Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Et si l'hôpital devenait vraiment de proximité ?

Publié par vierzonitude sur 13 Février 2019, 06:40am

Et si l'hôpital devenait vraiment de proximité ?

La question est simple et c'est la future loi que la ministre de la santé présentera ce mercredi au conseil des ministres qui l'implique : ne vaut-il pas mieux, pour Vierzon, de conserver un hôpital de proximité, (ce sera un label), sans chirurgie et sans maternité, mais avec un financement adapté garanti, non directement indexé sur leur activité plutôt que rien du tout ou un hôpital sous administration provisoire ou un hôpital en éternel déficit ?

Mais à Vierzon, poser la question, c'est déjà être contre le service public hospitalier, pour la fracture territoriale, etc. Et quand on voit l'état de la chirurgie vierzonnaise décrite dans le rapport de la chambre régionale des comptes, on se dit qu'en avoir ou pas revient un peu à la même chose. Il ne suffit pas de venir en masse soutenir un hôpital de proximité quand on apprend, dans le rapport de la chambre régionale des comptes, que 70% ds patients qui pourraient se faire opérer à Vierzon, vont ailleurs !

C'est un peu comme si mille personnes personnes manifestaient contre la fermeture d'un bistrot alors qu'elles n'y mettent jamais un pied. De toute façon, le pouvoir politique local sait que, désormais, l'hôpital de Vierzon ne pourra plus être comme avant. Elle ne pourra plus fonctionner comme avant et ce n'est pas parce que la tarification à l'acte sera partiellement revue et corrigée que le destin de l'hôpital vierzonnais changera. Trop généraliste pour être en pointe sur une spécialité et pas assez de spécialités pour drainer patients et praticiens.

Par principe, les élus vierzonnais s'opposent à tout changement, histoire de donner le change, de montrer qu'ils résistent. Mais ils savent que, de toute façon, il va falloir que des décisions désagréables soient prises. Depuis trente ans, l'hôpital de Vierzon souffre de déficit chronique, de problèmes de recrutement.  Impossible de repartir pour trente ans avec la même stratégie. Non seulement, l'hôpital est en difficulté mais la médecine générale de ville n'est pas mieux. Le centre de santé a même pioché dans l'effectif hospitalier pour recruter...

A moins d'un miracle : que l'agence régionale de santé efface la dette, qu'elle renfloue le bateau et qu'elle laisse l'offre de soins intact. mais combien, à Vierzon, sont ceux qui y croient ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

john 13/02/2019 19:04

oui 70% von ailleur et les 30% dependant il von devoir se plier qui sont il ces vierzonnais qui non pas les moyens physique ou financier ou morale a aller or de vierzon
on leur garanti une ambulance gratuite? a moin que le temps darriver a un autre hopital quil soi trop tard. a oui jai oublier une vie ne vaut quen moyenne 30MILLE EUROS !
il y a des chose dans une ville quil ne faut pas toucher comme lhopital cest quelque chose de vital si il ya des dette ca ne doi pas etre notre probleme mais celui de letat
arreter dinvestir pour de futur guerre mais utilison cette argent pour soigner et enseigner
les dette dun hopital ne dois pas etre un frein cest comme la securiter social et sa dette hahurissante de plusieur miliard dans cette obtique on supprime les soin pour tou le monde

Wizard 15/02/2019 09:45

Un petit rappel, en cas d'urgence réelle filtrée en passant par le 18 ou le 112, le patient est pris en charge et conduit vers les unités de soins adaptés.

Archives

Articles récents