Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Fermeture de maternité : après Cosne, Pithiviers, Châteaudun, le Blanc... Vierzon ?

Publié par vierzonitude sur 6 Juin 2018, 09:10am

Ca se rapproche... Après les maternités de Cosne, Pithiviers, Chateaudun, c'est au tour de la maternité de Le Blanc, dans l'Indre, de fermer... faute de personnels ! "Il n'y aura pas d'accouchement possible cet été à la maternité du Blanc, dans l'Indre. L'activité est transférée "temporairement" sur le site de l'hôpital de Châteauroux, à compter du 28 juin, et ce pour les deux mois de l'été, juillet et août. La nouvelle est tombée mardi. La raison ? Une pénurie de médecins", écrit France Bleu Berry. 

"L'hôpital de Châteauroux, qui gère également le site du Blanc, assure qu'il n'arrive pas à faire les plannings, que les gardes ne peuvent pas être assurées, faute de professionnels, et qu'il en va de la sécurité des patients. Il manque notamment des sages-femmes, des infirmiers-anesthésistes, des médecins gynéco-obstétriciens, des pédiatres et des anesthésistes." Rappelons, pour mémoire, que l'hôpital de Vierzon recherche sage femme et gynécos...

Selon France Bleu : "En région Centre Val de Loire, il y a une inquiétude sur l'avenir de la maternité de Vierzon notamment, après les fermetures des maternités de Cosne-sur-Loire en décembre dernier et de Pithiviers en juin 2016."

L'agence régionale de santé du Centre-Val-de-Loire, la même qui s'occupe des dossiers vierzonnais et berruyers de des hôpitaux, a pris une décision irréversible, nous explique l'Echo réopublicain : " Il n’y aura plus de bébés dunois à compter de lundi prochain. La maternité du centre hospitalier de Châteaudun va fermer pour laisser place à un centre périnatal de proximité." Le lundi 28 mai, Chateaudun, en Eure-et-Loir, ville de 13.000 habitants (moitié moins que Vierzon), n'aura plus de maternité. 

Et ça se rapproche... Les élus vierzonnais dénoncent régulièrement le mutisme de l'Agence régionale de la santé, à propos du centre hospitalier de Vierzon. rappelons qu'il s'agit ni plus ni moins de la survie de la maternité et de l'avenir du bloc opératoire. Depuis que les syndicats ont dévoilé les intentions de l'ARS, depuis que, régulièrement, on sait que l'hôpital de Vierzon souffre d'une dette chronique et d'un manque de financements, tout s'est arrêté.

Que va devenir la maternité ? Y-aura-t-il des travaux de mise aux normes du bloc opératoire ? On sait que sans bloc opératoire, pas de maternité. S'ajoutent à cela les difficultés de l'hôpital de Bourges avec sa pénurie de médecins urgentistes. On sait aussi que le 2 juin, des médecins généralistes et de l'hôpital Jacques-Coeur organisent une marche blanche...

La santé est en souffrance dans le Cher et les élus comme les personnels aimeraient savoir à quel sauce ils vont être mangés. D'autant que l'été approche avec son cortège de lits fermés "temporairement"... Si Vierzon s'accroche à sa maternité, que va décider l'ARS ? Mystère...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fifi Loulou 23/05/2018 22:26

Ainsi va la vie.

Archives

Articles récents