Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage

Publié par vierzonitude sur 7 Novembre 2016, 12:05pm

Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage

Lu sur le site du ministère de l'intérieur : « Il nous faut à présent rénover le reste du bâtiment, soit les trois quarts du site, et trouver des investisseurs privés intéressés par le projet. C’est un pari difficile car le coût de cette rénovation est très important. Rien que pour le clos-couvert, à la charge du public, la facture est estimée à 10 millions d’euros. » « Nous sommes clairement dans une situation de blocage, confirme Pascal Chauveau, ingénieur du patrimoine à la DRAC. Nous essayons actuellement d’étudier les pistes qui nous permettront de faire baisser la facture. » 

Ce qui est assez étonnant quand on sait que le ministère de la culture a lancé un appel d'offres (lire-dessous) pour réhabiliter le site pour cinq millions d'euros. La communauté de communes, propriétaire du site, est-elle tentée de vendre une partie du site à des privés ? Ou va-t-elle faire comme le bowling, craquer l'argent du contribuable pour des initiatives privés ? On annoncerait l'arrivée, après rénovation, d'un parc de jeux pour enfants... Un musée du machinisme agricole semble à des années lumière...

Lu sur le site du Ministère de l'Intérieur : "1995 : l’usine de la société américaine Case fermait définitivement ses portes à Vierzon, mettant fin à 150 ans de production de machines agricoles. De cette histoire au dénouement douloureux, ne subsistaient plus que les bâtiments industriels construits à la fin du XIX e , et notamment le site B3, véritable paquebot échoué au cœur de la ville. Acquis par la ville, ce bâtiment à structure Eiffel a été inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1999, puis pris en charge par la communauté de communes.  

En 2003, un premier programme de réhabilitation a été lancé. Achevé en 2005, il a permis la rénovation de la totalité de la façade nord du bâtiment, l’aménagement d’une esplanade, d’un centre de congrès et d’un complexe cinématographique. En septembre dernier, un bowling a ouvert ses portes dans la partie ouest bâtiment. « Plus qu’un bowling, l’établissement fait également bar, restauration et piste de danse, explique Eric Boucourt, sous-préfet de Vierzon. C’est un équipement important pour la ville qui ne dispose pas de nombreux lieux culturels. Et le démarrage est à la hauteur de nos espérances. L’endroit est devenu un véritable lieu de rendez-vous pour la jeunesse. » Un succès qui récompense les efforts financiers réalisés par tous les partenaires : l’investisseur privé a en effet injecté 1,9 millions d’euros, la collectivité 3 millions, et l’État 550 000.  
 

Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage

Comme Vierzonitude l'a révélé, début septembre, le ministère de la culture a lancé, au nom de la communauté de communes, une étude de faisabilité pour rénover l'ensemble du site de la Société-Française pour un montant maximum de 5 millions d'euros ? Mais quel projet se cache derrière cette rénovation ? Se fait-elle pour les beaux yeux d'un monument historique ? Se fait-elle pour préparer le terrain à un projet plus vaste dont le citoyen est tenu à l'écart ? Après le bowling et sa fumeuse subvention de 3,5 millions par le contribuable, le site de la Société-Française sera-t-il la proie d'un autre projet privé financé par le public ? Étrangement, depuis l'annonce de Vierzonitude, personne ne s'est positionné. On n'attend pas de réponses de la majorité mais on peut espérer des questions de l'opposition restées muettes sur ce sujet comme pour d'autres. On prépare tout de même un investissement de 5 millions d'euros, avec l'argent du contribuable, et personne, personne ne s'intéresse au sujet de savoir pourquoi, pour qui, quand et comment ? La moutonnerie vierzonnaise est désespérante. 

Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage

A  quel usage la communauté de communes destine le bâtiment B3 de la Société-Française ? Pourquoi lance-t-elle une étude de faisabilité pour déterminer les mesures à prendre pour la conservation de l’ancienne usine CASE sachant que la contrainte budgétaire est claire : ne pas dépasser 5 millions d'euros; rappelons, pour mémoire, que la réhabilitation d'une petite partie du site de la Société-Française pour l'installation du bowling a coûté environ 3,5 millions d'euros... Et que pour 1,5 millions d'euros de plus, il faudra réhabiliter partiellement le site. Y-a-t-il urgence à ce point ? Sans doute. Un rapport de l'APAVE daté de 2012 préconisait  que "les travaux urgents sont essentiellement la mise hors d’eau du bâtiment qui doit commencer par la collecte efficace des eaux dont la réfection des chéneaux et évacuations d’eaux pluviales y compris dans le tronçon dont le toit a été repris."

Et d'ajouter : "Le bâtiment, abandonné depuis de nombreuses années ne présente plus une étanchéité acceptable :
- Les couvertures en tuiles, verre, plastique ou fibro-ciment ont été détruites par les intempéries (vent, grêle, etc…). 
- Les chéneaux ne sont plus étanches et l’eau ruisselle aux raccordements, entraînant la corrosion des structures sous-jacentes. 
- Les raccordements verrières/toitures, ne sont pas étanches et de nombreuses verrières verticales (entre travées hautes et travées basse) n’ont plus de vitrages. 

Alors, la communauté de communes a-t-elle des projets ? Comme un futur musée sur une travée pour exposer le matériel agricole ? A-t-elle des demandes précises qui justifient une réhabilitation, même partielle sachant que "le dallage en béton (sauf nécessité) et les ponts roulants seront conservés. Le sol ne sera pas consolidé." Pas sûr que la communauté de communes ait une idée précise de l'usage futur de ce bâtiment. L'étude de faisabilité devra contenir :
"– des hypothèses d'utilisations possibles du site qui rentre dans le budget restant après réalisation des travaux nécessaires au clos-couvert (dans la limite de 5 projets);
– des hypothèses de réutilisation « hors budget » ; avec identification des points réglementaires nécessitant d'éventuelles dérogations (dans la limite de 5
projets) ;
– (facultatif) des hypothèses de mise en valeur intégrant celle des fours à globe
situés à proximité, et protégés eux aussi au titre des monuments historiques
(dans la limite de 5 projets).

Les fours à globe entrent dans l'étude, certes d'une façon facultative, c'est bien que leur état le justifie. La communauté de communes semble avoir pris conscience de l'importance de ce site pour Vierzon. La preuve, puisqu'on peut lire ceci dans le cahier des charges : "l’utilisation ultérieure du site étant en soi un enjeu pour la pérennité de sa conservation, l’étude développera une partie « réhabilitation » dans laquelle seront faites des propositions en ce sens. L'étude sera divisée en 2 parties : une consacrée à la conservation ; une consacrée à la
réhabilitation du site."

Musée ? Commerces ? Autres activités ? Les paris sont ouverts. La réhabilitation du site serait à elle seule une avancée majeure, la visite du bâtiment pourrait avoir lieu. Reste à savoir ce que la communauté de communes a l'intention de faire et surtout avec quels moyens financiers. les 5 millions d'euros évoqués sortiront-ils de la seule caisse de la communauté de communes ? Une concertation aura-t-elle lieu avec les habitants ? Autant de questions qui accompagnent la future étude de faisabilité. En espérant que ce ne soit pas une étude de plus; rappelons que la ville de Vierzon en avait commandé une, en 2008, auprès du cabinet qui a restauré les halles de la Villette. Il n'y a jamais eu de suite. Si ce n'est un bowling qui a déjà mangé une énorme capacité financière qui aurait pu être mise au servie d'une réhabilitation plus vaste au lieu de servir uniquement un projet privé.

Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage

Extrait du cahier des charges : 

"Dans le cadre de sa mission de contrôle scientifique et technique, la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) du Centre – Val de Loire engage pour le compte de la communauté de communes « Vierzon Sologne Berry » une étude de faisabilité pour déterminer les mesures à prendre pour la conservation de l’ancienne usine CASE. Le budget étant contraint (5 000 000 €), celles-ci se limiteront au strict nécessaire.../... L’utilisation ultérieure du site étant en soi un enjeu pour la pérennité de sa conservation, l’étude développera une partie « réhabilitation » dans laquelle seront faites des propositions en ce sens. L'étude sera divisée en 2 parties : une consacrée à la conservation ; une consacrée à la
réhabilitation du site."

Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage

Voici les contraintes de la réhabilitation :

– l'identification des éléments non-structurels de second oeuvre méritant d'être
conservés, en collaboration avec l'association Mémoire ouvrière et la chargée
d'étude documentaire de la DRAC (étude patrimoniale) ;
– la purge à la nacelle des verrières cassées ;
– le repiquage des éléments de couverture existants (chiffré par pan de
couverture) ;
– la réfection totale des couvertures en bac acier (chiffré par pan de couverture) ;
– la purge des éléments non-structurels non conservés ;
– l'évacuation des débris et des éléments purgés ;
– la reprise lacunaire du dallage béton détérioré ;
– le brossage ou grenaillage à la nacelle des parties rouillées de la structure
métallique ;
– l'identification des zones de verrières pouvant être occultées à fin d'économies ;
– la pose de verrières sur tout l'édifice ;
– en option : la pose de verrières sur seulement certaines parties de l'édifice et la
pose de parois occultantes en place des autres verrières ;
– la mise en peinture de la structure métallique, sur les parties rouillées et sur les
parties peintes (sans décapage de la peinture au plomb en oeuvre) ;
– la pose de gaine électrique en attente sur l'ensemble de la structure (sans
câblerie) ;
– la pose de tuyauterie de plomberie sur l'ensemble de la structure (sans
raccordement) ;

Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage

Et si le rêve ultime était simple comme la société de consommation : un supermarché sur le site de la Société-Française, celui qui ne pourra jamais s'agrandir, à Vierzon, celui du Forum république. Et si c'était le rêve ultime de transférer ce supermarché sur le site de la Française pour se débarrasser du carcan dans lequel cette enseigne est embourbée depuis le début, celui de savoir que l'on ne pourra jamais, comme les autres supermarchés, gagner des mètres supplémentaires ? Est-ce projet-là que cache l'appel d'offres lancé par le ministère de la culture au profit de la communauté de communes ? Réhabiliter à minima le site pour 5 millions d'euros pas plus. maintenant que la communauté de communes a vendu l'âme de ce site à une société de loisirs grâce à l'argent du contribuable, qu'est-ce qui pourrait l'arrêter dans son élan de vendre ce site à la grande distribution ? Après tout, l'ancienne municipalité avait bien imaginé que Redeim, le promoteur de l'Orée de Sologne, créé sur ce site un centre commercial avec des boutiques ? Il faudra être vigilant, on s'est laissé avoir pour le bowling, il ne faudra pas se laisser avoir si un tel projet venait à germer. mais après tout, ça générait qui ? Personne apparemment. Après tout, les élus de Vierzon considèrent déjà que le centre-vile est mort, que le Forum république n'a plus d'avenir, que l'avenir se situe autour du bowling et au nord de Vierzon, entre Hyper U et Leclerc. Alors, un site historique aux mains de la grande distribution, cela ne gênera pas plus qu'un site historique entre les mains d'un bowling. Rideau.

Site de la Société-Française : l'Etat déclare être dans une situation de blocage
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Titre et début d'un article paru ce jour dans "Le Point":

Pour les Français, les maires font trop de dépenses inutiles.

Une majorité de sondés estime que les communes pourraient faire face aux baisses de dotations de l'État sans augmenter les impôts.

A Vierzon, la réponse est sans doute toute prête: "Vous voyez, ailleurs c'est pareil !".
Répondre
N
Faire face aux baisses des dotations de l'état n'est pas simple, surtout quand parallèlement l'état augmente les dépenses de fonctionnement des collectivités (rythmes scolaires, instruction des autorisation d'urbanisme..). Cela réduit d'autant l'autofinancement des investissements. Pour les collectivités la marge de manoeuvre se trouve de plus en plus réduite, qui plus est pour les plus endettées. Les dotations étaient sans doute un confort qui permettait d'investir. Il existait auparavant un contrôle de l'opportunité des dépenses, aujourd'hui le contrôle de la chambre des comptes intervient une fois les dépenses réalisées.....L'état réduit ses charges par des suppressions de postes de fonctionnaires (et ça fait plaisir à tout le monde), en redistribuant certaines missions aux collectivités ou en dématérialisant, ou en "simplifiant". résultat on centralise sur les Préfectures (le citoyen se déplacera) , les collectivités se retrouvent avec des missions supplémentaires (donc des coûts), et pour la démat tous les citoyens ne sont pas en mesure de faire (on fait des ateliers informatique pour aider aux déclarations de revenus en ligne). L'état peut aussi faire des économies ailleurs : moins de ministres, moins de députés, de sénateurs, moins de réceptions, mais curieusement ça paraît plus difficile.
Après 30 ans passés dans la fonction publique, j'ai assisté à la décentralisation de l'état vers les collectivités, censée réaliser des économies pour l'état, pour quel résultat ??? on a créé d'autres dépenses ! Aujourd'hui, on recentralise vers les communautés de communes ou d'agglo, on mutualise, on déshabille les petites communes qui pour rester au plus près du citoyen se débrouillent à mettre en place des maisons de service au public avec un agent superpolyvalent qui devra pouvoir renseigner sur les services des impôts, la poste, la CAF, Pole-Emploi et j'en passe, avec à la clé une aide financière, qui ne sera pas pérenne bien sûr.
Alors oui il y a des Elus qui ont la folie des grandeurs, tout comme l'état, c'est le propre des politiques, de dépenser l'argent qui ne leur appartient pas !
N
Vous voulez des exemples de belles réhabilitations de friches industrielles ? allez voir la médiathèque et le magasin à huile (salle concerts, studios de répétition....) à Couëron sur les bords de Loire près de Nantes (ancienne usine de plomb) ; les locaux de LU (oui le p'tit beurre) en plein centre de Nantes près de la Gare devenus le Lieu Unique ; les Machines de l'Ile sur l'Ile de Nantes et tous les locaux de l'ancien chantier naval désaffecté, réhabilités en conservant l'esprit atypique des lieux, en bar, resto, boutiques, discothèque, salle pour évènements... l'ancienne base de sous-marins de St Nazaire (verrue indestructible en plein centre) réhabilitée en musée de l'histoire de la transtlantique, office du tourisme, salle de concert, tout en maintenant l'histoire du lieu sur son toit, et en faisant le pari de faire un centre commercial en face !!! la base de Lorient réhabilitée en Citée de la Voile et également utilisée par les chantiers de construction des grands voiliers de courses, couplée à une offre de restos et bars à la déco adaptée.... Et des exemples comme cela il n'en manque pas en France........
Répondre
C
Il eut été préférable pour les vierzonnais natifs d'exterminer ( par dynamitage ) cette trace des CASE terroristes dirigés par CIA et FBI américains pour utiliser la place, nettoyée et devenue propre, à rappeler les racines françaises de la ville à l'automobile (brouhot) et porcelaines (chalon). .... Mais les (faux-francs-maçons) voulaient jouer au bowling, comme aux USA ! Mais , comme pour CASE américa : AUX FRAIS DES FRANCAIS ! ....... LOL ! ........ MDR !
Répondre
C
Bonjour coucou cemoi je ne comprend pas ce que.vous dite ? vous proposez la destruction d un des plus beau batiment de la ville ? La proprietè de ces batiments est bien publique? Alors que vient faire la cia et le fbi la dedans, pourquoi pas la dcri ou le contre espionage francais, je ne comprend vraiment rien ? Pourriez vous s il vous plais, preciser votre pensèe, en attente de vous lire, merci
A
Plus d'emplois, oui, avec de nouvelles entreprises, c'est la base.

Mais il faudrait aussi un changement d'attitude pour une poignée de rouspéteurs, jamais critiques envers eux-mêmes, mais cruels envers les autres, qui souhaitent ouvertement la fermeture de commerces avant qu'ils ouvrent (bowling), espèrent la destruction d'une zone commerciale (Forum), ou jugent le nom d'une enseigne "à la con", comme je l'ai lu récemment dans certains commentaires sur ce blog.
Répondre
V
Cher Athos, merci de nous faire l'honneur de nous lire mais si cela doit abîmer votre cornée, nous vous conseillons de lire le site de la ville de Vierzon ou le bulletin municipal dans lequel vous ne trouverez pas toutes ces échardes qui vous blessent tant. Personne ne vous oblige à lire Vierzonitude et sachez que c'est un honneur de votre part que vous reconnaissiez notre talent. Nous avons déjà légué nos cerveaux à la science ainsi que le mot de passe du blog au cas où. Nous critiquons et rouspétons car c'est tout ce que nous possédons en tant que citoyen. Nous informons aussi mais quelles sont les rumeurs dont vous vous plaignez ? Maintenant si les Vierzonnais se sentaient lésés, ils ne viendraient pas fureter comme vous le faites sur ce blog. Preuve qu'il apporte un peu sa pierre à l'édifice. Le vôtre est un bunker, nous ne saurions y pénétrer.
A
J'ai compris, vous avez toujours raison, vous êtes le meilleur.
Surtout prévoyez le moment venu de donner votre cerveau à la science.

Plus sérieusement, critiquer, et rouspéter, c'est pas pareil.
Informer, et propager des rumeurs, c'est pas pareil.

Dommage pour les Vierzonnais que vous ne vouliez pas en tenir compte.
V
C'est gentil de parler de nous ! On ne souhaite pas la fermeture du bowling, on explique qu'un entrepreneur privé s'il veut investir, le fait avec son fric pas celui des contribuables car avec 3,5 millions d'euros on fait autre chose qu'un bowling ; le Forum république est une infamie, oui, il n'aurait jamais du exister, c'est une erreur politique et ceux qui sont à la base de cette erreur font toujours partie de la majorité municipale ; les rouspéteurs ont beau être une poignée, ils sont quand même le caillou dans la godasse; pourquoi serions-nous critiques envers nous-mêmes, nous avons toujours raison et sommes les meilleurs, n'est-ce pas l'antienne des politiques ? Etonnant que ce que vous nous reprochez vous ne le reprochiez pas aux politriques "payés avec votre pognon quand même" comme disait Coluche !
T
Je pense que la création de commerces avec des loyers et des surfaces raisonnables sur l'ancien site de la Case aurait été plus bénéfique que l'Orée de Sologne, cela aurait permis au centre ville de conserver une attractivité et de la place Aristide Briand à la gare le chaland pouvait se déplacer sans voiture. Regardez ce que sont devenus d'anciens docks au Havre ou à Bordeaux, villes pourtant opposées politiquement parlant
Mais n'est il pas trop tard,? ou alors on ferme l'Orée de Sologne...
Quant à ces commerces qui ferment il ne faut pas tout mettre sur le dos de la municipalité, 1 vendeur de sandwich qui ferme à 12h30 est voué à l'échec, idem pour 1 bar brasserie fermé l'après midi et ouvert tard le soir pour certains consommateurs ou 1 buraliste ouvert quand bon lui semble
D'autres commerces s'en sortent bien heureusement grâce à leur qualité de service et accueil
De plus certaines activités ne sont pas viables à Vierzon, la paupérisation et le vieillissement de la population y sont pour beaucoup
Tout le monde le sait et le dit, le redressement de Vierzon ne peut se faire que par l'implantation d'entreprises et l'embauche de salariés de préférence qualifiés avec un niveau de revenus correct
Mais ceux ci seront ils les futurs électeurs de notre Maire ???
Répondre
T
D'accord avec vous mais nos élus en ont ils vraiment envie ?? Ne préfèrent ils pas conserver leurs électeurs et sauver leur "emploi" plutôt que de voir arriver des opposants
Mais y regardant de plus près ils risquent quand même de perdre leur place au profit du FN, ce serait sans doute la pire des choses qui puisse nous arriver et en plus ils seraient capables de mettre ça sur le dos du PS
V
Ce n'est pas le problème de tout mettre sur le dos de la municipalité, c'est prendre le problème dans son ampleur et tenter de trouver des solutions. Il nous semble que les élus sont faits pour ça non ?
C
La logique de courir après une croissance illusoire avec les ornières d'un ânes nous pousse dans une consommation en devenant nous même des con-so-mateurs. Sans penser décroissance ceci nous place dans les inévitables crises déflationaires, avec son cortège de malheurs et de misère.

Le problème est que tous les responsables politique dans cette ville, dans cette région, dans ce pays ne jure que par la croissance, sans catastrophisme de ma part, préparez-vous au pire. Quand on ne voit qu'à travers le prisme des dogmes, la réalité ne peux être vue ou même appréhendé .

Continuons de vivre comme des petits oiseaux sur la branche, après nous le déluge importe peu, et les générations futures (nos enfants) devront ce démerder toutes seules en venant cracher sur nos tombes .
Répondre
A
Il se murmure que le déménagement du Carrefour market est une pure fiction.

Face à cette rumeur, il est facile, et ce serait plus honnête, et responsable, de demander directement aux dirigeants de ce magasin quels sont leurs projets, je pense…
Répondre
W
un grand carrefour market ... avec ciné et bowling à côté... mmmm faudra penser à agrandir le parking tout de même
Répondre
B
Une chose est certaine un marché couvert permanent s'impose dans une telle structure, c'est vraiment l'endroit idéal.....................
Répondre
C
Un marché couvert, vous parlez d'un marché public couvert, je pense pas quand même qu'ils feront ça en permanence, c'est osez et dangereux.
E
Toujours intéressant pour le PCF, de faire faire des travaux importants.
Je recommande à sujet de lire ou relire/
"Les Finances du PCF" de Jean Montaldo chez Albin Michel et les divers écrits parus ou à paraitre de Stéphane Courtois.
La "troïka" vierzonnaise salive.
Répondre
C
Cher évidence, vous mettriez en doute l'honneur, l'honnêteté, et la probité de nos élus, insinuez vous qu'avec les gros travaux des retro commissions puissent exister ?

Archives

Articles récents