Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Chers crados qui peuplez cette ville...

Publié par vierzonitude sur 28 Décembre 2016, 09:24am

Chers crados qui peuplez cette ville...

Mardi, route de Neuvy : des emballages de Mac Do jonchent la route... Un vrai bonheur ! Mercredi matin. Une canette se trouve à côté de l'une des sept poubelles qui se trouvent devant le lycée Henri-Brisson. Alors, chers gros dégueulasses qui peuplez cette ville, abandonnez-vous vos papiers gras, vos canettes vides et vos cartons souillés sur le sol de vos cuisines ou de vos chambres ? Si c'est le cas, nous ne pouvons rien pour vous et vous périrez étouffés sous vos ordures, c'est votre problème. Si vous ne vous respectez pas vous même, on comprend que vous ne respectiez pas les autres. 


Pour les autres, rien n'est perdu. Il suffit juste pour que vous vous enfonciez dans vos crânes de piafs, que les trottoirs ne sont pas des poubelles collectives même si cette ville manque cruellement de poubelles pour y mettre le prolongement des vos consommations de masse.


Ce qui n'arrange rien, reconnaissons-le, c'est que non seulement vos gestes compulsifs visent à encombrer la voie publique de tous les déchets que votre fainéantise refuse de jeter dans les récipients adéquats, mais en plus, les balayeuses municipales de Vierzon ne s'attachent à nettoyer que les trottoirs qui se voient. On y aperçoit même une équipe de nettoyage le dimanche matin, en centre-ville dès lors que des pans entiers de trottoirs sont abandonnés à la déchéance de propreté.


Prenez un exemple concret : après avoir dénoncé pendant des semaines, l'an passé, les trottoirs souillés du lycée Henri-Brisson alors que des poubelles y sont en nombre, la voie publique face au lycée réputé est désormais nette comme un sou neuf. Bravo. Le paradoxe c'est que le trottoir d'en face est jonché d'ordures, de feuilles mortes que les équipes municipales, sans doute mal managées, ne ramassent jamais faisant croire à l'automne en plein été.


Chers gros dégueulasses qui peuplez la ville de Vierzon, si vous n'êtes pas capable de ne pas jeter vos déchets sur la voie publique, changez de ville, habitez dans une déchetterie, une décharge publique. Mais tirez vous d'ici et laissez l'espace public propre. Quant à la mairie, si elle est capable d'entendre une critique, embauchez du personnel, embauchez des balayeurs, ce n'est pas la peine de se payer des balayeuses à presque 500.000 euros pour que certains coins de Vierzon ressemblent à des mini-déchetteries. Il serait temps que les gris dégueus qui nuisent à la bonne tenue de cette ville aient le train arrière botté à coup de chaussures de sécurité et que les services chargés du nettoyage se décrassent les yeux. Ah, dernière chose, les résineux ne produisent pas de feuilles, c'est vrai mais à force de ne jamais ramasser les aiguilles, on ne sait même plus où se trouvent les trottoirs ! Si chacun en met du sien, on devrait y arriver. Une ville qui ne se respecte pas ne peut pas se faire respecter. Merci d'en tenir compte. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

visiteur 29/12/2016 10:30

Demander à la mairie l’embauche de balayeurs pour ramasser les déchets des crados elle est bonne celle-là réclamez à la place d’embaucher des policiers municipaux ayant reçus l’ordre de verbaliser et pour un coût moindre ce sera beaucoup plus efficace ;-)

BERGER 28/12/2016 11:31

Souvenez vous !!! En 2008, fraîchement élus le maire et son conseil municipal nous avez réuni et là un monsieur avez demandé si il était prévu , par cette nouvelle municipalité, un CAP , un BEP voire un BTS de "dégueullasseurs" de trottoirs. On lui avait répondu qu'il faisait du mauvais esprit.

Alexandre 06/09/2016 12:17

Cher gros lâche qui avait écrit ce billet, vous connaissez comme tous parfaitement les auteurs, un bref passage le soir Maréchal Joffre puis Vaillant Coûturier suffit !!! Je vous fais la ballade ?

Seulement, vue le nombre (parfois) et leur état second... vous ne leur dîtes rien, vous n'allez même pas chercher des voisins pour ramener la paix, peur des représailles sans doute. Je comprends pourquoi le centre historique meurt, personne n'a envie d'avoir une bande de jeunes qui glandouillent, fument, picolent et braillent devant sa porte, encore plus si on a des enfants. Il faudrait les accompagner devant la maison du maire.

Alors on les laisse faire puis on vient râler sur Vierzonitude... un groupe politique avait parlé de créer une milice citoyenne pour faire respecter l'ordre, et pourquoi pas ? Y'a encore pas si longtemps, j'ai appelé la Police qui m'a expliqué ne pas pouvoir y faire grand chose et d'aller vivre à la campagne.... (comme le maire (?)).

Jean18 06/09/2016 13:01

Nul besoin de stigmatiser certains, certes fautifs, le problème est malheureusement beaucoup large.
Aux alentours du square Péraudin, les emballages jetés au sol au sortir du Leclerc Culture, les tickets à gratter perdants jetés à même le sol, les crottes de chiens déposés lors des promenades du soir alors qu'il est possible de trouver des sacs pour ramasser au niveau du square.
Le top étant de se faire rabrouer si vous faites une réflexion. L'habit (la condition sociale devrai-je dire) ne fait pas le moine.
Les incivilités sont malheureusement générales

Emile 06/09/2016 11:59

Un nouveau lieu à la mode de la décrépitude vierzonnaise: Aller ch..r dans le renfoncement au début du parking Victor Hugo, en bas du parking Gourdon.
La grande classe.

Alexandre 06/09/2016 14:31

A Jean18.
Je fais simple... avant leur passage c'est propre, après leur squat de durée variable, c'est dégueux... et entre-temps on se tape des cris, souvent de la musique et parfois des rodéos de scooters. Ca donne une image déplorable du centre ville, des vieilles femmes de ma résidence n'osent plus sortir le soir.
Alors on fait quoi ? On prend en photos les méfaits pour les mettre sur ce blog ? Où on réfléchit à régler le problème pour sécuriser et "civiliser" le centre-ville ?

Ailleurs, ce sont peut-être des individus en costard qui salissent (si ça vous plaît de le croire pour ne surtout stigmatiser personne) mais ce n'est pas le cas dans mon coin.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents