Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'adjoint à la sécurité en, veut pas se représenter sauf... si on l'y oblige !

Publié par vierzonitude sur 18 Février 2019, 10:30am

Le ministère de l'Intérieur est toujours un passage difficile. Gérard Massicard, adjoint délégué à la sécurité se confesse dans la presse locale : "À la sécurité, le passage aux caméras de surveillance a été très difficile pour moi. Je n’étais pas pour mais j’avais tort, car elles sont utiles."

Les caméras de videoprotection, ça vous retourne un homme ! "Ce n'est pas parce qu'on est de gauche qu'il faut que ce soit le bordel", avait déclaré l'élu du Parti de gauche. Dommage qu'on ne l'a pas entendu plus souvent. Celui qui aime les caméras, n'aime pas en revanche les Voisins vigilants. Voici ce qu'il en disait :

C'est vrai que les caméras de vidéoprotection dans une ville de gauche, ça fait ville de droite. Mais maintenant, il y en a partout. Le maire de Vierzon, quand il était député avait même osé cette phrase :

Si ce n'est pas se renier ça... Mais l'adjoint à, la sécurité a toujours pris son rôle à cœur : "La sécurité des Vierzonnais est une question importante et nous la traitons avec sérieux, avait-il expliqué lors d'un conseil municipal. La délinquance dans notre ville n'est ni plus ni moins importante que dans d'autres villes de même importance et nous la combattons pied à pied avec détermination."

Bon, les chiffres lui ont donné tort. Et malgré cette volonté de ne surtout pas parler de la réalité, ça s'est vu qu'il y avait un problème de sécurité à Vierzon qui a obligé les autorités à créer un groupe spécifique de travail et même d'intervention, en lien avec le Procureur de la République.

Mais, maintenant que toute polémique est éteinte, l'adjoint qui explique dans la presse locale ne pas vouloir se représenter, sauf sous la torture et encore, en position non éligible, évoque ses regrets, l'oeil humide : "Nous n’avons pas été assez efficaces sur l’emploi. Je rends hommage au maire d’avoir su trouver des sous pour reconstruire la ville. Mais l’aspect humain aurait dû être davantage pris en compte." Au bout de presque six ans de mandat, il est temps de faire son mea culpa, sachant que les élus ont pour mission d'agir, non ? Deux mandats, c'est suffisant pour le faire, non ?

Décidément, nos élus de la majorité ont un problème génétique avec tout ce qui touche à la sécurité. Même l'emplacement du futur commissariat, sur le parking du haut de la Gaucherie, ne fait l'unanimité dans les rangs de la majorité. Trois élus dont deux du Parti de gauche se sont abstenus dont Gérard Massicard, ils auraient préféré investir un local vide que d'en construire un neuf. Mais l'élu à la sécurité était aussi adjoint à la voirie. Bon, là, on voit vraiment son mandat a échoué. Quand à sa délégation pour les anciens combattants, il a transféré la Maison du combattant de la rue Joffre à la place du Marché au Blé. Et là, pas de doute, ça mérite de prendre du repos.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tenirbon 18/02/2019 18:41

Non mais surtout ne vous sentez pas obligé !!

Archives

Articles récents