Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Après le Président, Vierzon accueille le directeur de l'Humanité mardi !

Publié par vierzonitude sur 10 Décembre 2021, 12:38pm

Après le Président, Vierzon accueille le directeur de l'Humanité mardi !

Après avoir reçu le président de la République, Emmanuel Macron, mardi 7 décembre, Vierzon va accueillir en grande pompe le directeur de l'Humanité. Attention, centre-ville bouclé, pas de bus, circulation restreinte, stationnement interdit. Mais non, on rigole !!

On se demande ce qui est le plus anormal : des médias détenus par des milliardaires ou des médias dirigés par des politiques ? Indécrottables communistes ! (Attention, ceci n'est pas de l'anticommunisme primaire comme on voudrait le faire croire pour décrédibiliser le contenu de ces écrits  mais les communistes, comme els autres, sont sujets à critique...) Dans la dernière livraison de leur feuille de chou, le magazine quatre pages photocopiées, 18, un membre du conseil départemental soutient, dans son édito, que "le débat public est saturé par les obsessions identitaires et sécuritaires de la droite et de l'extrême droite avec la complicité de médias détenus par une poignée de milliardaires et aussi hélas des médias publics." 

Une rancœur éternelle de ne voir leur candidat à la présidentielle seulement crédité de 1% d'intention de vote. Mais qu'ils se rassurent, ils saturent suffisamment le territoire vierzonnais... C'est déjà pas mal. Ainsi, les communistes, qui ne sont pas à un amalgame près, confondent donc, une fois de plus, les journalistes et les propriétaires de journaux.

Mais c'est dans la culture communiste de se faire dicter par de hauts responsables, non seulement le contenu de leur pensée mais aussi celui de leurs publications. Alors, ils croient qu'ailleurs c'est pareil. Les journalistes des médias incriminés recevraient donc un coup de fil du patron milliardaire pour leur dicter leur prose. Sans doute que dans les journaux soviétiques c'est ainsi, ou à la CGT, ou sous Marchais, ou en Chine, mais de là à croire que les journalistes sont "complices",  ce n'est pas un vain mot, on apprécie une fois de plus, la juste mesure d'un parti qui ne sait plus quoi faire pour se distinguer.

Le parti communiste pense même que des médias publics (sans aller jusqu'à citer les noms) sont phagocytés par des milliardaires de droite et d'extrême droite. La rengaine ne change pas. La même musique, les mêmes paroles, le même immobilisme de la pensée qui tend à démontrer que ceux qui possèdent l'argent sont des êtres diaboliques, qui plus est ceux qui possèdent des journaux.

En véhiculant ce genre de pensée étriquée, le parti communiste flatte les bas instincts des conspirationnistes et complotistes de tous poils. Une chose est sûre : la première préoccupation des français, ce n'est pas de voter communiste à la prochaine présidentielle. Mais il leur reste les comités des jours heureux pour voir l'avenir en rouge.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
C'est bien connu, tout au long de leur histoire, les communistes ont toujours scrupuleusement respecté la liberté de la presse...
Répondre
L
Ah si Bolloré finançait Vierzonnitude, la vie serait belle !
Répondre
J
Le Parti Communiste et la liberté de la presse, c'est une vieille histoire, aussi bien au niveau national que local. Tout le monde se souvient des sorties guignolesques de Georges Marchais!
Dans le Cher et notamment à Vierzon, il est utile d'évoquer l'appellation donnée aux deux journaux locaux ( quand c'était le cas...): La Nouvelle République était qualifiée de "Nouvelle répugnante" et le Berry Républicain de "Pourri républicain".Des qualificatifs qui faisaient beaucoup rire les militants du PC dans les réunions publiques. Se payer la tête des deux journalistes qui étaient présents pour faire le compte rendu de la grand messe communiste: voilà qui était de la plus grande élégance! Ces prises de position grossières expliquent sans doute la baisse de crédibilité du parti et renforcent l'image d'une formation qui n'a plus sa place au XXIème siècle.
Répondre

Archives

Articles récents