Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)

Publié par vierzonitude sur 16 Juillet 2021, 07:00am

Il faut toujours se méfier des trop beaux projets qu'on nous présente.  On a retrouvé ceci. C'était au temps où le promoteur Redeim, pour séduire les élus de l'époque, avait projeté de restaurer le site de la Française... en galerie commerciale avec des tracteurs. Un projet jamais réalisé pour mieux vendre l'Orée de Sologne route de Neuvy. Alors, lorsque des élus nous présentent de beaux projets de plateforme avec 400 emplois, "selon le commercialisateur", on peut tout de même craindre une différence entre les beaux dessins et la réalisation finale...

Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Il faut toujours se méfier des beaux projets... (1)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Pendant la campagne de 2008, l'équipe de N. Sansu promettait une salle de spectacle dans le B3... Avant de s'apercevoir ensuite que ce n'était pas possible ! Promesses toujours.
Répondre
E
Ce projet a été présenté à l'équipe Rousseau-Albizzati du temps où j'étais maire-adjointe, vers 2006, je pense. Redeim voulait s'implanter à Vierzon mais Max Albizzati ne voulait pas de zones commerciales en périphérie pour préserver l'animation de la ville. Redeim a alors menacé de s'implanter à Issoudun ou à Salbris, ce qui était dangereux pour Vierzon qui connaissait déjà une forte évasion commerciale. Les élus ont donc négocié pour avoir dans le site du B3 un projet qui mêle le culturel au commercial avec une place pour les produits locaux. ce projet devait s'agrémenter d'un marché de producteurs dans des cabanons installés sur la place. Cela aurait amené de la vie et une continuité avec le centre-ville. Il était joliment pensé avec un jeu de cubes colorés en interne et des espaces muséaux en hauteur, et des lieux conviviaux pour passer du temps ensemble même s'il ne fait pas beau à l'extérieur.
Malheureusement, après nous avoir présenté ce projet, Redeim a dit que l'emplacement ne permettrait pas d'agrandissement futur, et que donc, il ne pourrait pas convenir.
Une autre formule a été mise en place, celle de l'Orée de Sologne, mais elle devait être complétée par des franchises ouvertes en centre-ville, une navette gratuite tout au long de la journée pour inciter les clients extérieurs à compléter leurs achats dans Vierzon ou à s'y promener, et d'une politique de promotions qui encourageait à naviguer entre les deux espaces (ex. place de cinémas à gagner ou remises sur certaines boutiques, etc...). Nous avons posé la première pierre avant les élections de 2008.
Répondre
L
La mode urbanistique est à transformer les centres villes en espace bobo et marchand pas à valoriser le patrimoine architectural industriel et ouvrier. Donc on essaie de re-créer un centre ville à l’extérieur du centre ville (rue de la République, place Joffre) et difficile d’acces (Rue J’offre). et le vrai caractère de la ville est sacrifié.
Répondre
S
Dommage ! Cela aurait été un beau projet pour redonner de la vie en ville au lieu d'aller s'exiler dans un marécage... au bout de la ville. Il y a tellement de choses à faire ici mais si peu de bonnes volontés...
Répondre
J
Très bonnes remarques !
Oui, pourquoi et qui a proposé ce projet ????
Un problème politique(politburo pas d'accord) ou un problème de finance(l'état ne voulait pas payer) ?
ou encore, pas assez de démolition pour Sansu !!
Répondre
T
Sait on pourquoi il n'a pas abouti ?? A priori ça avait de l'allure
Répondre
C
qui aurait du être approfondi
Répondre

Archives

Articles récents