Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


La quincaillerie centrale vierzonnaise ferme ses portes

Publié par vierzonitude sur 31 Janvier 2017, 18:30pm

La décision du tribunal de commerce de Bourges n'est pas une surprise pour Christophe Laleu. Ce mardi matin, le tribunal berruyer a placé la quincaillerie centrale vierzonnaise en liquidation judiciaire. L'aventure est terminée. Elle avait commencé en mars 2015 lorsque Christophe Laleu avait repris le commerce. puis elle se termine, aujourd'hui. La quincaillerie ne rouvrira pas. C'est aussi la dernière quincaillerie de Vierzon. Le patron avait souhaité conserver cette appellation. De nouveaux rideaux se baissent sur un commerce vierzonnais.

La quincaillerie centrale vierzonnaise ferme ses portes

Christophe Laleu, le patron de la quincaillerie centrale vierzonnaise, rue François-Mitterrand ne se donne aucune chance, mardi. Le tribunal de commerce de Bourges se penchera, en effet, le mardi 31 janvier, sur le dépôt de bilan de sa petite entreprise qu'il a repris en mars 2015. C'est avec beaucoup d'amertume qu'il évoque ses difficultés, d'autant plus que la quincaillerie embauche, depuis vingt ans, un salarié qui risque, mardi, de se retrouver sans emploi.

Une banque qui le lâche, une clientèle qui a du mal à venir jusqu'au magasin, des marchés publics qui, pour lui, sont imprenables sans au moins une volonté farouche de la ville de Vierzon de faire travailler les commerces locaux, et voilà comment un commerce vierzonnais se retrouve acculé à des difficultés économiques quasi-insurmontables.

Pourtant, la quincaillerie centrale vierzonnaise n'est pas tombée du ciel, hier. Jadis implantée avenue du 14 juillet, les époux Larpent déménagent et font construire l'actuel bâtiment, au carrefour de la rue Anatole France et de la rue François-Mitterrand, à la place du local qui abritait le foyer Sainte-Marcelle. En mars 2015, Christophe Laleu rachète le fond, les murs ne lui appartiennent pas. Il essaie de développer le magasin, surtout du côté de l'art culinaire.

Mais, une conjonction de mauvais facteurs le font sombrer avant qu'il ait le temps même de réorganiser son magasin, voire de trouver un autre emplacement moins vorace en loyer. Pour lui, l'avenir de la quincaillerie, la dernière de Vierzon, s'enfonce vers une liquidation judiciaire. A moins d'en réchapper, sur le fil du rasoir, Christophe Laleu a peu d'espoir, pour son salarié, pour lui et pour le magasin.

Pourtant, la quincaillerie bénéficie d'un emplacement de choix, avec un parking de quinze places. Mais la clientèle, pas assez fidèle, la concurrence des autres commerces de même type, l'éloignement du centre-ville, les pros qui ne jouent pas trop le jeu en faisant travailler les petites structures, pèsent lourd dans la barque. Aujourd'hui, la quincaillerie est suspendue à une décision judiciaire dont Christophe Laleu connaît déjà l'issue. A moins que... Mais de toute façon, explique-t-il, il sera difficile de remonter la pente. La reprise n'aura pas duré deux ans. Il est peut-être temps, à Vierzon, de se poser enfin les vraies questions sur le commerce. Et arrêter de faire d'une anormalité (la fermeture des commerces), une normalité dans cette ville.

 

Commenter cet article

bruno 01/02/2017 12:36

c' est le faible pouvoir d'achat des Vierzonnais qui entraine la fermeture des petits magasins ,les grands retournent à Bourges La Halle Kiabi etc. et ceux qui ont encore un peu d'argent à dépenser vont a Bourges ou Orléans .Voila la ville est morte depuis des années les mauvais choix de la région qui à vidé le lycée de ses matières essentiel ,transfert a Bourges et le manque de préparation de la ville en structure d'accueil et zone pour les entreprises quand l'autoroute est arrivée en 1989 .Aujourd'hui l'Autorouteest partout et avec un vingt minutes de routes en plus nous sommes à Bourges .VOILA LE MAL EST FAIT

Teddy18 29/01/2017 18:21

Mais que va t'il rester comme commerce dans notre ville. Les commerces meurent, les maisons se vident faute d'acheteur, le chômage explose. Mais nos élus ont leur fin de mois. Pourquoi se fatigueraient t'ils pour nous ??? Vierzon devrait compter près de 60 000 habitants et nous sommes moins de 30 000. La faute à qui

Ramsès 02/02/2017 20:04

Oh grand pharaon constructeur, je serais moins choqué d'être obligé d'aller dans certains magasins pour assurer leur pérennité que d'être obligé de payer des impôts pour financer les stupidités et les horreurs concoctées par certains à Vierzon, pensant ainsi pérenniser leur survie propre.
Mais, dites-mois, quelle dose de narcissisme faut-il posséder pour choisir le pseudonyme de Khéops ?
Je rappelle que Khéops est un pharaon considéré par certains comme l'un des plus grands de l'histoire de l'Égypte antique. Il est connu pour avoir fait construire la grande pyramide de Gizeh considérée de nos jours comme la perfection en terme de technique de construction et d'architecture des pyramides égyptiennes. A Vierzon, les travaux neufs n’atteindront jamais ce stade. Quelqu’un qui en serait capable ne viendrait pas s’enterrer ici.

Kheops 02/02/2017 11:17

Ramsès, vous souhaiteriez que l'on vous oblige à aller dans certains magasins pour assurer leur pérennité ?

Kheops 01/02/2017 08:28

J'ai un ami qui n'a pu faire autrement que de fermer sa boite faute d'activité. Il n'a jamais remis en cause le travail des élus. Pourquoi l'aurai-t-il fait ? Il a admis avoir fait des erreurs stratégiques et de mauvais investissements.

Ramsès 31/01/2017 19:37

Les investissements neufs municipaux vierzonnais y allaient-ils ?

Kheops 31/01/2017 08:27

Qui d'entre vous va régulièrement dans cette boutique pour lui permettre de rester ouverte !

comment dit le reportage de france3? 26/01/2017 21:17

ah oui! chateauroux et d'autres villes imposent aux grandes surfaces d'ouvrir des petits magasins en centre ville... et dire qu'on a une mairie pseudo communiste mais qui est en fait une endormie bourgeoise soporifique anesthesiante divertissante et vaine

François 26/01/2017 19:46

Encore un nouvel épisode des "Démolisseurs de l'Extrême". Ceci prouve que n'importe qui ne peut pas tenir n'importe quel job, qu'il faut, pour réussir dans un domaine donné, posséder une bonne formation théorique de base doublée d'une solide expérience prouvée dans ce domaine et triplée d'une rage de réussir. Aucune de ces qualités n'habite notre équipe municipale. C'est bien joli d'élire des gens sans se soucier de leurs capacités, de leur formation, de leurs connaissances et de leur vécu professionnel dans le domaine du management de collectivités territoriales. Allez donc demander à un boucher de souder une coque de sous-marin nucléaire ou à un soudeur de gérer de gros investissements publics et la bonne marche d'une entreprise ! Essayez donc de remplacer Carlos Ghosn, le PDG du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi par l'un quelconque de nos élus et vous verrez l'une des plus grosses entreprises mondiales s'effondrer comme un château de cartes. Une loi devrait imposer à tout candidat à une élection de passer des tests psychotechniques et de QI. Cela permettrait déjà de passer un bon coup de balai et d'obtenir des élus de qualité.

Jag 26/01/2017 21:21

Vous avez parfaitement raison !
Le problème est que les électeurs, on les attrape par les oreilles comme les lapins...
A Vz, mais pas seulement, ils sont experts en pipotron ...uniquement en pipotron !
On a pas de chance, on se prend toujours les pires du secteur. Ils ne savent que démolir...

Laure 26/01/2017 21:18

Vous avez raison. Sinon, on n'a que des apprentis sorciers, des alchimistes qui prétendent transformer ou plutôt transmuter le plomb en or mais qui n'y parviennent jamais. Le jour pas si lointain où l'électorat vierzonnais les virera, vous les verrez quitter Vierzon en s'envolant sur leurs vieux manches à balai, un hibou perché sur l'épaule. En attendant, ils font boire à certains leur potion magique, leur filtre d'amour qui fait perdre tout jugement et toute velléité de contradictions.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents