Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Dix mois plus tard, François Dumon n'est plus vice-président de la région et Martine Raimbault est conseillère régionale

Publié par vierzonitude sur 26 Octobre 2016, 16:29pm

Il en fallu des tergiversations et des posts sur Vierzonnitude pour que la vérité, au moins démocratique, ait doit de cité sur le site de la ville de Vierzon. Dix mois après les élections régionales des 6 et 13 décembre, la fiche municipale de François Dumon mentionnait encore son titre de vice-président de la région Centre qu'il ne possède plus tandis que l'élu du F.N. n'avait pas droit à son titre de conseillère régionale. Vierzonitude ne partage pas du tout les idées du Front national, mais alors pas du tout, mais se livrer à ce genre de mesquinerie est carrément contre-productif et aide le F.N. à se victimiser. Mais une élection reste le rouage principal de notre démocratie et il n'y a aucune raison de la nier lorsque s'est effectuée dans les règles. Il n'y avait pas plus de raison que l'élu garde son titre et qu'une autre ne bénéficie pas du sien. C'est chose faite. Mais il en a fallu du temps et des erreurs : un coup l'ex-vice-président se fait amputer de son titre de délégué au commerce, un coup il le récupère. Il faudra sans doute attendre encore dix mois avant que Philippe Brée, élu de la majorité démissionnaire disparaisse de la liste et que son remplaçant ne fasse son apparition, à la vitesse de réactivité du site de la mairie...

Dix mois plus tard, François Dumon n'est plus vice-président de la région et Martine Raimbault est conseillère régionale
Dix mois plus tard, François Dumon n'est plus vice-président de la région et Martine Raimbault est conseillère régionale

C'est une étrange façon de combattre le Front national en niant le choix de ses électeurs et donc en ne respectant pas le principe du suffrage universel et de la démocratie. Après avoir fait remarquer à la ville de Vierzon que François Dumon n'était plus vice-président de la région Centre-Val-de-France comme sa fiche d'élu le mentionnait encore sur le site de la ville, Vierzonitude avait aussi fait remarquer que Martine Raimbault, la conseillère municipale Front national n'était pas gratifiée de son titre de conseillère régionale qu'elle n'a pourtant pas volé mais obtenu, légalement, dans les urnes.

Vierzonitude ne partage pas les idées du Front national, il les combat à sa manière. Mais pas de la façon, mesquine, de la ville de Vierzon. Rappelons juste que l'élue F.N. faisait partie d'une liste qui a obtenu plus de voix que la liste Front de gauche qui n'est pas parvenue à se hisser au dessus des 5%. Mesquine, oui, c'est la méthode qui consiste à nier un titre électoral. En revanche, la fiche d'identité de l'élu communiste fait bien apparaître, et ce n'était pas le cas avant, son titre de président de la communauté de communes.

Mais la ville de Vierzon ignore autant le titre de conseillère régionale à l'élu du F.N. qu'elle nie le Front national, pensant qu'en ne parlant pas d'un problème, il n'existe pas. Ce qui est le cas de nombreux problèmes à Vierzon... La municipalité pense que l'électorat reviendra dans le droit chemin, c'est à dire vers la gauche radicale, rien qu'en abattant des murs et en refaisant des routes.

Elle ignore les problèmes de sécurité, d'insécurité, ce que vivent les Vierzonnais au quotidien, les vitrines vides, le chômage récurrent et tout ce qui fait le terreau du Front national sans qu'il ne fasse rien. Dans une ville qui glisse vers le cas d'Hénin-Beaumont, aucune prise de conscience politique ne saisit les élus au ventre. Ils ne font que poursuivre leur implacable politique jusqu'à ces coups bas de nier une évidence démocratique, même si l'élection d'une conseillère régionale Front national est le pire moyen de sortir Vierzon de l"ornière. L'obscurantisme intellectuel du F.N. n'empêche pas des électeurs de les préférer aux autres partis. A Vierzon, les électeurs de gauche se tournent vers le F.N. sans que la gauche, en elle-même, ne se pose la moindre question sur sa façon de gérer cette ville.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Amusant, un ancien CGTiste, et une ancienne CGTiste.
Répondre
V
Ah c'est vrai ça !!
D
Quels conseils pourrait- elle nous donner aujourd'hui?. Rien de bien, bien sûr

Comment, changer l'état d'esprit de Vierzon en 2017, là j'ai ma petite idée à ce sujet, et bien sûr les conseils des autres , je m'en balance!!,
Répondre
J
c'est la méthode chirac ça.une fois qu'on a bien laisser pourrir la situation, on se retrouve contre le fn au second.
après on pleurniche un peu, on dit que ça va être pire si le fn passe.et bing! on est réélu avec un score de dictateur africain.
le brexit aussi ils disaient tous qu'on allait vers une catastrophe.et maintenant?
Répondre

Archives

Articles récents