Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Eighteen inaugure sa boutique dans la galerie d'Hyper U samedi 1er décembre

Publié par vierzonitude sur 1 Décembre 2018, 06:25am

Eighteen inaugure sa boutique dans la galerie d'Hyper U samedi 1er décembre

Eighteen Clothing, la marque vierzonnaise de vêtements qui a ouvert sa boutique dans la galerie marchande d'Hyper U inaugure son magasin le samedi 1er décembre. 

Au programme : 
- Bonne humeur et rencontre autour d'un verre et de quelques mignardises :)
- Musique d'ambiance avec un DJ (Dj K.Nobee /Jungle Assaut)
https://www.facebook.com/DJ-KNOBEE-244743018895906/
- Vidéo avec un expert vidéaste

Début des hostilités à 14h00 dans vos boutiques Eighteen Clothing et Grande Classe dans la galerie commerciale d'Hyper U. 

Eighteen inaugure sa boutique dans la galerie d'Hyper U samedi 1er décembre

En avril dernier,  Vierzonitude titrait : "Eighteen, la marque vierzonnaise de vêtements qui n'attend plus qu'un pas-de-porte !" Et bien c'est fait. La marque avait ouvert une boutique éphémère, au début de l'année, dans la galerie marchande d'Hyper U. Sur sa page facebook, la marque annonce qu'elle y revient, mais de façon pérenne cette fois-ci. Une bonne nouvelle pour ces créateurs vierzonnais qui auront désormais une boutique. Ce sera à partir du 6 novembre. Alors, courez-y !

A lire ci-dessous, l'interview que son créateur Félix Gimenez nous avait accordé.

Félix Gimenez est le créateur de la marque vierzonnaise Eighteen. Il explique son aventure depuis son origine en 2015, l'expérience très positive de la boutique éphémère dans la galerie marchande d'Hyper U et les projets qui ne manquent pas.

 

Quelle expérience tirez-vous de cette boutique éphémère dans la galerie marchande d'Hyper U ?
Cette expérience a été réclamée par nos clients lors du Printemps de Bourges de l'année dernière. Ils nous demandaient "où peut-on vous trouver ?" L'idée d'ouvrir un boutique éphémère a émergé pour répondre à leur demande. C'est plus que positif, nous sommes heureux d'avoir pu compter sur le soutien de nos fans et de nos clients, mais aussi d'avoir fait découvrir la marque à de nouvelles personnes. Hyper U et le bailleur ont grandement participé à cette réussite, sans oublier surtout le lycée Edouard Vaillant avec lequel nous avons collaboré depuis plusieurs mois pour ouvrir cette boutique.


Comment ont réagi les clients ? En redemandent-ils encore ?
Les clients et non-clients aussi demandent à ce que l'on reste. Le fait d'avoir une nouvelle boutique et un espace avec de la vie plait énormément.


Est-ce que nous aurons le plaisir de voir une boutique un jour à Vierzon ?
Nous travaillons tous les jours pour sortir des collections, des visuels et des créations plaisantes nous permettant de convaincre nos clients et prospects. Nous aimerions nous implanter durablement dans le paysage Vierzonnais, car nous sommes d'ici, et nous sommes fiers de notre ville ! La naissance de la marque à Vierzon serait un joli clin d’œil en restant durablement à Vierzon.


Etes-vos plutôt pour le centre-ville ou plutôt pour une boutique en galerie marchande ? Et pourquoi ?
Le lycée Edouard Vaillant a démarché le bailleur de la galerie commerciale d'Hyper U, nous permettant d'avoir cette cellule commerciale. Les clients commencent à prendre l'habitude de venir nous voir ici, de nous faire un coucou ou simplement de venir discuter. Nous ne sommes pas fermés à l'idée de nous implanter en centre-ville. Notre objectif restera le dynamisme local, peu importe où nous serons.


Votre marque existe depuis 2015, comment vendez-vous vos créations ?
Nous vendons par le biais de notre boutique en ligne (www.eighteen-clothing.fr), mais aussi en direct aux clients vierzonnais prêt à se déplacer jusqu'à nos bureaux. Cela évite les frais de port et réduit considérablement la note ! Nous participons aussi à plusieurs manifestation comme Le Berry a du Coeur, la fête de la musique d'Aubigny, et d'autres manifestations sont prévues. Nous aimons être sur le terrain pour discuter, présenter la marque et découvrir les envies et besoins de nos clients. Si nous en sommes ici aujourd'hui, c'est surtout grâce à eux, et nous ne les remercierons jamais assez. Partis d'une discussion autour d'un café, nous ne pensions pas une seconde que nous ferions autant de choses aujourd'hui. Nous aimerions aussi distribuer nos créations par le biais de revendeurs partout en France intéressés par cette esprit vintage et américain.

Comment vous est-venue l'idée de créer cette marque ?
L'idée est venue avec mon frère à l'été 2015. Autour d'un verre, nous déplorions le manque de soutien entre villes de proximité. Parti de ce constat, une idée de créer une marque, un peu à l'image de 64 est née. Eighteen a vu le jour quelques semaines plus tard sur 50 t-shirts qui se sont vendus en
 seulement quelques jours. Il y avait un potentiel à exploiter, alors nous avons continué à créer, imaginer, rigoler, et proposer des visuels à mettre sur des textiles.


Avez-vous d'autres projets ?
Nous avons plein de projets en tête ! Le premier restant l'ouverture pérenne d'une boutique physique. Nous aimerions continuer à développer notre communauté qui supporte la marque. Aujourd'hui, nous vendons un peu partout : Québec, Miami, Côte d'Ivoire.... de Berrichons expatriés ! Nous aimerions développer notre réseau de revendeurs à travers la France, et participer toujours plus au développement de l'économie locale qui est notre cheval de bataille !

Pensez-vous que les aides sont suffisantes pour créer un commerce, aujourd'hui à Vierzon ?
Nous pensons qu'il n'y a pas assez d'aides et d'accompagnement pour développer le commerce, d'une manière générale. La première embauche pour une petite structure est délicate, et c'est surtout un enjeu crucial, car un faux pas, et tout peu disparaître. Nous pensons donc nous tourner en local auprès d'organismes spécifiques, de la communauté de communes pour nous aiguiller et nous aider dans ce domaine. C'est une vraie jungle lorsque l'on ne connait pas toutes les ficelles et les rouages du recrutement. Nous espérons sincèrement qu'il existe au moins quelques dispositifs pour nous aider et permettre un emploi pérenne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon Rodier 06/11/2018 13:52

Les cooperateurs vierzonnais de la coop Atlantique peuvent être fiers d'accueillir une telle boutique dans leurs murs.Je souhaite la reussite à eighteen.

Archives

Articles récents