Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Conseil municipal : la ville rachète encore des parcelles à la Sem-Territoria

Publié par vierzonitude sur 23 Mars 2017, 08:31am

Conseil municipal : la  ville rachète encore des parcelles à la Sem-Territoria

Depuis que la ville de Vierzon a remercié la Sem-Territoria, étrangement, les citoyens de cette ville n'ont pas droit à un bilan chiffré de ce qu'a coûté la Sem-Territoria au contribuable, et surtout en terme de frais de structures (salaires, location de la maison des projets etc). On aimerait bien pour information savoir si cette opération ets bénéficiaire ou déficitaire... pour la ville de Vierzon.

Car on ne comprend plus très bien ce qui se passe : la Sem-Territoria a acheté des bâtiments que la ville doit lui racheter alors que cette même ville allait jusqu'à verser un million d'euros par an  la Sem-Territoria. Mais alors pour quoi faire ? Cette concession est arrivée à grands renforts de fanfare, comme devant être la solution à tous les problèmes de Vierzon. Au final, cette concession conçue sous une présidence de gauche au département (le conseil départemental est actionnaire) se termine en queue de poisson sous une présidence de droite qui a demandé, gentiment, par courrier, à la ville, que si elle voulait avoir des subventions pour ses projets futurs, il serait bon qu'elle règle ce qu'elle doit à la Sem-Territoria...

Normal qu'à ce niveau d'engagement financier, les contribuables de cette ville soient informés avec précision de ce qu'ils ont financé ! D'ailleurs, au prochain conseil municipal, re-belote. La ville va racheter une parcelle à la Sem-Territoria, d'un montant de 45.000 euros, sise 15, rue Armand Brunet, dans le cadre du projet de l'îlot Rollinat.

"Considérant que dans le cadre du réaménagement de l’îlot Brunet Rollinat, la ville rachète les biens propriétés de la Sem-Territoria, dans le périmètre de la D.U.P (Déclaration d'utilité publique)  afin d’obtenir la maîtrise foncière nécessaire à la bonne poursuite du projet", peut-on lire. Un projet qui commence sérieusement à coûter très très cher.

Dans ce même conseil, la ville rachète aussi, mais pour un euro symbolique, cette fois-ci, on s'en sort bien, une série de parcelles de 564 m², 333 m² et 46 m², sises rue Maurice Rollinat, toujours dans le cadre du projet de l'îlot Rollinat. Pourquoi un euro ? Car "les coûts globaux d'acquisition et de démolition de ces parcelles s'intègrent dans les participations d'équilibre de la commune", explique la délibération.

Commenter cet article

Michelon 23/03/2017 22:16

finie la vue sur le quai du bassin

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents