Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Isabelle Rilly du magasin Grande Classe : j'espère pouvoir sauver ma boutique

Publié par vierzonitude sur 23 Avril 2020, 20:38pm

Isabelle Rilly a créé son magasin "Grande classe", ouvert depuis le 27 novembre 2018, dans la galerie marchande d'Hyper U. Vierzonitude a voulu savoir comment elle vivait le confinement, comment elle envisageait la réouverture, l'avenir... Voici ses réponses.

Isabelle Rilly du magasin Grande Classe :  j'espère pouvoir sauver ma boutique

Votre magasin est fermé depuis le 17 mars. Comment vivez-vous le confinement à titre personnel...

A titre personnel, le confinement se fait avec mon conjoint et nos enfants, nous respectons scrupuleusement celui-ci avec un minimum de sortie comme tout le monde devrait faire afin de sortir de cette situation au plus vite. Bien évidement notre famille et nos amis nous manquent mais on fait avec.

Comment vivez-vous le confinement à titre professionnel et économique surtout ?

Le confinement à titre professionnel, c'est beaucoup plus compliqué. La décision de fermeture a été très brutale et très difficile à vivre. Et même aujourd'hui, le retour au magasin pour organiser les choses est compliqué. Ce vide est très difficile. Côté économique, comment dire, c'est le néant. Mais je suis une battante alors je vais me battre autant que je le pourrais pour moi et pour tous mes clients qui sont au rendez-vous et certains devenus des amis.

On parle d'aides de l'Etat, votre activité est-elle éligible, est-ce suffisant ? Et sinon, comment faites-vous pour tenir ?

Côté aide de l'Etat, nous avons tous eu de belles promesses mais la réalité est beaucoup moins évidente. Beaucoup de critères afin de pouvoir bénéficier des aides, certaines demande faite début avril sont à refaire en raison de "Bug" et à ce jour c'est mon conjoint qui subvient à mes besoins financiers. Je suis éligible au PGE (NDLR : Prêt garanti par l'Etat) mais le montant accordé pour l'instant ne suffira pas malheureusement donc je prie et j'espère que d'autres aides vont arriver.

La date du 11 mai vous apporte-t-elle un peu d'espoir ?

Si la date du 11 mai me laisse de l'espoir ? Non pas aujourd'hui car je n'ai aucune certitude sur la réouverture de la boutique. Je suis en centre commercial, dans quelles conditions allons-nous devoir le faire ? Aurons nous le matériel nécessaire ? Rien n'est moins sûre quand on voit tout ce qui se passe.

Pas d'activité, pas de rentrée d'argent, on suppose que les charges tombent, le loyer à payer. Comment faites-vous pour faire face ?

Vous résumez bien la situation. En effet pas d'activité, pas d'argent qui rentre mais toujours la TVA à payer. Les charges du mois de mars sont toutes passées étant donné que la fermeture est intervenue dans la deuxième quinzaine, donc on voit venir au jour le jour et on essaie de s'en sortir comme on peut en négociant des délais avec les fournisseurs. En ce qui concerne les loyers, ils sont toujours dus à ce jour car nous avons reçu notre appel de loyer comme d'habitude. On attend que le gouvernement prenne enfin des décisions à ce sujet.

Parlez-vous avec d'autres commerçants de la situation et si oui, qu'en disent-ils de leur côté ?

Hélène qui s'occupe de l'OCAV (NDLR : Office du commerce et de l'artisanat de Vierzon) nous a créé gentiment un groupe afin que nous échangions entre commerçants et comme ça, nous pouvons nous donner quelques astuces sur les dossiers d'aides et cela nous permet de nous détendre un peu. J'avoue que quelques petites blagues fusent, ça fait du bien, mais tous les commerçants sont bien sûr inquiets et il y a de quoi.

Vous envisagez de reprendre toutefois une activité en accord avec les mesures sanitaires. Commet allez-vous faire ?

En ce qui concerne les mesures nous ne savons pas, à ce jour, les obligations que nous aurons à la réouverture mais en ce qui me concerne, je ferais bien évidemment en sorte que mes clients soient en sécurité et moi également. J'espère juste que nous aurons des directives précises et surtout le matériel nécessaire.

Comment voyez-vous l'avenir proche, l'avenir plus lointain ?

L'avenir ? De quoi me parler vous ? Je crois que malheureusement nous vivons tous au jour le jour mais je reste positive même si c'est parfois compliqué. J'espère pouvoir sauver ma boutique qui me tient tellement à cœur parce que je me suis battue pour arriver à la créer et je pense aussi à tous mes clients qui me manque tellement. Alors je vais me battre. 

 

Pour retrouver un peu d'activités, Isabelle Rilly propose des articles, sur sa page facebook (Grande Classe : vêtement grande taille) tout au long de la semaine avec deux possibilités : un retrait drive en boutique le mercredi et vendredi après midi dans un premier temps avec des heures convenues ensemble ou une livraison à domicile sur le secteur. Paiement via Paypal possible ou virement afin de garantir au maximum la sécurité de tous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

paypal 22/04/2020 09:45

commerçants tous dans la panade, mais se plaindre de la TVA à payer pas d'accord. La TVA est collectée à chaque vente réalisée et est donc en fait aucunement une charge la somme collectée est à reverser chaque trimestre et est en fait une trésorerie gratuite pour celui qui est un bon gestionnaire

Archives

Articles récents