Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


J - 2 : elle est tombée par terre rue Voltaire...

Publié par vierzonitude sur 19 Juillet 2018, 06:00am

J - 2 : elle est tombée par terre rue Voltaire...

Elle est tombée par terre, un comble rue Voltaire
L'enseigne dans le ruisseau, c'est la faute à pas d'pot.
C'est un commerce en moins, mais c'est plus qu'un commerce
Le vide doucement baisse sa lourde herse.
On ne pourrait rien dire, faire comme d'habitude,
"Mais c'est partout pareil, ailleurs c'est bien plus rude !"
Sauf qu'on est à Vierzon, pas à Pétaouchnok
Une librairie qui ferme, après tout, qui ça choque ?
Y'aura une grande place, portant le nom de Brel,
Une inauguration, la vie sera trop belle !
On ne va pas gâcher la vie des habitants
Avec une vitrine vide, un pas-de-porte vacant.
Après tout, plus personne, n'achète encore la presse,
L'info, on le sait tous, ne sort qu'avec une laisse.
A quoi bon s'embêter, le papier ça se froisse
L'encre tâche les doigts, que voulez-vous qu'on fasse ?
On remplit la rue Joffre comme elle fut vidée
Bon, pendant ce temps-là, on trouve à s'occuper.
Puis les idées d'hier ne sont pas d'aujourd'hui,
Et celles de demain, déjà, on s'en réjouit.
Quand l'bistrot a fermé, on n'a rien osé dire,
Bah un bistrot qui ferme, ça fait presque sourire.
Puis la rue, doucement, s'est mise à sommeiller
Jusqu'à la fermeture de Fée Mini T.
Mais bien sûr, on ne voit que les commerces vides,
Ceux qui ouvrent, le dire, ça fait trop mal au bide !
Doivent penser, gaiement, les oui-ouistes du cru
Qui repeignent Vierzon d'un optimisme aigü.
Ne dérangeons plus rien, et baissons nos paupières
Les choses qui dérangent, un coup de papier de verre
La tâche a disparu, tout le monde est content,
Tout va bien, messieurs-dames, on vous le dit gaiement.
D'ailleurs, il n'y a pas de commerces en moins
Juste des places vides pour penser à demain,
Nous sommes en avance sur le monde qui court
L'avenir ce n'est pas le vert mais les poids-lourds !
Ne voyez-vous donc pas, nous sommes des précurseurs,
Qu'est-ce qu'un commerce fermé face à tout ce bonheur ?
N'empêche que lundi, les portes seront fermées
Et mardi, on dira "mais qu'est-ce qu'il y avait ?"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents