Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La lecture de l'été : Gare à Lou de Jean Teulé

Publié par vierzonitude sur 2 Août 2019, 05:50am

La lecture de l'été :  Gare à Lou de Jean Teulé

C'est un auteur magnifiquement barré, Jean Teulé. Il excelle autant dans la drôlerie grinçante de son Magasin des suicides que dans les détails historiques de son Verlaine, François Villon, Fleurs de tonnerre. Quand il ne mélange pas les deux avec Le Montespan, Mangez-le si vous voulez, Entrez dans la danse.

Avec Gare à Lou, vous décollez d'une étrange façon dans le monde merveilleux de ce grand gamin qui peint des histoires à dormir debout. Lou est une gamine dont les souhaits, en général à ne pas souhaiter, se réalisent, quelque part dans une société qui, sans être inconnue ne ressemble toutefois pas à celles que l'on connaît... Mais l'acide dérision dont il humidifie ses mots fait qu'on se dit vraiment, c'est marrant, ça me dit quelque chose...

On le voit bien, à sa table de travail, se marrer comme une baleine à tricoter son roman, à se moquer de ses personnages, en l'occurrence, trois chefs de guerre, celui des guerres au sol, celui des guerres dans l'eau, celui des guerres en l'air. L'écrivain fabrique aussi un président hypocondriaque enfermé dans une Boule à neige. Parce que, évidemment, la jeune Lou est enlevée pour ses pouvoirs à mettre au service d'une Nation contre ses ennemis potentiels...

C'est un délice. La réalité glisse doucement vers la folie et rien de tel qu'un Teulé pour supprimer les effets de l'attraction terrestre. Il y a chez lui, une syntaxe si singulière, si fini, qu'on lirait volontiers des phrases jamais reliées entre elles pour le plaisir de cette musique. Comme d'habitude, une fois le livre refermé, un sentiment trop peu nous envahit. Cette fable possède sa morale que chacun se fera.

En attendant le prochain, on peut relire les précédents, s'immerger dans l'univers de Jean Teulé. Le O Verlaine est délicieux, Je, François Villon est un relief de l'époque du poète qu'on peut toucher du bout des doigts. Et Gare à Lou nous fait sourire, réfléchir, il nous attendrit et nous met en garde. Que pouvons-nous souhaiter alors à Jean Teulé ? Rien de plus vraiment. Merci, c'est suffisant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kami 21/03/2019 13:50

Je joue moi aussi à l'écrivain. Si Vierzonitude peut me faire un peut de pub...

Short Edition vient de publier une de mes histoires courtes ici : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-loup-garou-de-vierzon-1

Peut-être qu'un jour on verra un distributeur d'histoires dans la gare SNCF de Vierzon comme ça existe ailleurs. Faudrait en faire la demande au maire.

Sinon mon blog avec d'autres fictions ayant pour cadre notre ville c'est ici : https://kamicontes.blogspot.com/

Kami 19/03/2019 19:11

J'ai photographié Jean Teulé au salon du livre de Paris pendant une dédicace de "Gare à Lou" :
https://drive.google.com/open?id=1AjGOQzHPXbCitgscRKT9lDR8-hefD6TP

Archives

Articles récents