Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La fin des médecins mercenaires hors de prix dans les hôpitaux

Publié par vierzonitude sur 3 Décembre 2020, 15:50pm

La fin des médecins mercenaires hors de prix dans les hôpitaux

En février 2018, la chambre régionale des comptes avait fait part, dans la presse, de son "inquiétude globale concernant les hôpitaux, qu’il s’agisse d’Orléans, Vierzon ou Dreux". La présidente de la chambre constatait également, "que la pénurie de médecins hospitaliers conduit les hôpitaux à faire appel à « des médecins mercenaires », pour une ou deux journées, « qui sont payés hors de prix »

#hopital #santé #gardes Fin des mercenaires de la santé ! Très satisfaite que l’Assemblée nationale vienne de voter la...

Publiée par Nadia Essayan, Députée du Cher sur Mercredi 2 décembre 2020

Du coup, Nadia Essayan, députée du Cher, annonce, sur son compte facebook, la "fin des mercenaires de la santé !" La parlementaire ajoute que l'Assemblée nationale a voté "la fin du commerce de la santé que pratiquaient des médecins et urgentistes intérimaires en mettant en concurrence des établissements hospitaliers par une surenchère des tarifs des gardes, allant parfois jusqu’à 3000 euros la garde de 24h.  Déjà dénoncée et encadrée par un tarif de 1300 euros, cette pratique continuait de sévir, les hôpitaux étant soumis à un chantage odieux. Des hôpitaux avaient un déficit important dû à ces pratiques indignes des médecins. Je l’avais dénoncée pour ma part suite aux dysfonctionnements du CH de Bourges.  Désormais il ne sera tout simplement plus possible de payer plus que le tarif réglementaire. Et cela sur tout le territoire. Le paiement ne passera pas. Et c’est très bien ainsi !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

VADROT Jean Paul 04/12/2020 12:07

Bien évidemment que ce serait salutaire pour la "morale de l'histoire" … et les finances hospitalières.
Mais quid en termes de fonctionnement au quotidien des hôpitaux ? Quid des parades qui ne manqueront pas d'être trouvées à terme ?

Lev 03/12/2020 21:17

Ils iront dans le privé et il n’y aura plus de médecins dans le public. C’est bien l’effet recherché par ce gouvernement qui ferme des lits . Plus de lits plus besoin de médecins. CQFD

LoL 03/12/2020 17:34

Euh!! , 3000 euros la garde de 24 h , c'est sûr la pilule passe très mal, ainsi que les suppositoires et le petit thermomètre !! :-)

Pour des mercenaires , ils plombent bien les prix également, comme leurs cousins cowboys Américains,mais sans la seringue au bout du canon !! :-))

Raslebol 19/02/2018 18:11

Jouer avec la santé des gens , n'est pas très morale dans ce genre de profession.
Quand le fric devient le blocage et un marchandage sur les malades ,alors là, il faut mettre des règles strictes, sur la santé public.
Le serment d'Hippocrate, devient désormais de nos jours, le serment des hypocrites.

Remettre de l'ordre sur leurs droits et devoirs en tant que futurs médecins, et mieux orienter ceux-ci sur les branches de la médecine où le manque se fait sentir (opthalo, général etc) , lors des sélections en faculté, me paraitrait plus normal , que faire de ce pays un désert médicale par manques de branches spécifiques dans certaines zones.

Avantager , par des droits à la formations suivies, par des points retraites "exemplaires du service public", par des installations accompagnés et aidés pour la suite (entraide à la rénovation du cabinet tous les cinq ans environ à un certain plafond ) aux services de télémédecines ruraux garanties , etc..

La santé à un prix que nul ne doit marchander, ou cela devient une escroquerie planifiée, mais travailler pour bien gagner sa vie doit être le fruit de sa réussite, reste à organiser devant une table la médecine de demain .

domi 19/02/2018 11:19

Mercenaires le terme est un peu dur non ?

Archives

Articles récents