Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


A Vierzon, Macron obtient 60,92% des voix, le F.N en gagne mille par rapport au premier tour

Publié par vierzonitude sur 7 Mai 2017, 20:15pm

A Vierzon, Macron obtient 60,92% des voix, le F.N en gagne mille par rapport au premier tour

Vierzon-la-Rouge n'a pas viré en Vierzon-la-Brune. Ouf ! Emmanuel Macron arrive en tête à Vierzon avec 6.537 voix (60,92%) contre 4.194 voix (39,08%) pour Marine Le Pen. Vierzon sauve son image. C'est déjà ça. 624 personnes en plus se sont abstenues par rapport au premier tour. Mais ce sont les votes blancs et les nuls qui ont explosé : 1.713 au second tour contre 384 au premier, soit 1329 en plus. Le non-appel de Jean-Luc Mélenchon à voter pour Emmanuel Macron et la consultation des Insoumis a beaucoup inspiré les Vierzonnais. Qui s'en étonnerait dans une ville qui a placé Jean-Luc Mélenchon, en tête, au premier tour.

Le nombre d'exprimés est ainsi passé de 12.684 à 10.731, soit 1.953 en moins. Des chiffres qui, bien sûr, ont une conséquence sur les résultats vierzonnais. Emmanuel Macron obtient 6.537 voix au second tour, soit 4.033 voix supplémentaires. Marine Le Pen, quant à elle, n'a jamais eu un tel score à Vierzon : 4.194 voix, elle en gagne 1.002 voix par rapport au premier tour, les 534 voix de Dupont-Aignan ont-elles été toutes vers le F.N ?

Les 3.538 voix de Jean-Luc Mélenchon se sont très certainement incarnées dans les 624 abstentionnistes supplémentaires, dans les 1.329 votes blancs et nuls et dans le millier de voix en plus à Marine Le Pen. Il y a forcément eu un report des voix du premier tour vers le Front national, vu que l'abstention a augmenté. Emmanuel Macron a puisé ses 4.000 voix supplémentaires dans le vote socialiste et des Républicains, sans aucun doute ainsi que dans le vote des Insoumis. Le Front national, à Vierzon, c'est donc désormais plus de 4.000 voix.  Au premier tour, plus de trois mille électeurs avaient choisi Le Pen. 

Depuis plusieurs élections, ici, on sentait le Front national pousser un peu plus. Plus de mille voix gagnées entre le premier tour des présidentielles de 2002 et celui de 2017. Les législatives de 2012 contiennent le F.N en troisième position mais aux municipales, deux ans plus tard, l'extrême-droite se hisse au second tour, face aux listes de Nicolas Sansu et de Nadia Essayan captant plus de 2.000 voix tout de même et faisant entrer trois conseillers municipaux frontistes. Aux Européennes, le Front de gauche peut faire une sacrée grimace : à Vierzon, le F.N passe devant. Les élections départementales installent le Front national à un haut niveau, dans le paysage vierzonnais.

Au premier tour, il dépasse les trois mille voix et s'offre un choc frontal avec les candidats du Front de gauche. C'est Front contre Front à Vierzon. Au second tour, le F.N  est à presque 40%. Personne ne relève la performance, personne ne la combat non plus. Les élections régionales sonnent le glas. La liste conduite par Nicolas Sansu est éliminé, au niveau régional. A Vierzon, au second tour, le F.N est derrière le P.S avec presque trois mille voix. La conseillère municipale F.N, Martine Raimbault, déloge le vice-président communiste, François Dumon de la région. Pas compliqué de comprendre que, lors des prochaines échéances, l'extrême-droite, à Vierzon, va s'ancrer un peu plus. Au premier tour des présidentielles, Le Pen talonne Mélenchon de 356 voix.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents