Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La région Centre augmente les tarifs des abonnements travail aux TER !

Publié par vierzonitude sur 20 Décembre 2018, 06:40am

La gauche doit sans doute se dire qu'avec tout l'argent que le gouvernement va verser aux salaires les plus modestes, elle peut en profiter pour décider de hausses de tarifs. On a connu ça, à Vierzon, avec l'augmentation en 2018 de la taxe d'habitation alors que le gouvernement venait de la baisser. Ni vu, ni connu, ça baisse d'un côté, on l'augmente de l'autre, c'est tout bénéf.

On connaît ça maintenant avec la région Centre-Val-de-Loire qui augmente  les abonnements travail aux trains express régionaux (TER). La gauche a dû se dire que, comme les gilets jaunes sont surtout préoccupés par l'augmentation des taxes sur le carburant, la hausse d'un abonnement de train passera inaperçu.

France 3 explique ainsi que "le Conseil régional n'avait pas augmenté les tarifs depuis cinq ans. Il se rattrape au 1er janvier 2019 : les abonnements travail aux Trains express régionaux (TER) accuseront une hausse de 4%." Comment inciter à laisser sa voiture au garage en augmentant le prix des transports alternatifs ? Merci la région Centre-Val-de-Loire qui va certainement nous la jouer pleureuse, en expliquant que cette hausse, c'est la faute du gouvernement, c'est pour payer les nouvelles belles rames de trains qui arriveront en 2020, que cette hausse patati, patata. A l'heure où la SNCF distribue des primes à ses salariés, la région Cente-de-Loire punit ses abonnés qui dépriment.

"L'augmentation – pour des abonnements travail mensuels, de l'ordre de 8 euros pour un trajet Tours-Orléans, de 6 euros pour un Orléans-Vierzon, de 10 euros pour un Tours-Bourges – n'aura que peu d'impact sur les travailleurs réalisant un trajet supérieur à 75 km : la moitié du coût total de l'abonnement est à la charge de l'employeur et l'aide Mobillico mise en place par la Région reste en place, le restant à charge pour le navetteur ne dépassera pas 100 euros. Les trajets vers Paris restent inchangés."

France 3 précise que "le tarif ne changera pas pour les abonnés des lignes à destination de la région parisienne : aucun accord n'ayant été trouvé avec l'Île de France, le prix reste le même."

Pour les trajets inférieurs à 75 km, la hausse amputera bel et bien quelques euros du porte-monnaie des usagers abonnés : de deux euros (après déduction des 50% pris en charge par les employeurs) pour un Tours-Blois, 1,40 euro pour les usagers de la ligne Vierzon-Bourges.

La SNCF publiera jeudi les tarifs officiels exacts appliqués aux abonnements travail mensuels à compter du 1er janvier 2019.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wizard 21/12/2018 10:45

ll est plus que temps que chacun se prenne en charge lui-même et cesse de faire les poches de ses voisins.
Des tarifs qui se rapprochent du prix réel des choses est un premier pas qui va dans le bon sens.

Marre 20/12/2018 21:16

Vraiment répugnant ce principe de faire les poches , à ceux qui ont le mérite de rechercher un job en dehors de leur commune par faute d'en trouver sur place, quelle honte, de vrais escrocs!.
Faudra pas qu'ils pleurent après , si tout le monde se casse de leurs communes misérables et surtaxées!

Wizard 21/12/2018 10:55

Vraiment répugnant ce principe de considérer que tout est dû et que tout doit tomber du ciel tout cuit. Du boulot pas fatiguant à sa porte, à 50 euros de l'heure pour commencer avec le petit déjeuner servi au lit tous les matins avec des croissants chauds.
Dommage pour les Portugais, Irlandais, Polonais, Italiens, etc., qui eux n'ont pas hésité à parcourir la moitié de la planète pour trouver du travail et construire leur vie. Il faut bien dire qu'ils n'étaient ni geignards cannibales ni fainéants, eux.

Archives

Articles récents