Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Au Bois Blanc, les déchets ont été évacués !

Publié par vierzonitude sur 4 Janvier 2022, 18:11pm

L'action de Nature 18 associée aux publications de Vierzonitude avaient interpellé la députée Nadia Essayan sur la situation du site du Bois-Blanc, archi-pollué comme le montraient les photos prises par Nature 18.  Nadia Essayan avait suivi ce dossier. "En conclusion, écrit-elle, elle nous assure que la qualité de l’eau n’est pas altérée. De plus, notre action, celle du lanceur d’alerte, la vôtre qui l’avait relayée, la mienne qui ait demandé des comptes à la préfecture et qui ait suivi l’affaire en la relançant, et enfin celle des services de l’État, toutes ces actions ont permis le nettoyage du site."

Cette affaire est ancienne car le préfet du Cher avait été alerté par courrier de l'association Nature 18, le 3 février 2014, "de la présence de déchets sur des parcelles situées route du Bois-Blanc sur les communes de Vierzon et de Foëcy, avec un risque potentiel de pollution du fait de la proximité de la prise d'eau Saint-Lazare, alimentant la ville de Vierzon en eau potable", explique la sous-préfète de Vierzon.

A propos de la pollution de l'eau, depuis 2018, Réavie qui gère l'eau potable de la ville de Vierzon, effectue un suivi analytique semestriellement par l'intermédiaire de piézomètres et plus particulièrement par celui situé en aval (sens d'écoulement des eaux) des parcelles concernées par le dépôt de déchets du Bois Blanc.

Ainsi, les résultats des campagnes de mesures déjà réalisées (dernières en date 21 avril 2021) respectent les valeurs limites (référence de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la consommation humaine). Il n'y a pas d'évolution notable depuis 2018.

Au regard de ces résultats, il a été conclu que la présence des déchets éventuels n'avait pas d'impact sur la qualité des eaux.

Concernant la suspicion de décharge, le 25 aout 2016, une fiche BASOL (base recensent les sites pollués) a été créé par l'inspection des installations classées, puis mise à jour le 8 janvier 2019. Un arrêté préfectoral portant création d'un secteur d'information sur les sols sur le territoire de la commune de Vierzon a été rédigé le 16 juillet 2020. La décharge du Bois Blanc est identifiée dans la catégorie dépôts illégaux multiples.

Le 8 avril 2021, l'inspection des installations classées a effectué une visite du site en présence de la sous-préfète et a constaté des dépôts de gravats divers d'une trentaine de mètres cubes ainsi qu'un stockage de bois estimé à plus de 100 mètres cubes. Il s'agissait d'une non-conformité au titre des installations classées pour la protection de l'environnement. Les exploitants concernés ont été rendus destinataires d'un arrêté préfectoral de non conformité le 19 mai 2021 et ont entrepris les mesures correctives adaptées.

Lors d'une visite de site le 28 octobre dernier, l'inspection des installations classées a constaté la fermeture des sites et l'évacuation de tous les déchets. A cette date les non-conformités ont toutes été levées.

 

Au Bois Blanc, les déchets ont été évacués !

Post de novembre 2021 :

Silence radio. Nous n'avons aucune nouvelle du terrain pollué du Bois Blanc et pourtant... En janvier 2020, Vierzonitude publiait un post sur la pollution du Bois Blanc. Plus d'un an plus tard, et interpellée par un lecteur de Vierzonitude, la députée Nadia Essayan avait demandé à la Préfecture du Cher,  un point de situation à ce sujet. En voici les principaux éléments.  

En dehors de l’année 2020 dont les données sont en cours de consolidation, la présence des déchets n'a pas d'impact sur la qualité des eaux de la réserve du Bois Blanc. Les services de la préfecture surveillent ce point dès lors que l’eau est utilisée pour l’alimentation en eau potable de Vierzon.

L’Etat devait préparer une identification précise des déchets du lieu en analysant la nature, la dangerosité éventuelle, la taille et le nombre de déchets ainsi que leurs impacts sur l’environnement. 

La sous préfète de Vierzon avait demandé l’organisation d’une visite d’inspection du site en présence des propriétaires du Bois Blanc. Cette inspection permettra aussi de déterminer le responsable entre le préfet et le maire pour ce dossier.  Où en est-on ? Mystère....

Au Bois Blanc, les déchets ont été évacués !

Il y a un an, Vierzonitude publiait ce post, sans aucune réaction derrière. Mais comme les problèmes écologiques semblent, aujourd'hui, préoccuper élus et citoyens, on peut espérer un espoir...

La pollution du Bois Blanc rebondit encore. Après un article sur Vierzonitude, un reportage sur France Bleu Berry, c'est sur les ondes de RCF que Jean-Pierre Thyrion, administrateur de Nature 18, a évoqué cette pollution.

C'est "une décharge oubliée" explique Jean-Pierre Thyrion, au micro de RCF. On y trouve "des batteries de Fulmen, avec du plomb, de l'acide sulfurique. C'est une pollution pernicieuse avec les eaux de percolation, ça va directement dans la nappe qui alimente le captage Saint-Lazare de Vierzon."

L'administrateur de Nature 18 évoque "une proximité reconnue officiellement. Cette décharge est dans le périmètre éloigné du captage" d'eau potable de Vierzon, un captage de surface dans le Cher. "Tout le monde a été prévenu. Aujourd'hui, aucune réponse, y compris celle du ministère." Un courrier y a été envoyé il y a cinq ans. 

Ce sont "quatre hectares de terre polluée, des fûts d'acide, d'huile de coupe pour les métaux, des déchets inertes de porcelaine et des déchets ménagers. Nous en sommes là. Les déchets pourrissent tranquillement dans les sols."

Trois semaines après la publication de ce post (lire ci-dessous), son contenu fait l'objet d'un reportage sur France Bleu Berry, intitulé : "Vierzon : Nature 18 dénonce un risque de pollution de l'eau"

"Cinq ans après les nombreuses lettres envoyées, peut-on lire, rien n'a bougé  Et pourtant, ces déchets représentent un risque réel si on en croit Jean-Pierre Thyrion, administrateur de Nature 18 : " On retrouve des tonnes de déchets ménagers, des batteries liées à l'activité de l'ancienne usine Fulmen, dont certaines portent le sceau de la Sncf ! Qui dit batterie, dit acides et plomb. Il y a des fûts d'acides ou d'huile industrielle qui rouillent. Ca percole tout doucement jusqu'au captage qui est un captage de surface. Le risque de pollution des eaux est d'autant plus grand. Et en plus, ce sont des terrains sableux où les liquides peuvent facilement s'infiltrer." 

​​​​​​​

On peut lire aussi : "Ce sont environ 4 hectares de terres qu'il faudrait nettoyer.  Il y a même un ancien transformateur EDF : " Le transformateur a été éventré pour y voler le cuivre. _Le pyralène s'est échappé_, poursuit Jean-Pierre Thyrion. C'est d'autant plus grave que nous sommes à seulement 40 mètres en amont du captage St-Lazare et à 40 mètres des rives du Cher." 

Au Bois Blanc, les déchets ont été évacués !

Selon le document disponible sur le site de la Préfecture du Cher (Dossier de consultation, décharge du Bois Blanc, secteurs d’Information sur les Sols (SIS), le site de la décharge sauvage du Bois Blanc, d'une superficie comprise entre 3,5 et 4 ha, se trouve sur les communes de Vierzon et de Foëcy.

Le terrain est situé entre la route du Bois blanc et la voie ferrée Vierzon Bourges. Il a dans les dernières décennies été utilisé pour l'extraction de matériaux (sable), puis a été utilisé comme lieu de décharge pour de nombreuses industries vierzonnaises et alentours (porcelaines, industries mécaniques, fonderies, fabrique de batteries, ordures ménagères, etc ...).

En février 2014, l'association Nature 18 avait adressé un courrier aux maires de Vierzon et de Foëcy : "Lors de la réalisation d’un inventaire relatif à la biodiversité de la faune, effectué le long de la voie ferrée, entre Givry et Vierzon, notre attention a été attirée par la présence de déchets émergents du sol. Ceci a appelé de notre part une investigation plus poussée et ce que nous avons découvert défie l’imagination. Après enquête, nous avons recueilli des informations cohérentes sur le fait que durant des décennies, une noria de camions chargés de détritus divers sont rentrés sur le site objet de la présente, pour ressortir vides. La visite in situ permet de comprendre, qu’il y a en ce lieu, des milliers de m 3 enfouis."

D'après la Préfecture, "de mémoire collective, il est estimé que ces dépôts illégaux ont été effectués pendant une cinquantaine d'années. Sur ce site, le propriétaire a exercé une activité de mécanique générale, chaudronnerie et tôlerie. Une autre société, la "SOCANAC, Société de Canalisation Acier" a également exercé une activité en parallèle sur ce lieu. Le site est au voisinage direct d'une maison d'habitation, d'une voie ferrée et d'un club de sport et il jouxte le périmètre de protection rapprochée de la zone de captage St Lazare.

Il est lui-même en partie dans la périmètre de protection éloignée alimentant en eau potable l'agglomération vierzonnaise. Suite à une requête d’une association, une enquête a été effectuée et a mis en évidence la présence, à la surface des sols, de déchets électroménagers, des batteries au plomb, des déchets de "BTP" et de travaux routiers – y compris des carcasses d’engin de chantiers -, des déchets ménagers ainsi qu'une importante collection de fûts métalliques et de citernes en très mauvais état et ayant contenu des huiles industrielles, des solvants et des acides. 

Des investigations approfondies sont nécessaires pour préciser le degré de contamination des eaux souterraines et des sols. Site à connaissance sommaire, diagnostic éventuellement nécessaire.

D'après Nature 18, "la maison a été vendue et une partie des matériels et matériaux stockés sous les hangars ont été évacués, mais ce qui est enfoui dans les anciens trous d’extraction de matériaux y est toujours."

(les photos sont issues d'un travail réalisé en février 2014 par Nature 18 sur place). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Avec une municipalité pour qui l'écologie est une priorité, on peut se rassurer, le problème sera vite réglé. Non ?
Répondre
L
Attention, âmes sensibles s'abstenir, je critique!!,

C'est vraiment dégueulasse!! quoi,pas de crise cardiaque , pas de contestation,alors là ça m'étonne!! :-))
Répondre
T
Comme quoi il ne faut pas compter sur le maire de Vierzon ....
Répondre
L
Ben si !!, pour tout cacher sous de la Mer.. naturelle ou chimique, et faire l'autruche sur les conséquences écologiques , rien ne vaut sa grande participation bien "huilée" ,vous voyez on s'y habitue encore !! :-))
J
Très bonne initiative. Une fois les résultats de l'inspection connus et validés, il restera à faire agir les responsables de ces pollutions diverses . il faudra être patient alors ... alors qu'il y a urgence !
Répondre
L
Parfaitement!! , et j'espère que les responsables auront leurs noms sur leurs caveaux pour adresser la convocation au tribunal sans délai , sinon on devra ouvrir pour frapper sur les couvercles afin de la donner en main propre, c'est la loi !! :-))
M
SI IL Y AVAIT QUE LA !!!!!!! mais aussi derriere NADELA qui ce souvient du terraib de football ou derriere celui-ci venaient ce vider certains canions de pompage avec un G dessus ......la aussi il y aurait a dire
Répondre
C
J'en reviens pas la députée à bouger incroyable !!!!!!!!!
Répondre
L
Oui,et moi qui croyais également que son stylo était vraiment mort vidé de son encre ,c'est vraiment incroyable ce que la persévérance peut encore faire de nos jours!! :-))
C
Je ne comprend pas pourquoi la ville ne s'intéresse pas à ce dépotoir de l'époque de fulmen c'est drôlement grave
Surtout que la contamination est la
Répondre
C
La ville ne fera rien vous verrez !!!!!
Répondre
L
Si si , avec un reste de béton par dessus, le résultat sera au top comme d'hab!! :-))
M
C'est vrai qu'à la gratouille il y avait un depotoir
Répondre
L
Le Bois Blanc c'est route de Foecy.
A l'est de Vierzon.
Le Verdin coule de l'étang de Fay au canal de Berry,à l'ouest de Vierzon.
Quel rapport entre le Verdin et la pollution évoquée?
Salut Meurice.
Répondre
D
C'est une autre pollution similaire a la gratouille
A
Quand je pense a toutes ces années où le Rio du Verdin a coulé au milieu de cette merdasse
Et qu'il y coule encore et qu'il ressort a côté des enfants de Fernand Léger beurk
Répondre
S
Oui c'est vrai c'était un depotoire ils ont tout enfoui il y avait même des déchets de la SNCF qui balançait d'en haut de tout et n'importe quoi
Répondre
D
Et sinon quelqu'un se souvient t'il de la décharge a la gratouille ??
Ils l'ont enfouie mais en dessous bonjour les dégâts c'est comme celle que vous montrez !!
Et il y a le ruisseau qui viens du Verdon qui passe a côté et qui ressort a l'eglantine
Pfouah qu'elle dégueulasserie
Renseignez vous
Répondre
M
C'est ballot tout de même. Le plan d'eau du Bois Blanc, unique secours de l'usine de potabilisation de l'eau de Vierzon est pile poil dans ce secteur .
Répondre
G
Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée , quand le dernier poisson aura été péché, alors on saura que l'argent ne se mange pas....
Répondre

Archives

Articles récents