Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La Rotonde, du moins ce qu'il en reste

Publié par vierzonitude sur 16 Décembre 2018, 07:00am

L'immeuble de la Rotonde est aussi emblématique que celui des Nouvelles-Galeries. A ceci près qu'il se voit, caché justement par l'immeuble de l'ancien Gifi. Pourtant, la Rotonde a son histoire singulière. Jadis hôtel et restaurant, elle sert de quartier général aux Allemands pendant la guerre avant de reprendre, plus tard, ses activités hôtelières. Curieusement, on trouve encore trace de la Rotonde dans des registres commerciaux sur Internet ! A la fin des années 1970-début des années 1980, la Rotonde devient une galerie marchande avec dix-huit magasins dont un disquaire et à l'étage, un bar. La Rotonde fait faillite, pour quelles raisons, il serait intéressant de s'y pencher. Le lieu devient vite un squat.

Et la Rotonde devint une galerie commerciale avec dix-huit magasins à la fin des années 1970-début des années 1980. Mais bizarrement, la Rotonde a vite fait faillite.

Et la Rotonde devint une galerie commerciale avec dix-huit magasins à la fin des années 1970-début des années 1980. Mais bizarrement, la Rotonde a vite fait faillite.

 

Au début des années 1990, deux journalistes du Berry républicain s'y aventurent. Et retrouvent les vestiges d'une ancienne activité commerciale, avec notamment l'escalator et à l'étage, le fameux comptoir du bar. Ils y trouvent aussi des squatteurs, écrivent un article su le sujet qui fait polémique car certains élus volaient virer les squatteurs. Ils sont alors pris en mains et relogés. Mais la Rotonde reste un squat. Il faut un accident grave (un jeune homme est tombé par la fenêtre) pour que l'accès soit interdit. Racheté par une SCI, l'immeuble est transformé en logements très sociaux. C'est ce qui reste, à l'intérieur, des appartements entiers avec salles de bains, chauffages, fenêtres en PVC...  Ci-dessous, l'escalator de la Rotonde.

 

En juin 1940, la Rotonde est bombardé.

Et l'hôtel-restaurant devient le foyer des soldats allemands.

Voici la Rotonde, hôtel-restaurant, à côté des Nouvelles-Galeries.

En 1977, les lieux sont en travaux. Plus d'hôtel, plus de restaurant mais une galerie marchande qui n'a pas connu le succès, c'est le moins qu'on puise dire...

La Rotonde aura connu des fortunes diverses. Après son âge d'or en tant qu'établissement hôtelier, l'immeuble n'a pas eu de chance. La galerie commerciale a vite fait faillite. Le bâtiment est devenu un squatt dangereux. Jusqu'à ce qu'il soit transformé en logements très sociaux qui n'ont pas tenu le choc longtemps non plus. Redevenu un squatt, la ville en rachète une partie pour la démolir, en septembre. Avant cela, rappelons-nous que c'était un établissement réputé.

Et pour finir, ce qui fut le logo de la galerie marchande !

Pour tous souvenirs et/ou photos : vierzonattitude@gmail.com

Une clef de l'hôtel...

Une clef de l'hôtel...

Une autre vue de la Rotonde au fond

Une autre vue de la Rotonde au fond

Les deux bâtiments qui se font face seront prochainement démolis.

Les deux bâtiments qui se font face seront prochainement démolis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J 16/12/2018 18:09

Cet hôtel n'a pas résisté au bulldozer de Mr sansu...la pire attaque depuis la 2ème guerre mondiale.

Archives

Articles récents