lundi, les balais municipaux vont entrer en action. Et bien non ! Lundi soir, Vierzonitude repasse au même endroit et retrouve les mêmes déchets, à quelque chose près, avec de nouveaux bien sûr. Soit il y a une pénurie de balais, ou de balayeurs ou d'une volonté farouche de laisser cette ville propre.

photos du 8 septembre
photos du 8 septembre
photos du 8 septembre
photos du 8 septembre

photos du 8 septembre

Voici une photo prise au même endroit, le samedi 6 septembre, à midi :

photos du 6 septembre
photos du 6 septembre

photos du 6 septembre

Voici une photo prise le jeudi 4 septembre, en début de soirée, devant le lycée Henri-Brisson :

photo du 4 septembre

photo du 4 septembre

Ce qui est fascinant de constater, c'est qu'entre le jeudi 4 septembre et le samedi 6 à midi, pas un seul balai n'est venu montrer le bout de ses poils sur ce trottoir. En soi, c'est normal, les trottoirs sont laissés à l'abandon. Mais c'est un établissement scolaire ! Et comme c'est le week-end, parions que lundi matin, quand les élèves rentreront, ils retrouveront leurs mêmes canettes vides et leurs mêmes papiers qu'ils ont l'indélicatesse de jeter par terre, au même endroit. Vierzonitude lance d'ailleurs une collecte de balais, même usagés, pour la ville de Vierzon.

Nouvelles poubelles devant le lycée Brisson : les saletés trouveront-elles enfin le bon chemin ?

Récemment, sur un réseau social, un Vierzonnais attentif à ce que l'on ne critique pas la municipalité, félicitait un citoyen de cette ville pour avoir publié une belle photo de trottoirs propres et neufs. Ce Vierzonnais soucieux de l'image de sa municipalité, ajoutait que le vrai courage, ce n'était pas de publier des photos de trottoirs pourris (comme le fait Vierzonitude et l'assume d'ailleurs très bien) mais au contraire des photos comme celle qu'il a pris plaisir à regarder. Non, le vrai courage c'est justement de mettre l'accent où ça ne va pas pour que les choses s'améliorent. Depuis le jeudi 4 septembre, Vierzonitude publiait chaque jour (ou presque), une photo des immondices qui s'accumulaient sous les bancs à l'entrée du lycée Henri-Brisson. S'ajoutaient les feuilles mortes pas balayées, les canettes mises à côté de la poubelle, mais surtout, des strates de papiers et déchets divers qui témoignaient de l'affreuse solitude des trottoirs, en manque de balais municipaux. Aujourd'hui, la ville de Vierzon a fait nettoyer les trottoirs devant le lycée Henri-Brisson. Oh, bien sûr, elle soutiendra qu'elle n'a pas besoin de Vierzonitude pour planifier le nettoyage de ses rues. De Vierzonitude, peut-être pas, mais de citoyens éclairés qui exercent une vigilance citoyenne sur cette ville qui est aussi le fruit de leurs impôts. Reste à savoir combien de temps les trottoirs ne seront pas balayés, à partir d'aujourd'hui. La vigilance citoyenne n'est pas un gros mot. Elle est comme la démocratie, (mais une démocratie bien vécue, huilée, pas un faire-valoir pour des élus qui prennent les décisions avant les concertations) le rouage essentiel d'une cité. Alors, Vierzonitude est heureux d'avoir participé au nettoyage des trottoirs du lycée Henri-Brisson. On ne va non plus remercier la ville du coup de balai : vu le montant de nos impôts, c'est la moindre des choses.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tazon 27/08/2015 17:43

Ce n'est peut être pas un ou une étudiante qui salie tout....ça peut mais ce n'est pas sur a 100%

Evidence 10/09/2014 08:37

Chacun a son "seuil d'incompétence" (élu(e)) et là c'est évident. Sécurité, propreté,économie qu'elle incompétence.

Archives

Articles récents