Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Un nouveau drame social s'est déroulé à Vierzon dans l'indifférence

Publié par vierzonitude sur 15 Février 2016, 11:24am

Un nouveau drame sociale s'est déroulé à Vierzon, dans une indifférence générale : le magasin Vet'affaires a fermé, les cinq salariés du magasin sont sans emploi. Remarquez, on a l'habitude, les salariés de Hard-Chartrain, de Plus, de la Hall, etc n'ont eu droit à rien. Par contre, un emploi créé au Parc technologique avec de l'argent public génère une demi-page dans la presse locale et un satisfecit des élus qui arborent un sourire jusqu'aux oreilles. La liste de la majorité a changé de nom : elle s'appelle désormais la liste oui-oui.

Un nouveau drame social s'est déroulé à Vierzon dans l'indifférence

Dans moins d'une semaine, cinq salariés dont les âges ne dépassent pas 35 ans, se retrouveront sans emploi. Le magasin vet'affaires, route de Neuvy, va fermer ses portes. Comme s'empressent de le préciser les oui-ouistes vierzonnais, d'autres magasins Vet'affaires, en France, ont des difficultés. C'est vrai, l'ensiegne est en redressement judiciaire et comme la Halle, elle ferme les magasins qui, finalement, doivent être les moins rentables. Les cin q futurs ex-salariés de Vet'affaires auront droit, à la même indifférence que ceux de la Halle et ceux du magasin PLus, en centre-ville, pourtant situé face à la mairie. A croire que les salariés du commerce ne sont pas de vrais salariés. Si ces cinq-là avaient été des syndicalistes, une pétition circulerait déjà, comme celle que le maire a signé pour les syndicalistes de Good Year condamnés à de la prison ferme pour avoir séquestré leur direction. Entre le magasin Plus en juillet dernier et Vet'Affaires, dix emplois auront disparu. Si ces dix emplois-là avaient été dans l'industrie, on aurait entendu les cris plaintifs de nos élus. Quoique... Quand Ivoo a planté ses salariés en quittant du jour au lendemain Vierzon pour Bourges ou quand Huard-Chartrain a délocalisé son entreprise de la rue Saint-Exupéry,personne dans la classpolitique ne s'est ému de la disparition des emplois. Alors conq emplois dans le commerce... Personne ne va pleurer. Pourvu que les politiques gardent le leur pour manger tous les jours !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

A doite toute 15/02/2016 16:19

Un journal local qui annonce avec tambour et trompette les bonnes nouvelles (pour le coup 1 emploi) et qui se cache bien de parler des licenciements n’est absolument pas un canard à la botte du pouvoir. Que nenni !!! Mais je reconnais à Vierzonitude le mérite de dire tout haut ce que la municipalité cache, d’autant plus qu’il s’agit bel et bien d’un drame social.
Les statistiques du chômage ne sont pas des chiffres. Ce sont des hommes et des femmes, des familles qui se retrouvent dans la panade pendant que les professionnels de la politique vivent confortablement sur les deniers publics. Je trouve tout cela scandaleux et je souhaite de tout cœur que ces personnes retrouvent rapidement le chemin vers l’emploi.
Ce qui m’emmène à penser que Vierzonitude peut avoir un rôle socio-économique : comme dit le titre, personne ne le lit mais tout le monde sait ce qu’il s’y écrit. En conséquence de quoi, je suggère à la rédaction d’ouvrir une rubrique « Offre d’emploi » et d’utiliser les réseaux de chacun pour relayer ces offres et, peut-être, augmenter les chances de re-corréler l’offre et la demande.

Coucou Cemoi 15/02/2016 15:10

Mais oui, Monsieur de Vierzonitude ! Depuis les terroristes SYNDIQUES de CASE ayant enfermé leur Direction à vierzon, il n' y a plus que les SYNDIQUES qui ont droit de cité, dans ce devenu dépotoir à fonctionnaires (syndiqués) ! .... Les commerçants, eux : ils peuvent CREVER ! ... Nous en avons à nouveau la preuve, tous les jours !

Archives

Articles récents