Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La future-ex-auberge de jeunesse au service des vélos du canal

Publié par vierzonitude sur 14 Décembre 2019, 06:20am

Dommage qu'il n'y avait pas de distribution de mouchoirs en papier, ce vendredi soir, à la concertation générale des Assises de la citoyenneté. On ne serait pas mouché dans notre manche tant on a pleuré à écouter nos élus. Figurez-vous que l'auberge de jeunesse n'est plus aux normes, pas accessible et qu'il est impossible de la rénover sur place. Arrêtez, on a les yeux qui piquent !

Comme c'était bien emballé. Et hop. on arrive au sujet principal : il faut reloger l'auberge de jeunesse dans le B3 de la Société-Française. Oui mais voilà, la future-ex-auberge de jeunesse, on en fait quoi, demande une Vierzonnaise ?

"Il faudra des services pour accompagner le canal à vélo, vous savez, des vélos qui rouleront à côté d'un canal à sec comme cet été. Oui un atelier de réparation des vélos, de nettoyage. C'est subventionné ça ? Parce que la ville et la communauté de communes pleurent en nous expliquant que nous avons un patrimoine démesuré par rapport à d'autres villes et on s'en rajoute, au frais du contribuable.

Combien coûtera cette plaisanterie ? On ne sait pas. Entre la restauration du B3, la construction de l'auberge de jeunesse, la rénovation de l'ancienne ? Pendant ce temps-là, des Vierzonnais demandent juste des routes potables.

La future-ex-auberge de jeunesse au service des vélos du canal

La communauté de communes persiste et signe. Et s’entête à vouloir loger, dans le B3 de la Société Française, l’auberge de jeunesse et maintenant l’école Algosup qui n’est pas encore ouverte à Vierzon (en septembre 2020). Pour justifier la construction de l’auberge de jeunesse au B3, la communauté de communes nous fait le coup, de l’étude qui explique qu’une construction, sur site, coûterait plus cher.

Qui a fait cette étude ? Où peut-on la lire ? Prend-elle en compte les 1,3 million d’euros pour rénover les deux nefs nécessaires en plus de la construction de l’auberge elle-même ? (2,7 millions pour quatre nefs). A-t-on pris en compte le coût de rénovation ou de démolition de l’ancienne auberge de jeunesse dont il faudra bien en faire quelque chose ? Qu’a prévu la communauté de communes d’ailleurs dans la future ex-auberge de jeunesse ? Et d’ailleurs, combien coûtera au total ce projet fou ?

On nous explique que cette implantation serait « aussi stratégique, puisqu’elle se situerait ainsi près de la gare, et du canal de Berry où se développe aujourd’hui un projet de circuit à vélo. » Mais comment peut-on raconter ces inepties en pensant que plus c’est gros, plus ça passe ! L’auberge de jeunesse actuelle EST sur l’axe du canal du Berry. Jusqu’à preuve du contraire, le canal de Berry ne passe devant le site de la Société-Française ! Quant à l’argument de la gare, il est nul. L’actuelle auberge de jeunesse se situe à dix minutes de la gare.

Ce que l’on voudrait savoir, c’est pourquoi la communauté de communes s’entête-t-elle à nous faire gober cette ineptie ? A-t-elle des subvention ciblées » pour coller l’auberge de jeunesse à cet endroit ? Est-ce un projet structurant pour la ville ? N-a-t-elle rien d’autre à y mettre ? Quant à Algosup, la communauté de communes s’emballe. Si quarante étudiants sont déjà inscrits pour la première rentrée de l’école (rentrée septembre 2020), l’école prévoit, dès 2023, à peu près 200 élèves, et même jusqu’à 500 en 2030 ! 

Une fois de plus, les élus se laissent griser par des projections sans fondement. D’où sortent ces chiffres. Qui va payer cette école ? Et à l’orée d’une campagne électorale, c’est tout bénéf ! Et l’internat de cette école, ce sera l’auberge de jeunesse c’est ça ? Il n’y a jamais eu le moindre projet projet intelligent pour le B3. Les élus le considèrent comme un joyeux fourre-tout. Pourvu qu’il soit plein, le reste on s’en moque.

La future-ex-auberge de jeunesse au service des vélos du canal

La Fédération Unie des Auberges de Jeunesse de France (FUAJ) a renouvelé un nouveau bail avec la communauté de communes Vierzon Sologne Berry  pour l'Auberge de jeunesse » de Vierzon, 1, Place François Mitterrand pour une durée de 6 ans (six ans), renouvelable à son terme par tacite reconduction d’année en année ayant pour terme le 30 septembre 2025, moyennant un loyer mensuel de 1000 €.

La future-ex-auberge de jeunesse au service des vélos du canal

C'est une énigme vierzonnaise, une de plus... On se demande bien pourquoi, la communauté de communes envisage de construire une nouvelle auberge de jeunesse sur le site de la Société-Française, un lieu pas du tout adapté à ce genre de projet et qui, surtout, va coûter un bras et un œil, comme l'aménagement du bowling.

Ce qui n'empêchera pas la communauté de communes de poursuivre son projet qui ne doit pas voir le jour, c'est-à-dire, la construction de l'auberge de jeunesse dans le B3.  

Car à Vierzon, on adore construire des trucs coûteux... pour les autres : un bowling à 3,5 millions d'euros, allez hop ! Un siège social pour une entreprise du CAC 40, allez hop ! Et là, une auberge de jeunesse gérée par une association, allez hop !

Evidemment, Vierzonitude n'a rien contre une auberge de jeunesse, mais pourquoi allez en construire une nouvelle, dans un lieu inadapté ? Pour remplir un trou ? Histoire de dire qu'on a un projet parce qu'on rénove trois travées ? ceci n'est pas sérieux.

D'autant que dans l'actuelle auberge de jeunesse, la communauté de communes avait l'intention de crée un restaurant social, un pôle associatif et un pôle touristique dans le cadre du Canal à vélo. Pourquoi ne pas simplement démolir l'actuelle auberge de jeunesse et en reconstruire une nouvelle sur le même emplacement ? Non seulement, il va falloir sortir la planche à billets pour en  construire une ailleurs mais en plus, il faudra sans doute réhabiliter l'ancienne. Double dépense. Bon, il y a d'autres idées comme celle-là ou on a fait le tour, là ?

La Fédération unie des auberges de jeunesse a été placée en redressement judiciaire depuis le 20 décembre pour une durée de six mois, ce qui place les 54 auberges de jeunesse de France liées dans la même situation, nous explique la presse locale.

Du coup, on se demande qu'elle est la crédibilité du projet de la communauté de communes de re-construire l'auberge de jeunesse sur le site de la Société-Française, une idée aberrante mais ce ne serait pas la première de la communauté de communes...

"L’auberge de jeunesse de Vierzon est bon an mal an à l’équilibre » et « dynamique. C’est une auberge qu’on peut se permettre de garder car selon les années, elle est plus ou moins stable. Mais c’est un bâtiment qui est trop vieux, on ne peut pas rester", estime la Fédération des auberges de jeunesse. 

Toutefois, ce que nous apprend la presse fait réfléchir : "La Fédération s’est montrée intéressée mais elle n’a pas été sollicitée financièrement pour le moment et qu’elle se portera candidate pour la gestion de la nouvelle auberge si ce projet, qui pourrait proposer 90 lits, voit le jour. "

Donc résumons : la communauté de communes construit un bowling à 3,5 millions d'euros pour une entreprise privée; la société d'économie mixte de Vierzon, bras financier de la mairie, construit un siège social à une entreprise du CAC 40 pour plusieurs centaines de millions d'euros; la communauté de communes s'apprête à construire une auberge de jeunesse pour une fédération qu'elle n'a pas sollicitée financièrement, dans un bâtiment, la Société Française qui va forcément faire augmenter le coût de la construction. Est-ce qu'il y aura une vague de béton au milieu ? Non, parce que le temps qu'on y est, noyons le contribuable...

La future-ex-auberge de jeunesse au service des vélos du canal

Les travaux de réhabilitation d'une partie du B3 sont enclenchés si l'on se fie au panneau installé sur la grille près du B3. Mais pour quel projet ? Pour quel équipement ?

L'auberge de jeunesse sera-t-elle vraiment reconstruite dans le B3 de la Société-Française ? Cette mauvaise idée, sans consultation, semble bien sur les rails. La communauté de communes a lancé un appel d'offres pour la rénovation de cinq nefs. Dans l'une d'elle, il est prévu d'y reconstruire une auberge de jeunesse dont on se demande bien pourquoi, il n'est pas possible de la reconstruire sur place, près du canal.

En tout cas, c'est un dossier important. Soit la majorité actuelle est reconduite et va jusqu'au bout, soit une autre majorité est désignée par les Vierzonnais et il sera alors possible de contrer ce projet extravagant et surtout coûteux pour le contribuable. De toute façon, le dossier chaud de la rentrée serait une réflexion profonde sur l'avenir de la Société-Française, en dehors de toute considération politicienne. Nul doute que la Société Française sera au coeur des débats de l'élection municipale. Autant dire un festival de tout et de n'importe quoi comme on y a droit depuis vingt-cinq ans.

 

- Ce projet est déconnecté du site, on y met, à la Française, un peu de tout, pourvu que ça remplisse. Ce n'est pas ainsi que l'on donnera de la cohérence à cet ensemble.

- Le coût : la construction d'une auberge de jeunesse dans le B3 de la Française va générer un coût dont nous n'avons d'ailleurs aucune idée, mais au regard de ce qu'a coûté le bowling aux contribuables...

- Le lieu : l'auberge de jeunesse actuelle devait intégrer, dans sa rénovation abandonnée (dont on ne connaît pas non plus la raison), le futur canal à vélo. Comment faire, dans ce cas, si l'auberge de jeunesse est à la Française ?

- Les anciens locaux : que va-t-on faire des anciens locaux ? Les réhabiliter ? Pour quoi faire ? Qui va financer ? Les détruire ? Qui va financer ?

- Question : pourquoi ne pas reconstruire une nouvelle auberge de jeunesse à l'emplacement de l'actuel ?

- Les finances de l'association des Auberges de jeunesse n'est pas florissante. Donc, qui va financer cette nouvelle auberge ? La communauté de communes forcément puisque le site de la Française lui appartient. Combien ? N'ya-t-il pas d'autres priorités à Vierzon ?

- Le musée : eh oui, Vierzonitude a son idée fixe, la création d'un musée international du machinisme agricole avec fabrication dans la mesure du possible et vente de pièces détachées, centre de ressources des marques de tracteurs du monde entier, expositions, spectacle son et lumière annuel, rassemblement annuel etc. 

-Il y a sûrement d'autres lieux pour construire une auberge de jeunesse. Il faudrait connaître les motivations de ceux qui ont décidé de ne pas restaurer l'actuelle, de construire la nouvelle au B3.

La future-ex-auberge de jeunesse au service des vélos du canal

La réhabilitation de l'auberge de jeunesse coûtera environ 800.000 euros. Le projet prévoit un restaurant social en même temps qu'un projet touristique autour du canal à vélo.

L'Auberge de Jeunesse est classée  2  sapins,  dans  la classification  des Auberges  de  Jeunesse  établie  par la FUAJ. Construit  dans  les années 70,  elle  se compose de  3  plateaux  de  280  m² chacun  soit  840m². Les espaces se composent d’un accueil, d’un logement pour le personnel, d'un espace commun, disposant d’une cheminée, d’un restaurant, d’une cuisine professionnelle, d’une cuisine de type particulier pour les résidents, d’un espace dédié à Radio Tintouin, d’une salle de réunion commune avec l’espace Radio,de 19m², d’une chaufferie commune avec Cher Accueil, bâtiment voisin, de 80 lits répartis dans 12 chambre (5 chambres de 6 lits, 6 chambres de 8 lits,  1 chambre de 2 lits.)

Le bâtiment dispose à ce jour de 80 couchages répartis dans des chambres de 6 à 8 lits. Pour  des  raisons  de rentabilité,  l’établissement devra,  à  minima,  disposé  de 75  couchages. Pour des raisons de confort et de facilité de location, il conviendra de prévoir des  chambres de 4 lits maximum, avec obligatoirement une chambre de 2 lits. Concernant les douches et sanitaires, hormis pour la chambre de deux lits où ils devront  être intégré à la pièce, ils seront communs et situés à l’extérieur des chambres. Ceci pour le confort des usagers.

La rénovation  du  bâtiment,  des  installations techniques, de l’isolation  (...)  devront  concourir à  économiser l’énergie et à abaisser au maximum les coûts d’exploitation. Le  bâtiment  devra se  conformer  aux règlementations  en  vigueur  et  en  particulier  à la règlementation  thermique. Actuellement,  une  partie de  la  toiture  est  en polycarbonate  occasionnant  un effet  de  serre. Il conviendra au concepteur de porter une attention toute particulière à ce point. Pour des raisons d’entretiens, les menuiseries extérieures bois sont exclues.

Dans  le  cadre  de  l’aménagement  du  canal  de  Berry à vélo,  il conviendra  à  l’équipe  de  maitrise d’œuvre  de prévoir un espace dédié à l’Office de Tourisme dans lequel un espace sera dédié à l’accueil des visiteurs. Un  local technique  pourra  servir  à  réparer  les  vélos, stocker les vélos destinés à la location (environ 20) ainsi que leurs accessoires (siège enfants, casques, remorques enfants, ...) Il  faudra également  prévoir  la  mise  en  place  de garage  à  vélo (environ  10) devant  l’auberge de jeunesse. Le  Maitre  d’Ouvrage  est  très  attaché  à la qualité  esthétique  du  bâtiment. Dans  son  esprit, cette qualité ne rime pas avec surcoût.

Les besoins, à minima, pour cette Auberge de jeunesse sont :
75 lits minimum, conformément répartis, une banque d’accueil fermée et accessible PMR (personnes à mobilité réduite), le maintien des 2 cuisines, la mise en accessibilité à tout public du bâtiment, l’amélioration du confort apporté aux résidents (chambre, thermique, ...), un espace dédié à Radio Tintouin, un espace commun, une salle de réunion isolée, un local dédié à l’office de tourisme dans le cadre du canal à vélo. La fourniture de nouveaux mobiliers pour les chambres.

 

L'Auberge de jeunesse rénovée pour 800.000 euros

Dans le cadre de sa politique d’investissement, la Communauté de Communes Vierzon-Sologne-Berry  souhaite procéder à la  requalification de l’Auberge de Jeunesse à Vierzon pour un montant 800 000 euros. L'Auberge de jeunesse de Vierzon avait été construite au tout début des années 1970 et dans les années 1960, un autre projet avait été élaboré.

 
La future-ex-auberge de jeunesse au service des vélos du canal

Ca y est, la communauté de communes a lancé un appel d'offres pour la réhabilitation du clos couvert de l'ancienne usine Case à Vierzon, sur l'emprise des quatre premières travées en tranche ferme et la cinquième travée en tranche optionnelle, c'est-à-dire, les cinq travées qui sont le long de la route menant au parking du cinéma. 

C'est un chantier attendu que la réhabilitation de ces travées mais pas pour le projet qu'envisage  la communauté de communes. En effet, la CDC veut construire, dans le B3, la future auberge de jeunesse, étant entendue que les travaux de réhabilitation sur l'actuelle auberge de jeunesse sont abandonnés, et abandonné aussi le projet de la reconstruire au même endroit. Pourquoi ? Grande question.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J 14/12/2019 10:53

Ces décisions stupides vont faire combien d’impôts supplémentaires pour les Vierzonnais ? Car ne vous y trompez pas, Sansu compte sur vous pour financer ses danseuses.
Plus c’est gros plus ça passe ... l’ancienne maison des jeunes non renovable... il va essayer de nous faire croire que pour bâtir une maison des jeunes, il faut absolument un B3 !
C’est du délire !

Leon 10/12/2019 19:16

Ça va nous faire passer la nuitée à combien pour que ce soit rentable puisque c’est un mot très à la mode même dans le monde des AJ ?

Athos 10/12/2019 11:28

Vous avez le droit de toujours dire non à tout, mais soyez maintenant réaliste, vierzonitude, c'est combien de divisions ?

Au passage, les étudiants d'Algosup pourront loger chez l'habitant, ce sera plutôt positif pour Vierzon.

PChalles 29/10/2019 17:43

Pourquoi poser une question alors que la réponse est dans un des articles publiés sur ce site ? Je trouve ça curieux ...

http://www.vierzonitude.fr/a-vierzon-algosup-est-sur-les-rails-voir-la-video.html

Un indice : la réponse est dans les 15-20 premières minutes.

olivier 29/10/2019 17:22

Bonjour, avez vous des arguments contre l'auberge de jeunesse a la société française?

GERMAINE 29/10/2019 16:36

et notre opposition modem plus la rem plus apolitique elle en pense quoi ? on ne l'entend jamais réfléchir sur aucun sujet local ; ce serait le moment de s'opposer a quelque chose au moins une fois dans leur vie passionnante ; concernant le commerce la députée propose des bancs , des fleurs et des plantes vertes ; sous les verrières de CASE ce serait également superbe

Wizard 29/10/2019 09:41

Les jeunes nous gonflent, ils coûtent un bras et ils ne rapportent pas un rond puisqu'ils sont incapables de gagner leur vie.

Non l'avenir c'est les séniors, les seuls qui font vraiment tourner l'économie et qui ne sont plus en capacité de se plaindre quand on les dépouille.

AR 05/08/2019 10:32

Y aurait-il de quoi faire un stade de Roller Hockey ?

Archives

Articles récents