Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Quand la gauche se pince le nez pour installer de nouvelles caméras

Publié par vierzonitude sur 6 Octobre 2016, 17:52pm

« Ce n’est pas la seule réponse de sécurité publique, estime Nicolas Sansu.
Cette installation fait suite à une demande des services de l’État. Très bien. À l’État maintenant de répondre à nos demandes. »

Pour Marie-Hélène Bodin, première adjointe, « ces caméras répondent à l’inquiétude des gens ».

Quand la gauche se pince le nez pour installer de nouvelles caméras

La gauche vierzonnaise n'assume pas du tout, mais alors pas du tout, l'installation de nouvelles caméras de vidéoprotection. A part peut-être le Parti socialiste qui arpente encore les rues vierzonnaises et qui se rend compte que les caméras, correspondent à une demande de celles et ceux qui vivent sur place. Et pas toujours dans de bonnes conditions.
Pas comme certains élus hors-sol, qui se précipitent dans les communes voisines en ignorant les problèmes qu'ils sont censés résoudre à Vierzon. En revanche, la droite assume totalement. A tel point que le très droitier David Dallois félicite, sans retenue, la droite vierzonnaise pour sa pétition pour de nouvelles caméras rue Joffre et place du Marché au Blé. Ces deux postures sont tellement ridicules qu'elles sont finalement très drôles !
Une gauche de la gauche qui, du bout des dents, explique que c'est l'Etat qui veut de nouvelles caméras, donc il n'a qu'à les financer. Ce qui est assez marrant, dans cette déclaration du maire de Vierzon, lue dans la presse, c'est qu'elle signifie que la ville peut dépenser 170.000 euros dans une église, des centaines de milliers d'euros dans un bowling, des millions (pour rien, enfin, pour pas grand chose) dans une société d'économie mixte (Sem-Territoria) qu'elle vire de son territoire. Mais pour la sécurité des Vierzonnais, circulez y'a rien à dépenser !
Voilà le type de réaction politique qui va donner du vent dans les voiles de l'extrême droite. Au lieu de se montrer protectrice avec ses citoyens, la municipalité préfère financer, à grands renforts de subventions des associations sportives, des projets sans queue ni tête, plutôt que de se concentrer sur l'essentiel, ses citoyens. En gros, si vous avez la trouille, tournez vous vers l'Etat nous on a d'autres projets où balancer votre argent par les fenêtres.
Souvenez-vous : ça tire place Foch et rue Gourdon ? Pas un mot, pas une réaction. Une usine ferme ici ou là ? Pas un mot, pas une réaction. Vous avez les pétoches ? Pas de réaction. Les élus ont les centres d'intérêt qu'ils peuvent. On sait que la sécurité, ce n'est pas la tasse de thé de la gauche radicale. On sait aussi qu'elle se pince le nez parce que la gauche radicale ne réfléchit pas avec son cerveau, mais avec son bulletin de vote.
Les Vierzonnais veulent des choses simples : des rues propres, des commerces ouverts, un Forum république où l'on peut se balader, une rue Joffre sans commerce stupéfiant... Bref, une ville où il fait bon vivre. Mais en réponse aux Vierzonnais qui n'ont pas attendu la faillite et la défaite de la gauche radicale pour voter Front national, ils n'ont que du mépris. C'est une vision réductrice d'une politique de proximité. Mais qui a dit qu'on attendait autre chose d'une municipalité dont le principal intérêt réside dans l'intérêt particulier ! Alors les concitoyens, ça s'écrit vraiment en deux mots.

Commenter cet article

Cassandre 09/10/2016 22:35

Aprés une dizaines de menaces de morts en deux ans ; il y a un peut plus de deux mois, à 20 métres d'une camera , on a essayé de me couper la tête avec un panneau de déviation. Sans avoir eu le reflexe de me retourner j'étais mort. Dépos de plainte , 33 jours itt pour une main cassée, et toujours aucune interpelation, ni confrontation, en niant mon statut de victime ?

Au commissariat de police ils me disent entre autres "qu'ils en on marre de mes plaintes à répétition", et se foutent de ma gueule ouvertement. Donc , si les cameras ne servent pas dans le cas d'agression physique, elles servent peut être à autre chose, mais à quoi ???
Pour avoir les bonnes réponses posez vous les bonnes questions.

Il y a deux ans , je suis venu à vierzon pour ouvrir un commerce dans la rue pietone. Le jour de mon arrivé , le 1er aout, la rue était tranquille. Le lendemain , le 2 aout , ( par le plus grand des hazard ) , une trentaine d'individus squataient en bas de chez moi, de jour comme de nuit sur les marches du futur commerce. Vendant, buvant de l'alcool, roulant en scooter, agressant et insultant, hommes, femmes, enfants, viellards, ... Stupéfiant n'est ce pas !?

Au bout de 15 jours , voyant que la situation ne faisait que empirer et ce dégrader, j'ai decider d'agir en parlant avec ces ultra marin. Ils mon répondu directement par différente menaces de mort , une dizaine de fois en six mois. Aprés avoir déposé plaintes j'ai decidé de rendre les clefs et d'abandoner le projet.

Je n'ais eu quasiment aucun soutien de la part des autoritées, ou de la population, qu'elle honte. L'ancienne présidente de la fédération des commercant ma viré de cette association. Certain on même mis en doute ce que je disais ou écrivais à l'époque, je devenais alors un menteur ou un mythomane, cette double, triple ou quadruple ... peine, a été pour moi imsuportable.


Avec cette interdiction de travailler sur la ville , je suis entré en dépression, ça m'a mené à l'hopital pendant un mois, avec une péricardite et embolie pulmonaire. Je suis maintenant au rsa et toujours sans aucune aide des pouvoirs publics.

Je vit personellement dans cette ville comme un paria dans une déchéance, une injustice abominable. Ce n'est qu'un exemple, parmi de nombreux autres, et comment on produit dans cette ville des cas sociaux ( cas sos, comme on dit ici ) , ou comment l'on pousse les gens au suicide , à la folie, ou à l'anéantissement. Oui , le silence des pantouffles est bien pire que le bruits des bottes.

First they came... (Quand ils sont venus chercher...)

Quand ils sont venus chercher les socialistes, je n'ai rien dit, Parce que je n'étais pas socialiste

Alors ils sont venus chercher les syndicalistes, et je n'ai rien dit, Parce que je n'étais pas syndicaliste

Puis ils sont venus chercher les Juifs, et je n'ai rien dit, Parce que je n'étais pas juif

Enfin ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour me défendre.

Niemöller 1946

Ce poéme résume et illustre à lui seul comment l'individualisation des rapports personels et sociologiques peuvent fonctionner avec la peur et la lacheté dans des phases historique données. Ce n'est pas tput de comprendre, si l'empathie disparait avec le syndrome de l'autruche, la place est alors ouverte à l'entropie. L'histoire begaie t'elle en prenant des formes alléatoires differentes ?

À mon sens l'empathie est à retrouver, perdue collectivement dans les méandres des années 80, les années mittérand, les années fric et de l'individualisation à outrance , qui n'a fait que ce renforcer depuis.

Tombées en désuétudes , éducation, culture, savoir, connaissances, communalisme, démocratie... sont les armes qui doivent être , à mon avis, favorisées , réapropriées et affutées ensemble pour retrouver la fraternitée et le courage perdu. Le chaos avec les identitées du communautarisme meurtriers est à notre porte.

Jag 06/10/2016 23:07

Il n'y a rien à ajouter dans cet article, tout est dit !
Monsieur le maire s'y entend en solutions sécuritaires, on se pince pour être certain de ne pas rêver.
Cette mériterait d'être mise sous tutelle, car gérée par des irresponsables.
Oui, les caméras sont utiles, cela s'appelle de la dissuasion. Elles ne vont pas tout résoudre, mais améliorer certainement.

Yann 06/10/2016 20:48

Quand on tend l'oreille dans la ville, que perçoit-on ? Un murmure qui s'amplifie en grondement, même chez des électeurs de gauche et même chez des électeurs de la gauche radicale. Les citoyens vierzonnais ne sont pas si cons, ils sont décidés à faire de la résistance politique en optant pour le changement. Pour qui veut écouter, c'est une évidence qui va se concrétiser dans quelques mois. Encore un peu de patience et Vierzon repartira du bon pied grâce à ses électeurs.

Jag 06/10/2016 23:08

J'espère que vous aurez raison ....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents