Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Dominique Thaens : il faut comprendre l'intérêt d'avoir un musée du tracteur à Vierzon

Publié par vierzonitude sur 29 Septembre 2020, 06:00am

Dominique Thaens : il faut comprendre l'intérêt d'avoir un musée du tracteur à Vierzon

Dominique Thaens est un passionné du tracteur Société Française de Vierzon, membre de la Mémoire industrielle et agricole, collectionneur lui-même, agriculteur à la retraite, c'est un des piliers de la défense du tracteur de Vierzon. Nous lui avons demandé ce qu'il pensait de l'absence d'un musée, de ce manque reconnaissance du tracteur à Vierzon et nous lui avons demandé de nous faite part aussi de ses espoirs.

Dominique Thaens : il faut comprendre l'intérêt d'avoir un musée du tracteur à Vierzon

Pas d'auberge de jeunesse dans le B3 de la Société-Française, c'est une bonne chose, non ?

Je ne sais pas si c'est une bonne chose, mais les Vierzonnais ont sans doute besoin d'une auberge de jeunesse, pas forcément dans le B3. Pour moi, c'est une place qui se libère sur le site, donc un espoir d'avoir une travée pour le musée du machinisme agricole.

Vingt-cinq ans après la fermeture de Case, et hormis un tracteur sur l'esplanade, les engins agricoles fabriqués à Vierzon sont toujours aussi invisibles. Déçus ?

Oui, je suis déçu que l'on ne considère pas plus la fabrication industrielle du pays de Vierzon, de ne pas la mettre en valeur, ne pas reconnaître le travail accompli de nos anciens qui ont donné leur sueur, voir leur santé, dans toutes les usines de fer, de verre et de construction de toutes sortes. Pour moi, c'est un devoir de mémoire.  Mais il y a quand même sept tracteurs à l'espace muséal, c'est mieux que rien du tout et un sur l'esplanade.

Avez-vous des nouvelles de cette travée destinée à la collection de l'association ?

Toujours pas de nouvelles. On n'en parle plus dans la presse locale depuis les élections, comme quoi ? Aujourd'hui, c'est Algosup, la star, pour combien de temps. L'auberge de jeunesse et le futur musée ont bien eu leurs heures de gloire et puis rien. Cela reviendra peut-être un jour.

Il y a des tracteurs de Vierzon à la foire de Bourges, un artiste qui expose ses créations autour des tracteurs à la foire de Bourges, et pourquoi, selon vous, rien de tout cela à Vierzon ?

Aucun contact de la part des organisateurs. Je non connais pas les conditions des foires de Bourges et Vierzon mais un artiste passionné à faire des répliques en fil de cuivre de tracteurs SFV, me réjouit. C'est donc qu'il y a un intérêt pour des tracteurs fabriqués à Vierzon. S'il y avait une exposition à la foire de Vierzon, je suis sûr que des collectionneurs de la région l'auraient accompagnés.

Un rassemblement de tracteurs tous les deux ans, et rien entre, ce n'est pas frustrant quand on est un passionné et un collectionneur ?

Non, je ne trouve pas cela frustrant, c'est une organisation tous les deux ans. Depuis plusieurs années, maintenant, nous organisons une fête de la Terre dans une commune alentour. Cette année, par exemple, ce devait être à Massay mais le Covid est passé par là. Les organisateurs ont préféré annuler. Ils ne pouvaient pas prendre le risque de créer un foyer. Tous les deux ans, pour Vierzon, c'est un bon compromis. IL faut laisser respirer les bénévoles, ce n'est pas de tout repos l'organisation d'un rassemblement de tracteurs même avec l'appui des services techniques de la ville et du patrimoine, c'est hard quand même. Nous ne sommes que des bénévoles. Mais à chaque fois, nous avons un public qui vient de toute l'Europe, comme quoi il y a un intérêt pour les tracteurs Vierzon. Et aussi des retombées économiques pour notre cité.

Est-ce que selon vous, un musée du machinisme agricole serait ringard et utopiste ?

Je ne pense pas que ce soit ringard, un musée du machinisme agricole. Vierzon, une des premières villes industrielles et agricoles, se doit d'avoir un musée, pour aller de l'avant. Il faut aussi savoir regarder dans le rétroviseur, se rappeler d'où l'on vient, c'est important. Il y a vraiment une demande, qui peut-être complémentaire avec toutes les activités proposées à Vierzon et alentour en matière touristique, et bientôt le canal à vélo. Tous les visiteurs de patrimoine sont étonnés qu'il n'y ait pas un vrai musée du tracteur Vierzon.

Parfois, ne perdez-vous pas courage face à toutes ces promesses non tenues ?

Non, il ne faut pas perdre courage, face aux promesses, un jour, nous aurons bien des personnes en face de nous qui comprendrons l'intérêt d'avoir un musée du tracteur à Vierzon, tout comme un marché couvert qui auront toutes places dans le B3. Ce serait un bel ensemble.

Est-ce que les collectionneurs et le public avec qui vous avez des contacts sont surpris de ce manque d'intérêt vierzonnais pour son propre patrimoine ?

Dans mon environnement de collectionneurs, les gens ne sont pas surpris. Une grande majorité est issue du monde agricole et vu ce que l'on porte comme intérêt au monde rural, actuellement. Le coq fait du bruit, les animaux de la ferme ont des odeurs. Alors les vieux tracteurs, je n'en parle même pas...

Et si on organisait une manifestation de la C.G.T de Vierzon, la Confédération générale des tracteurs de Vierzon ?

Pourquoi pas. Mais ce qui gêne, c'est le mot CGT qui est quand même sacré à Vierzon. Mais pour rire, c'est à méditer. Une manifestation en SFV pour un musée à Vierzon, je pense que l'on aurait du succès.

Sérieusement, vous n'avez jamais pensé à jeter l'éponge ?

Jeter l'éponge jamais. Je viens du monde agricole et des embûches, dans ce métier, bous en avez toute votre carrière. Donc, il faut toujours être tenace, ne pas baisser les bras. Les collectionneurs ne se laissent pas impressionner par toutes ces belles paroles. Ils ont une piqûre de SFV dans les veines ! Donc musée ou pas, il y a une vraie affection pour ce tracteur. Quand ils viennent à Vierzon, pour eux, c'est venir à la Mecque du SFV. Dommage qu'ils ne sont pas accueillis dans un lieu digne de ce nom.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents