Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Au fait, il est où le festival Vierzon, belle et rebelle ?...

Publié par vierzonitude sur 13 Mai 2022, 20:28pm

Au fait, il est où le festival Vierzon, belle et rebelle ?...

Au fait, il en est où le fameux festival Vierzon, belle et rebelle, que notre bon maire nous avait annoncé, au lendemain de sa réélection ? Bon, prévu le week-end de Pentecôte, il avait été annulé en raison de la crise sanitaire. Le festival Vierzon belle et rebelle devait avoir lieu du vendredi 21 au lundi 24 mai, au B3. Cette première édition devrait être reprogrammée l’année prochaine, nous disait-on. Mais dites donc, on y est l'année prochaine et que nenni !

Ce nouveau festival vierzonnais devait être un festival arts, luttes et résistance. Tout un programme... vierzonnais ! Ce festival, lisait-on dans le programme du théâtre Mac-Nab, "s’attachera à raconter les liens qui existent entre les arts et les luttes. La première édition s’appuiera sur l’histoire de notre ville liée étroitement aux luttes et résistances et révèlera l’un de ses visages : « Vierzon la belle, Vierzon la rebelle ». Avec distribution de carte de la CGT pour chaque entrée ? Ce week-end festif s’adressera à la cité rassemblée et fera dialoguer toute la diversité artistique et culturelle : musiques, littérature, arts plastiques, théâtre, cinéma mais aussi rencontres, conférences et moments conviviaux. Une seule limite celle de notre imagination !"

Nous écrivions alors, narquois que nous sommes : "Si le mystère est bien entretenu sur le futur festival Vierzon belle et rebelle qui sonne plus comme un meeting de Mélenchon que comme un festival artistique, on se régale à lire, dans la presse, ce que la maire-adjointe à la culture en dit. Il paraît que ce festival doit permettre "aux habitants de se réapproprier leur territoire et son histoire". Joli morceau de langue de bois. Si d'un autre coté, on ne confisquait pas l'histoire aux Vierzonnais, ils n'auraient pas besoin de se la réapproprier."

Mais au fait, c'est dingue : ce festival Vierzon, belle et rebelle, n'aurait-il pas été remplacé par le fetsival du film de Demain pour lequel le quotidien l'Humanité annonce :

Bingo ! C'est vrai qu'à 95.000 euros de subvention, on ne va pas multiplier non plus les festivals... Ce que la ville n'a pas pu faire avec le musée de Vierzon (lire ci-dessous), elle le fait avec des films...

Au fait, il est où le festival Vierzon, belle et rebelle ?...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
J'espère que pour cette occasion la municipalité va remettre sur la façade de la Mairie la banderole:Vierzon bastion démocratique!!!!!
Répondre
L
Ce ne sera pas ce festival qui va attirer les touristes à Vierzon!!!!Les cyclistes qui vont emprunter le canal à vélo(Quand tout reviendra normal)peuvent être des éventuels touristes!
Répondre
B
Pourquoi faire un musée sur les tracteurs qui sera certaines vide de visiteurs et qui va encore coûter des sous aux contribuable vierzonais
Répondre
O
En partant de ce principe, on ne fait rien du tout et on laisse Vierzon s'enfoncer un peu plus.
C
Pour conserver la mémoire et l'histoire industrielle de notre ville. Pour que les prochaines générations découvrent le patrimoine laissé par leurs anciens.
T
Un festival pour parler des liens entre les arts et les luttes !<br /> Ils vont encore nous refaire des meetings politiques pour expliquer que le B3 et la SFV ce n'est que de la lutte sociale, rien d'autre. Ils ne comprennent rien à propos du patrimoine historique et industriel, l'histoire de Célestin Gérard qui ne fut pour le maire, élu grâce à la pandémie en 2020, qu'un patron à combattre, un exploiteur du grand capital.<br /> Au lieu de souvenirs de luttes, il faudrait redonner envie aux vierzonnais d'imiter ces industriels en mettant en valeur leur œuvre, inciter les jeunes à se battre pour créer de la valeur pour eux et pour la ville et non leur répéter que leur avenir s'écrira en GJ.<br /> Ce n'est malheureusement pas Ledger qui sauvera la ville, même si c'est un bon point de départ, car la valeur ajoutée de cette société et les emplois qualifiés sont à Paris et non à Vierzon. <br /> Encore 2 générations sont nécessaires pour faire oublier Vierzon la rouge cramoisie.
Répondre
L
C'est bien d'avoir la langue de bois , cela évite parfois les cure-dents !! :-))<br /> <br /> A Vierzon , on va nous inventer le festival "du lard et surtout du cochon", cela en prend déjà le bon chemin, et personne ne trouve cela choquant de nos jours ici, ah!! l'habitude quand cela ne se remarque même plus!! :-)
Répondre

Archives

Articles récents