Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Pas de bol, l'IRM en panne au lendemain de son ouverture

Publié par vierzonitude sur 23 Septembre 2016, 18:00pm

Pas de bol, l'IRM installé à l'hôpital est tombé en panne le lendemain de son ouverture. Pour l'instant, les patients doivent patienter encore et l'IRM sera peut-être remis en service lundi, si tout va bien. Plusieurs patients ont reçu un appel de l'hôpital pour annuler les rendez-vous. D'autres se cognent le nez contre la porte.

Vous avez remarqué comme la face de Vierzon en est changée ? La ville, du moins son hôpital, possède, ça y est, son IRM. L'événement est salué plus politiquement que médicalement... Une victoire sur la désertification médicale. l'hôpital de Vierzon, malgré son endettement chronique, est parvenu à s'offrir, grâce à des financements variés, une IRM, tant attendue des patients. Le TGV aurait été accueilli avec moins d'enthousiasme. Mais, à Vierzon, l'hôpital est devenu un tel enjeu politique que beaucoup s'enthousiasment pour l'IRM. Tant mieux. Rien de tel que la molécule du bonheur pour aller bien !
Cette IRM permet surtout d'hisser Vierzon au niveau d'un statut qu'elle n'avait toujours pas contrairement à Bourges, Saint-Doulchard et Romorantin, des villes qui possèdent toutes une IRM.

"Le docteur Georges Loubrieu est le responsable du projet à l'hôpital de Vierzon, il attendait cet investissement depuis treize ans. "Une IRM est incontournable pour un hôpital", explique t-il. L''IRM sera utilisée le matin par le centre hospitalier de Vierzon, l'après-midi par le secteur privé, Raspail", lit-on sur le sit de France Bleu. Pour arriver à implanter une IRM à Vierzon, il a fallu faire entrer le privé dans l'aventure. Ce doit être du 30% public et du 70% privé, du moins c'était le pourcentage sur lequel était resté Vierzonitude.

C'est un grand jour pour l'hôpital de Vierzon : son Imagerie par Résonance Magnétique est entré en activité ce matin. Il n'y avait pas d'IRM à Vierzon. L'hôpital s'est associé au secteur privé pour faire aboutir ce projet vieux d'une dizaine d'années.

Il n'y avait pas d'IRM à Vierzon. Un investissement de plus d'un million d'euros. Cela va changer beaucoup de choses pour les patients du Vierzonnais d'abord. Plus besoin de faire des dizaines de kilomètres pour une IRM. Christian doit subir un examen de la tête, les médecins veulent s'assurer qu'il ne souffre d'aucune pathologie au cerveau. Dans le Cher, seule la clinique de St-Doulchard et l'hôpital de Bourges en étaient déjà équipés. L'hôpital de Romorantin également dans le Loir et Cher.

L'Imagerie par résonance magnétique est apparue dans les années 80. Une technique plus précise qui facilite le diagnostic des médecins. Contrairement au scanner, elle a aussi pour avantage de ne faire subir aucune irradiation au patient. Le docteur Georges Loubrieu est le responsable du projet à l'hôpital de Vierzon, il attendait cet investissement depuis treize ans. "Une IRM est incontournable pour un hôpital", explique t-il. L''IRM sera utilisée le matin par le centre hospitalier de Vierzon, l'après-midi par le secteur privé, Raspail.

Un mariage privé public qui va permettre d'amortir l'équipement dont le financement n'a pas été simple. L'Agence Régionale de Santé avait donné son feu vert au projet en 2012. Il n'avait pas été facile de la convaincre de l'intérêt de cette IRM à Vierzon. D'autres hôpitaux étaient jugés prioritaires." On s'en doute. Mais l'IRM, arraché de hautes luttes permettra de peser dans la prochaine balance électorale.

"Un montage public-privé a donc été mis sur pied avec le centre d'imagerie médicale Raspail et l'ARS a également mis de l'argent sur la table : 900.000 euros sur les 1 million 100.000 euros nécessaires pour réhabiliter une partie des anciens locaux de la maternité de l'hôpital", poursuit France-Bleu, et ceci pour la rénovation de l'ancienne maternité. S'ajoutent 1,3 million d'euros pour l'achat de l'appareil (on avait cru à une location !) Et voilà le travail. En revanche, on ne connaît pas la part financière que le privé a injecté dans l'affaire !

Du coup, le directeur de l'hôpital, est hyper optimiste : "L'hôpital de Vierzon espère ainsi renforcer son attractivité. Impossible en effet pour un hôpital, d'attirer des médecins sans un bon plateau technique. C'est encore plus vrai en imagerie médicale, où les praticiens sont formés aux techniques les plus modernes. D'ailleurs le centre hospitalier de Vierzon recherche deux médecins pour son service de radiologie." Et si l'hôpital ne trouve pas ? "les analyses des examens de l'IRM pourraient être faites à distance par des spécialistes à Tours ou Orléans..." précise France Bleu. Ce n'est donc pas gagné... Ce serait dommage de se retrouver avec un équipement qui a coûté 2,4 millions d'euros au total pour que les analyses soient lues à distance à Tours ou à Orléans !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Un IRM certes, mais depuis juin on voudrait bien aussi un ophtalmo, il est parti de l'hôpital. Celui qui reste (passage Lévèque) ne prend pas de nouveaux clients.
Pas toujours glop la vie d'un vierzonnais :-)
Répondre

Archives

Articles récents