Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'ONF plante des pins plus résistants en forêt de Vierzon-Vouzeron

Publié par vierzonitude sur 9 Décembre 2018, 07:00am

France Bleu Berry nous apprend que "L'office national des forêts teste de nouvelles essences d'arbres en Sologne. 50.000 plants d'une espèce plus résistante de pins viennent d'être plantés sur 25 hectares en forêt de Vouzeron, près de Vierzon."

En novembre 2017, Vierzonitude écrivait que "L'office national des forêts  vient de lancer un appel d'offres pour la plantation de 20.000 plants de pins sylvestre sur plusieurs parcelles de la forêt domaniale de Vierzon et de 23.400 plants de pins sylvestre de regarnissage, toujours en forêt domaniale de Vierzon."

Ce n'est pas nouveau, les chênes meurent en forêt de Vierzon à cause des changements climatiques. Alors,  ajoute France Bleu Berry, "L'ONF réfléchit donc à implanter de nouvelles variétés plus adaptées aux sols et au climat de Sologne.  Ces plants qui viennent d'être mis en terre sont des Pinus Rigida dont les graines proviennent d'arbres déjà présents mais en petits nombres en forêt de Vouzeron, des arbres qui se plaisent très bien chez nous et très particuliers : " C'est un arbre qu'on rencontre plutôt en arboretum car c'est une particularité botanique, explique Alexis hachette, responsable de l'ONF à Vierzon. Son tronc est recouvert de gourmands, mais ce qui nous intéresse, c'est sa très grande rusticité. Il ne souffre pas trop du manque d'eau notamment, il résiste très bien aux maladies et aux parasites et c'est un bon bois d'oeuvre à commercialiser."

Mais aussi : "L'office national des forêts mise également sur le séquoia semperviren (séquoia toujours vert), originaire également d'Amérique du nord (comme le pinus rigida). L'ONF va en planter quelques milliers dans deux ans pour des essais."

 

L'ONF plante des pins plus résistants en forêt de Vierzon-Vouzeron

L'ONF réfléchit donc à implanter de nouvelles variétés plus adaptées aux sols et au climat de Sologne. Ces plants qui viennent d'être mis en terre sont des Pinus Rigida dont les graines proviennent d'arbres déjà présents mais en petits nombres en forêt de Vouzeron, des arbres qui se plaisent très bien chez nous et très particuliers : " C'est un arbre qu'on rencontre plutôt en arboretum car c'est une particularité botanique, explique Alexis hachette, responsable de l'ONF à Vierzon. Son tronc est recouvert de gourmands, mais ce qui nous intéresse, c'est sa très grande rusticité. Il ne souffre pas trop du manque d'eau notamment, il résiste très bien aux maladies et aux parasites et c'est un bon bois d'oeuvre à commercialiser."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon Rodier 09/12/2018 08:22

La prochaine fois que j'entendrai parler de puits de carbonne,j'eclaterai de rire.Dans les magasins bios la sève de bouleau est à la mode.Le problème,c'est que malgré ses labels bio et Demeter elle vient de Finlande.Pourquoi ne pas créer une filiere française en plantant des bouleaux?Plus le climat se rechauffe,plus les émissions de co2 sont alarmantes et moins on raisonne en terme de puits de carbonne.désespérant!

Rodier 26/11/2017 12:34

Je voulais dire Conforama.Mille excuses.

Rodier 26/11/2017 12:32

Ils seront beaux les sangliers dans 50 ans à se nourrir de pommes de pins puisque les glands seront plus rares.Ce ne sont pas les glands du chêne qu'il faudrait éradiquer mais les glands humains qui deciment les forets en construisant des autoroutes,des centres routiers et des centres commerciaux.Il y a mieux que les pins.Des chataigners et des noyers pour manger.Des robiniers pour faire des beignets et du miel.Des chenes et des hetres.Le changement climatique peut encore être endiguer,mais certainement pas en remplacant les vrais arbres par des pins qui serviront à fabriquer la m.... de chez Ikea et Castorama.

Rodier 26/11/2017 11:32

Je regrette mais pour absorber le co2 et amender les sols il y a mieux que les resineux.mes pins sont ils de bond puits de carbone?Les pins donnent ils des fruits pour nourrir les hommes à l'instar des chataigners?Les pins enrichissent ils les sols avec leurs feuilles?Les pins sont ils solides et résistants face aux violentes tempêtes qui s'annoncent à l'avenir?Merci de m'instruire Cesar Massimo puisque je suis un ignorant.

Cereus Maximus 26/11/2017 16:58

Il est là le problème. Les M Jourdain de l'écologie qui ont tout compris mais qui ne connaissent RIEN ou presque. Comme si dès la semaine prochaine TOUTE la foret solognote allait se retrouver convertie en une foret monospécifique. Ajoutons qu'il s'agit de pins sylvestres plantés sur des parcelles limitées, selon l'information diffusée, et non de conifères de type nord-boréal ou carrément austral non représentés naturellement en France i.e.exotiques.
Passons sur le reste, qui relève du loufoque pur et dur, mais je gage que nous avons tous hâte de voir ce contributeur inénarrable vêtu de peaux de bêtes courir les bois avec sa massue après des sangliers qui n'en demandaient pas tant. Surtout que, d'après ses dires, il pourrait toujours se rabattre sur les fruits des essences actuelles pour se nourrir. Si ça n'était pas trop vous obliger, je vous remercie de me réserver deux places pour le festin de la semaine prochaine, avec si c'est possible, du pain aux noix solognotes et des beignets au miel du même métal. Bref que du bon et du local.
Voilà, c'est ça les commentaires relevés sur Vierzonitude, toujours le mot pour rire et pour ne rien dire de sensé et de profond.
Maintenant, si ce Monsieur veut dénoncer IKEA et Conforama, qui soit dit en passant et sauf erreur de ma part importent tout ou presque des produits qu'ils commercialisent, pourquoi pas ? Mais c'est un tout autre sujet.
Bien le bonjour chez vous cher citoyen irréductible Rodielix.

Rodier 25/11/2017 16:35

Les pins ça ne vaut rien.Pourquoi pas des bouleaux,des chataigners ou des robiniers.Enfin des vrais arbres quoi.

HG 27/11/2017 09:28

Peut-être que la terre solognotte est acide et que les pins résistent mieux aux sols acides.

Cereus Maximus 26/11/2017 09:43

Vous avez étudié la sylviculture et l'économie des territoires ? Il n'y a pas de honte à se taire quand on ne connaît pas un sujet, mais il n'y a surtout pas de mérite à parler à tort et à travers.

HG 25/11/2017 13:37

Je rêve de planter des arbres. Si on veut bien de mon aide, je suis disponible.

thierry ulrich 25/11/2017 13:19

Une bonne nouvelle, vu l'abondance de coupes rases réalisées ces dernières années... Mais l'enrésinement de la forêt solognote continue, après les laricio et en moindre mesure des douglas...
Les chênes et les hêtres perdent de plus en plus de place, alors qu'ils sont l'âme de la Sologne.
En prime, il faudra traiter les chenilles processionnaires, ... et les risques d'incendie!

Cereus Maximus 26/11/2017 10:07

Le climat actuel de la foret solognote n'est plus celui que nous avons connu il y a cinquante ans...et n'est pas celui que vous connaitrez dans cinquante ans. Et ce sont les feuillus que d'aucuns qualifient de nobles qui souffrent le plus des changements climatiques.
Vous soulignez les coupes à blanc réalisées ces derniers temps, ce qui démontre que la foret est entretenue dans les secteurs ou vont s'effectuer les reboisements.
Comme dans le département des Landes ou les incendies sont nettement moins fréquents qu'en Espagne, au Portugal ou sur le pourtour méditerranéen.
Il n'y a par ailleurs guère qu'en France ou nous entendons ces lamentations à propos des processionnaires. Pas de traitements de masse dans les pays du sud de l'Europe d'où est originaire cette espèce. Mais il faut dire qu'ici, où nous vivons malheureusement tous les uns sur les autres, on ne supporte plus que la nature s'exprime et se régule d'elle-même.
A noter en outre qu'il existe une autre espèce cousine de la processionnaire du pin, à la biologie très proche, qui a pour nom vernaculaire "la processionnaire du chêne" Thaumetopoea processionea.

Archives

Articles récents