Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


L'avenue Edouard-Vaillant n'a pas toujours été moche !

Publié par vierzonitude sur 16 Juillet 2017, 08:00am

En fait, ce qui a tué l'avenue Edouard-Vaillant, ce sont ces satanés résineux qu'un esprit, sans doute retord pour l'époque, a voulu planter là, pour se débarrasser, sans se soucier que, des décennies plus tard et en l'absence totale d'entretien, ces foutus arbres allaient gâcher l'avenue, et la vie des riverains avec. D'autant qu'avec une logique implacable, digne des pires urbanistes de notre temps, nos élus ont eu l'idée de rénover l'avenue Edouard-Vaillant en coupant les résineux. Brillante idée. Sauf qu'ils ont réussi l'exploit à ne couper, d'abord, que les résineux dans le sens montant de l'avenue. De réparer de bric et de broc les trottoirs et surtout, de laisser les fils électriques pendouiller comme les pires coins reculés de Roumanie, et si ça se trouve, pour ne pas y avoir été, en Roumanie, c'est mieux que ça ! 

Donc, une avenue rénovée que d'un côté c'est original. Mais plus encore, voilà que la coupe des résineux a repris par petit bout. deux par-ci, sept par-là. On ne finit pas u trottoir ! Bah, quitte à être ridicule, autant l'être jusqu'au bout ! Pourtant, cette avenue est ce qu'on appelle, un axe entrant de la ville de Vierzon car s'y déverse, quand les automobilistes veulent bien venir, celles et ceux qui arrivent de l'A71, A85 ou A 20 pour visiter le musée international du machinisme agricole ou partir sur les traces de Jacques-Brel (on rigole bien sûr !) Certes, l'avenue Edouard-Vaillant, les jours de grans départs, ne connaît plus les éternels bouchons qui ont fait la réputation de notre ville et la font encore encore (mais entre l'A20 et l'A71). Toutefois, à l'époque, il y avait de vrais arbres, pas ds saloperies de résineux qui poussent n'importe comment, qui sont élagués n'importe comment quand ils le sont et polluent les trottoirs, enfin si on peut appeler ça des trottoirs, avec leurs tapis d'épines.

Pourtant, jadis, on voit qu'il y avait de vrais arbres dans cette avenue. On jurerait même qu'elle était agréable. 

Y compris tout en haut où désormais, l'A71 la traverse et la constelle de giratoire pour aller sur l'A71, l'A20 et sur la rocade nord.

Commenter cet article

Romain CP 17/07/2017 15:20

Je ne suis pas d'accord avec votre article. Il est vrai que je n'ai jamais connu cette avenue autrement qu'avec ses résineux et qu'en général dans les villes on n'est pas habitué à des alignements de résineux. Je trouve que cela change d'une entrée de ville classique où on a le droit à l'alignement classique de platane ou de tilleuls ou de marronnier.

Si l'on parle de cette avenue Édouard Vaillant, je trouve bien plus scandaleux la taille qui est faite chaque année sur les platanes entre le pont multicolore SNCF et le croisement avec la rue Jeanne Labourbe que ces fameux résineux. C'est un vrai massacre écologique (pour la santé de l'arbre) et visuel.
Enfin pour finir, je suis entièrement d'accord avec Cereus Maximus, ce type de résineux fait beaucoup moins de "saletés" qu'un alignement de feuillus caduques.

vierzonitude 17/07/2017 19:20

Venez habiter l'avenue vous changerez d'avis !

Cereus Maximus 17/07/2017 14:49

Précision technico-chimique, au contraire d'appauvrir les sols les conifères les amendent au sens ou ils permettent d'acidifier des sol plus ou moins calcaires, ce qui est le cas d'un grand nombre de terrains dans la région de Vierzon.
Il faudrait en outre relever que les plantations de conifères au nord de Vierzon, en Sologne, ont constitué une source de revenus appréciable pour l'économie locale. Tout ceci sans préjuger des qualités esthétiques des conifères qui m'apparaissent comme de pures oeuvres d'art. Mais nous entrons là dans le subjectif qui ne se discute pas par définition.
Il serait à ces différents égards intéressant de recueillir l'opinion de M Quentin qui a fait l'objet d'un article recent de Vierzonitude...

Cereus Maximus 17/07/2017 14:35

Jeter l'anathème sur les conifères n'a strictement aucun sens. Chaque essence d'arbre, chaque espèce de plante a (ont) des usages plus ou moins appropriés aux activité humaines. Rien de plus. Il se trouve simplement que les conifères (cèdres ?) de l'avenue E Vaillant n'étaient pas adaptés, peut-être, au lieu de leur implantation. On peut penser par exemple au déficit d'ensoleillement des façades alignées du cotée impair de l'avenue, orientées à l'ouest. Et s'agissant d'arbres persistants, le problème était surtout aigu en hiver. Sans parler le cas échéant des problèmes de racines puisque les conifères ont le plus souvent un système racinaire de surface plutôt étendu. Il ressort de ceci que les choix d'aménagement ne relèvent en rien des goûts de chacun ou de la politique du doigt mouillé mais bien d'une étude de faisabilité et de pérennité.

Rodier 17/07/2017 13:59

Il n'empeche qu'un bon sapin est un sapin tronçonne.Ca n'apporte rien et ca appauvrit les sols.Dans ce cas que la mairie plante des robiniers.Avec les fleurs on peut faire du miel et des beignets.Le bois est imputrescible.Il ils apporteraient de l'ombre aux trottoirs.Dans les massifs on pourrait imaginer de la lavande,de la sauge,du romarin,de la sarriette et de la mélisse,de l'aneth......Le noyer est pas mal.Les riverains auraient des noix pour l'apero et le petit déjeuner.

Rodier 17/07/2017 12:49

A Vierzon ce ne sont pas les arbres qui polluent mais le transport routier.

Rodier 17/07/2017 11:21

Il n'empêche que les resineux c'est de la crotte absolue.Ils n'apportent rien et appauvrissent les sols.Donc si les bouleaux sont déconseillés je propose les robiniers.A ma connaissance ils ne facilite pas les allergies.Avec les fleurs on fait un excellent miel et de tres bons beignets.Et le bois d'acacias est imputrescible.Cela dit à Vierzon avec le carrefour routier et l'A20 à l'Ouest de la ville la pollution aux particules fines est plutôt due au transport routier qu'aux bouleaux et aux saules.Il est vrai qu'à Vierzon on aime le gaz et le beton.Il n'y a qu'à compare ce qu'était le nord de la ville il y a 30ans et ce qu'il est devenu aujourd'hui.Je parle de la zone qui va du Colombier à la foret.Donc tout sauf des
résineux.

Cereus Maximus 17/07/2017 10:18

Rappelons à toutes fins utiles que de nos jours de nombreuses espèces de feuillus sont exclues des plantations réalisées sur le domaine public en environnement urbain, notamment les bouleaux ou les saules. Et ce en raison des problèmes d'allergie qui touchent de plus en plus de personnes. Gageons qu'un jour viendra ou ces essences allergisantes seront purement et simplement interdites puisque nous sommes entrés dans l'ère des interdictions généralisées. Rappelons également pour le bien de certains qui semblent l'ignorer que les résineux ne sont jamais employés comme bois de chauffe, sauf si l'on cherche à encrasser sévèrement sa cheminée...

Rodier 17/07/2017 10:10

Chere Andrée.Le bouleaux,les robiniers et les chataigners
sont des arbres à croissance rapide.Ils donnent des fruits et leur bois est exploitable.Et pourquoi pas fes eucalyptus?

Andrée 17/07/2017 07:09

Le problème est que si la ville coupe tous les résineux de l'avenue Vaillant, soit il va être mis du béton ( voir carrefour de la Croix Blanche, place du marché au blé) ou alors planter des arbres qui vont mettre 50 ans à faire une branche ( au forum par exemple). La ville n'aime pas la verdure.

Rodier 16/07/2017 22:14

Mes resineux ne sont pas des arbres c'est de la m...Pourquoi ne pas planter des bouleaux,des noyers,des chataigners ou des robiniers (faux acacias)?Le bouleau a dzs vertus médicinales et les autrzs arbres sont prisés dzs abeilles.Faisons de l'apiculture une grande cause vierzonnaise!Mais un bon sapin est un sapin dans la cheminée.Vierzon n'est pas dans les Vosges.

Cereus Maximus 16/07/2017 16:14

Deux commentaires, si votre bienveillance le permet cette fois-ci, sans vouloir empiéter sur la notion d'esthétisme dont vous vous considérez sans doute comme les dépositaires. Premièrement les conifères ne libèrent pas, si l'on peut dire, des épines mais perdent des aiguilles. Certes, pour un profane la différence est infime mais elle est malvenue pour quiconque prétend éclairer la population. Ensuite, et là n'est pas le moindre, les conifères n'envahissent pas les voies publiques et les jardins, publics comme privés, de feuilles mortes une fois l'automne arrivée. Ces considérations sont probablement incompréhensibles pour beaucoup. Comme le reste des notions qui touchent au monde vous l'aurez noté.
Pas de nom d'oiseaux, donc pas de censure ?

vierzonitude 16/07/2017 19:40

Vous n'avez jamais vécu sous des conifères mais votre erudition vous en protège

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents