Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Délinquance : à Vierzon, on traite des points de crispation !

Publié par vierzonitude sur 18 Mai 2018, 14:20pm

Délinquance : à Vierzon, on traite des points de crispation !

On adore le langage techocratique, ou comment dire les choses sans vraiment les dire pour éviter de les dire en les disant... Le meilleur exemple se concentre dans le bilan de la délinquance, sur Vierzon, sept mois après la création d'un groupe local de traitement de la délinquance, lu dans la presse. Un régal.

On ne dit pas :  "Il y a de l'insécurité, de la délinquance, il n'y a qu'à lire les faits divers dans le journal..."

On dit : "Traiter des points de crispation."

Ah oui, c'est autre chose. Vous imaginez la police qui débarque : "excusez-nous messieurs-dames, nous sommes là pour traiter des points de crispation." On dirait du Ronsard.

On ne dit pas, "Ca pourrait être mieux".

On dit : "Le groupe local de traitement de la délinquance a obtenu des résultats non négligeables."

C'est plus fun.

On ne dit pas : "Ca vient de moi où il y a moins de faits divers qu'en 2016-2017 où, entre autres deux hommes se font violemment agresser ainsi que des personnes âgées?"

On dit : "Les crispations de 2016-2017 se sont apaisées".

Toute la différence est dans la sémantique.

On ne dit pas : "C'est moins agité à Vierzon, c'est plus calme, on se fait quand moins agresser".

On dit : "Un certain nombre de mesures ont été prise qui ont redonné un eu de sérénité dans la ville".

Oh oui, de la sérénité mais attention, un peu seulement, pas beaucoup, qu'un peu... 

On ne dit pas : "Quest-ce que vous foutez dans les quartiers chauds, au Forum république ou rue Victor Hugo." 

On dit "Le comité a permis d'identifier les zones difficiles et de trouver les actions à mettre en place". 

C'est plus classe et moins anxiogène. Il ne faut pas affoler le populo.

On ne dit pas non plus : "Il y a des jeunes toute la journée sur le banc qui font du bruit en buvant des bières".

On dit : "Un regroupement de personnes."

Voilà, voilà...

On ne dit pas : " La police et à la justice ont encore du boulot." 

On dit : "Les résultats sont là. Il reste encore du chemin à faire et on va continuer en ce sens."

Oh oui, continuons... 

Surtout, on ne dit pas : "Il manque du monde dans le poulailler".

Mais, on dit : "Il existe un déficit de trois policiers sur le commissariat."

Evidemment, il y a pire ailleurs.

On ne dit pas, "Vierzon n'est pas Chicago".

On dit : "Nous ne sommes pas dans une zone de reconquête républicaine".

Dans un dîner en ville...

On ne dit pas : "Courage les gars, ne lâchez rien

On dit : "Il faut maintenir la pression et rester vigilant."

Vu comme ça, on se sent tout de suite plus en sécurité...

On ne dit pas : "J'ai la trouille d'aller dans certaines endroits de Vierzon."

On dit : "Un espace public doit rester un espace public."

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
https://www.ville-ideale.fr/vierzon_18279
Répondre
L
La photo que vous avez placée sur votre page Vierzonitude, correspond bien à la joie quotidienne de tous les Vierzonnais ressentie dans leur belle ville sécuritée, par ces beaux mots de réconforts!!.
Quand un budget n'est pas bien géré, quelques belles phrases magiques ne coûtent pas très chères aux portefeuilles et c'est pratique et très vite bâclé par la suite!!.
Répondre

Archives

Articles récents