Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


L'inconscience et l'indécence des Insoumis du Cher

Publié par vierzonitude sur 27 Avril 2017, 12:27pm

L'inconscience et l'indécence des Insoumis du Cher

Avec Mélenchon en tête à Vierzon et Le Pen en seconde position, il y a tout à craindre, pour le second tour des élections présidentielles. Tout à craindre également pour les législatives et que dire des futures élections municipales où la porosité entre le vote Mélenchoniste et frontiste est si aiguë que nous deviendrons, Hénin-Vierzon. 

Tout à craindre parce que les Insoumis du Cher ont (et ils le montrent dans la presse locale), d'une part, oublié de se faire greffer un cerveau, mais, d'autre part, il y a pire : ils n'ont aucune conscience politique, hormis celle des aigris et des mauvais perdants. Car que n'aurait-on pas entendu si Jean-Luc Mélenchon avait été le finaliste des présidentielles face à Marine Le Pen ? On aurait entendu un Mélenchon appelant au Front républicain sur sa personne et fustigeant celles et ceux qui auraient douté, ne serait-ce qu'une demi-seconde, entre un vote en sa faveur et un vote contre le Front national. 

Les Insoumis sont irresponsables et aussi dangereux que pourrait l'être une élection de Marine Le Pen au second tour. Il y a chez eux, une radicalité sémantique, une exiguïté du discours et une philosophie du jusqu'auboutisme qui appelleront désormais à la prudence la plus extrême lors des prochains scrutins. Comment, avec un peu d'honnêteté intellectuelle et de responsabilité citoyenne, (faisons fi de la politique politicienne), comment peut-on tenir cet élément de langage que les militants ressassent comme des petits perroquets soumis à leur chef suprême, comme quoi voter Macron ou Le Pen, "c'est choisir entre la peste et le choléra" ? Imaginez un instant si dans un duel  Mélenchon-Le Pen au second tour, nous aurions oser cette formule ? De quoi aurions-nous été traités ?

Comment, des électeurs qui se disent insoumis sont prêts à jouer avec le feu de l'extrême droite, perdant toute crédibilité démocratique et républicaine ? Comment des insoumis se disent même prêts à voter Front national ? Imaginez à Vierzon le résultat alors le vote P.C/Mélenchon se déverse avec gourmandise dans le vote Front national ? 356 voix entre les deux...

C'est facile de renvoyer dos à dos deux formations politiques que l'on déteste pour la simple raison que le choix est restreint. Mais à qui la faute ? A Mélenchon qui n'a pas su rassembler plus d'électeurs sur son nom. A son incapacité à se hisser devant Le Pen. A son impuissance à se faire élire. Que les Insoumis et leur chef ne s'en prennent qu'à eux mêmes mais qu'ils n'hypothèquent pas, pour de basses raisons politiciennes et de vives aigreurs d'estomac toute l'architecture d'une société.

"Il n'y a pas une exclusion qui vale mieux que l'autre", estime le chef départemental des Insoumis. Il ose dire cela, c'est à dire qu'il ne fait aucune différence entre Macron et Le Pen. Du moins, il feint de n'en faire aucune pour qu'aux législatives, il nous serve son discours nauséabond que seul un vote pour le candidat des Insoumis est le vrai barrage au Front. Alors que si Macron est élu, le candidat Mélenchonniste et communiste comme la candidate socialiste deviendront sur Vierzon, le symbole de votes inutiles qui, dans le cas contraire, plongerait une fois de plus la ville et sa circonscription, dans le jeu d'une opposition stérile.

Mais le plus blessant est encore ailleurs. Car on peut répéter un discours appris par coeur, on peut être un militant sans discernement, un perroquet utile, un insoumis soumis au discours d'un seul (ce qui est un paradoxe fameux !), mais la blessure la plus profonde vient d'ailleurs : dans le refus du député de Vierzon, candidat à sa succession, de s'exprimer sur la question. Rien que son doute valide notre certitude : les législatives doivent être une sanction sévère qui va au-delà de la politique. On peut appeler ça, la décence.

Commenter cet article

gerard 27/04/2017 16:26

Inconsciencet et Indécence , c'est un peu fort à mon avis. J'ai voté JLM au 1er tour, je fais donc partie des déçus, c'est vrai, mais perso, je n'ai pas besoin de l'avis de JLM ou d'un autre leader et je me gausse de voir les déclarations tonitruantes et hypocrites de personnalités qui, élues n'ont rien fait pour contrer le FN, se positionner maintenant en parangon de la République. J'ai mon libre arbitre, comme la majorité des citoyens, je sais ce que je ferai au second tour et n'attends pas que l'on me dise ce que je doit faire ... donc pour moi JLM a raison de ne pas donner de consignes, au moins comme cela il nous montre u'il nous respecte en citoyen majeur. Il est conscient de notre capacité de choisir et ce serait de la réelle indécence que de nous dire quoi faire.

gerard 27/04/2017 16:11

Le silence de JLM vaut bien les déclarations hypocrites de certaines personnalités, de gauche comme de droite, perso, j'ai voté pour JLM au 1er tout, je fais partie des déçus, certes, mais je n'ai pas besoin de la parole d'un leader pour savoir pour qui je vais voter in non au second tour, j'ai mon libre arbitre et n'attend pas que l'on me dise quoi faire, donc JLM a raion de ne pas faire de déclaration.

Jag 27/04/2017 14:42

C'est évident depuis une éternité que les partis extrémistes n'ont pas vocation à gouverner et gérer un pays, ni une ville, ce sont des protestataires stériles qui ne font qu'exploiter la misère des pauvres gens qui les écoutent.
Les électeurs sont comme des lapins qu'on attrape par les oreilles ...
Et les abstentionnistes, on les met dans le même sac, ou ils ont compris quelque chose ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents