Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois

Publié par vierzonitude sur 25 Janvier 2017, 20:31pm

Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois

La ville a lancé un appel d'offres, ça y est, pour la démolition de l'ilôt Rollinat, ’un ensemble de bâtiments situé au centre ville de Vierzon. Ces bâtiments occupent une emprise de 7000m² de plancher (tous étages confondus). La date prévisionnelle de début des travaux : a été fixé au 24 avril 2017 avec une durée prévisionnelle de réalisation de six mois. Voir ci-dessous les immeubles qui tombent.

Voici sur cette vue aérienne, les bâtiments, en rose, qui vont tomber. Voilà,ci-dessous, comment cela va se traduire dans la réalité.

Voici sur cette vue aérienne, les bâtiments, en rose, qui vont tomber. Voilà,ci-dessous, comment cela va se traduire dans la réalité.

Voici la rue Rollinat aujourd'hui. C'est simple : les bâtiments à gauche vont disparaître. Si la ville parvient à ses fins, les bâtiments à droite (ancien Hôtel la Rotonde, ancien galerie Marchande la Rotonde) disparaîtront aussi. Nous en verrons les limites plus loin.

Voici la rue Rollinat aujourd'hui. C'est simple : les bâtiments à gauche vont disparaître. Si la ville parvient à ses fins, les bâtiments à droite (ancien Hôtel la Rotonde, ancien galerie Marchande la Rotonde) disparaîtront aussi. Nous en verrons les limites plus loin.

Voici donc les bâtiments, côté gauche de la rue Rollinat qui seront démolis jusqu'à l'ancienne Poste (ex-magasin Plus).

Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.
Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.

Cette dernière photo montre le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat qui débouche sur Armand-Brunet.

Voici l'immeuble dit de la Rotonde. Il y eut un hôtel, une galerie marchande et des logements sociaux aujourd'hui squattés. Le bâtiment est au centre d'un imbroglio juridique. Et la mairie espère bien pouvoir mettre la main dessus. Le garder ici ne ressemblerait à rien !

Autre bâtiment en sursis : celui qui se trouve au fond de la rue Rollinat. La première photo montre l'arrière. La seconde montre la façade rue Armand Brunet où se trouvaient jadis les locaux de l'opposition.
Autre bâtiment en sursis : celui qui se trouve au fond de la rue Rollinat. La première photo montre l'arrière. La seconde montre la façade rue Armand Brunet où se trouvaient jadis les locaux de l'opposition.

Autre bâtiment en sursis : celui qui se trouve au fond de la rue Rollinat. La première photo montre l'arrière. La seconde montre la façade rue Armand Brunet où se trouvaient jadis les locaux de l'opposition.

C'est là que tout commence et tout s'arrête : en effet, les démolitions commencent et s'arrêtent à la limite de l'ancienne Poste (ex-magasin Gifi) qui devrait être racheté par la Caisse des dépôts et consignations pour en faire un projet sans doute commercial.

C'est là que tout commence et tout s'arrête : en effet, les démolitions commencent et s'arrêtent à la limite de l'ancienne Poste (ex-magasin Gifi) qui devrait être racheté par la Caisse des dépôts et consignations pour en faire un projet sans doute commercial.

Voici le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat et Brunet. IL sera démoli également avec ceux qui suivent.

Voici le bâtiment à l'angle de la rue Rollinat et Brunet. IL sera démoli également avec ceux qui suivent.

Voici ci-dessous, les façades des bâtiments rue Armand Brunet qui seront démolis. (On a vu l'arrière de ces mêmes bâtiments sur des photos plus haut). Le sens de ses photos est ancienne Poste-centre-ville. On arrive alors au mythique bâtiment des Nouvelles Galeries.

Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
On y croyait plus mais si, le bâtiment des Nouvelles Galeries sera bel et bien démoli. A côté de lui, à droite, on voit l'ancien immeuble de la Rotonde.

On y croyait plus mais si, le bâtiment des Nouvelles Galeries sera bel et bien démoli. A côté de lui, à droite, on voit l'ancien immeuble de la Rotonde.

Voici l'ancien hôtel de la Rotonde, ex-galerie marchande transformée dans les années 1990 en logements sociaux aujourd'hui abandonnés.

Voici l'ancien hôtel de la Rotonde, ex-galerie marchande transformée dans les années 1990 en logements sociaux aujourd'hui abandonnés.

Au milieu, la rue Rollinat. A gauche, le bâtiment des Nouvelles Galeries qui va tomber. A droite, celui de la Rotonde qui devrait aussi tomber. Reste à imaginer la place que cela va générer.

Au milieu, la rue Rollinat. A gauche, le bâtiment des Nouvelles Galeries qui va tomber. A droite, celui de la Rotonde qui devrait aussi tomber. Reste à imaginer la place que cela va générer.

Cette partie-là devrait être rasée...

Cette partie-là devrait être rasée...

Pour s'arrêter à cette limite (première photo), plus élargie (deuxième photo). Le Paradis des Dames reste debout.
Pour s'arrêter à cette limite (première photo), plus élargie (deuxième photo). Le Paradis des Dames reste debout.

Pour s'arrêter à cette limite (première photo), plus élargie (deuxième photo). Le Paradis des Dames reste debout.

Voici ci-dessous, les photos de la Rotonde.

De face donc

De face donc

Vu de la place Fernand-Micouraud, au-dessus des garages face à la Maison de la Presse.

Vu de la place Fernand-Micouraud, au-dessus des garages face à la Maison de la Presse.

L'arrière des logements sociaux, avec sur la deuxième photo, à gauche, les logements qui resteront.
L'arrière des logements sociaux, avec sur la deuxième photo, à gauche, les logements qui resteront.

L'arrière des logements sociaux, avec sur la deuxième photo, à gauche, les logements qui resteront.

Voici l'arrière de la Poste.

Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois
Îlot Rollinat : les travaux de démolition commenceraient fin avril pour six mois

Commenter cet article

La Victorine 26/01/2017 14:43

Ah c'est bin triste tout ça, bin triste, toutes y'eux dépenses pour rin du tout ! J'nous vois pas mieux vivre après toutes y'eux déconstructions. Ils'tin qu'ils étin pas bin nets les ceuces qui vont nous amener une telle jachère, pas pour faire noute pacage à vaches mais y'eu pacage à bagnoles. Et le p'tit gars, il'tin qui pensin que nous allions lui offrir nos crottins de chèvres dans ses boites à voter, p'tête bin ? Neni ! Jamais, pardi, comme dirait l'autre !

Gaëtan 26/01/2017 10:40

L’îlot Rollinat, le bowling privé, Saint Eloy, l’office de tourisme giga-surdimensionné ne font pas mon quotidien vierzonnais pas plus qu’ils ne font celui de ceux qui ne peuvent pas se chauffer ou s’alimenter à partir du 20 du mois. 25 % de Vierzonnais obligés de vivre de l’assistanat social, l’insécurité galopante, voici qui me prend les tripes en voyant ces dépenses démesurées. A chaque règlement d’impôt, voir le résultat de mes efforts professionnels s’envoler à la gloire des pharaons communistes vierzonnais ne me pousse évidemment pas à m’extasier devant de telles réalisations. Il est tout de même incroyable que je sois obligé d’écrire une forme de rhétorique communiste face à ces bourgeois de la politique qui ne jouent qu’un rôle de Tartuffe auprès de leurs électeurs.

Gaëtan 26/01/2017 10:39

L’îlot Rollinat, le bowling privé, Saint Eloy, l’office de tourisme giga-surdimensionné ne font pas mon quotidien vierzonnais pas plus qu’ils ne font celui de ceux qui ne peuvent pas se chauffer ou s’alimenter à partir du 20 du mois. 25 % de Vierzonnais obligés de vivre de l’assistanat social, l’insécurité galopante, voici qui me prend les tripes en voyant ces dépenses démesurées. A chaque règlement d’impôt, voir le résultat de mes efforts professionnels s’envoler à la gloire des pharaons communistes vierzonnais ne me pousse évidemment pas à m’extasier devant de telles réalisations. Il est tout de même incroyable que je sois obligé d’écrire une forme de rhétorique communiste face à ces bourgeois de la politique qui ne jouent qu’un rôle de Tartuffe auprès de leurs électeurs.

Grégoire 26/01/2017 09:58

Encore une fois, Sansu se fait plaisir à faire chauffer la Carte Bleue du contribuable. Pendant ce temps, l'insécurité, le chômage restent les parents pauvres, pour ne pas dire les SDF de son action.

Jacques 26/01/2017 09:19

Vierzon ne se portera pas mieux après. Et c'est encore l'argent du contribuable qui s'engouffre là-dedans, même s'il s'agit du contribuable national qui n'a rien demandé. Et il y en a un qui n'a pas fini de pavoiser alors qu'il n'y est pour rien, sauf d'utiliser comme d'habitude l'argent des autres. Ceci est un job facile à tenir, même par n'importe qui. S'il y avait des remerciements à formuler, ce serait uniquement en faveur de ceux qui, après avoir bossé, se voient amputer le fruit de leur travail au profit de telles errances. Alors, évidemment, ce commentaire va provoquer des contre-commentaires. Mais, pour être crédibles, que ces contradicteurs veuillent bien nous présenter le bilan chiffré du retour sur investissement de ce projet.

Jag 14/01/2017 17:24

Il n'y a pas d'amiante dans ces bâtiments ?

yannick 22/08/2016 22:44

l'ex galerie marchande "la rotonde" a été réhabilitée en logements sociaux vers 1994 .... et pourquoi quelques années après tout est saccagé ?

Jag 19/07/2016 18:33

J'ai attrapé un torticolis en regardant les photos ...aller ..encore 2 à recadrer ;-))

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents