Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


La rue Rollinat, avant c'était ça !

Publié par vierzonitude sur 3 Juillet 2017, 12:26pm

Catégories : #Rue Rollinat

unnamed-copie-4.jpg

unnamed--1--copie-3.jpg

unnamed--2--copie-2.jpg

unnamed--3-.jpg

unnamed--4-.jpg

      P1020569.JPG

P1020570.JPG

P1020572.JPG

P1020573.JPG

P1020574.JPG

Rue Rollinat : un parking en attendant la suite

P1020274.JPG

Les démolitions, rue Rollinat, entrereront dans le dur en milieu de semaine prochaine. Pour l'instant, les bâtiments son désossés un à un. A la place de cet immobilier racheté par la Sem-Territoria pour le démolir, la ville va créer un parking, ce sera toujours mieux qu'un no man's land dans cette rue étroite. Au bout de la rue Rollinat, deux autres bâtiments, achetés par la Sem-Territoria vont eux aussi dégager.

 

P1020276.JPGP1020277.JPG 

Rue Rollinat : coup de pioche officiel le 17 février

 

unnamed--2-.jpg

En ces temps de campagnes électorales, tout est bon pour grapiller des voix. Y compris, l'ouverture d'un chantier de démolition qui, curieusement, coïncide avec le calendrier électoral. Rue Rollinat, la pelleteuse est à pied d'oeuvre pour une première phase de démolition d'appartements, dits indignes, pas si indignes que cela.... Cette opération est pilotée par la Sem-Territoria qui, coup de chance pour l'actuelle majorité, va donner le premier coup de pelleteuse officiel le 17 février.

 P1020203.JPG

Préparez les discours, préparez les appareils photos. Un petit coup de main électorale, ça ne peut pas faire de mal. Il y a comme cela des chantiers qui avancent à une rapidité vertigineuse. On doute que l'actuelle majorité va venir donner un premier coup de tronçonneuse avant les élections du 23 mars, avenue Edouard-Vaillant, histoire de dézinguer les conifères qui gênent le voisinage et finir la seconde partie de l'avenue.... Pas très électoral ça, de tronçonner des arbres....

 

Des logements à démolir... pas très indignes quand même rue Rollinat

 

La démolition de trois bâtiments, rue Rollinat, entre dans sa phase active. Rappelons que la ville de Vierzon a choisi de s'attaquer à l'ancienne Rotonde, au prix d'une expropriation longue plutpôt que de raser l'ancien bâtiment Gifi auquels certains lui prêtent des qualités patrimoniales. Mais dans une ville où l'on construit un bowling dans un bâtiment classé monument historique, on ne s'étonne plus de rien.

La Sem-Territoria a lancé un appel d'appel d'offres pour la démolition, le désamiantage et le déplombage des 3, 5 et 7 rue Rollinat. En regardant les photos prises des futures démolitions, on constate en effet que les logements ne sont pas de toute première jeunesse ! Ca va coûter bonbon en désamantiage et en déplombage tout cela... Si des trois bâtiments, certains sont irrécupérables, en revanche, l'étonnement peut saisir quand on voit les photos de deux appartements, beaucoup plus récents et qui ne semblent pas correspondre à la définition du logement indigne. Maintenant, il y a des logiques qui dépassent le simple citoyen...

 

bat-1.jpg

 

Ilôt Rollinat : le permis de démolir délivré pour trois bâtiments

 

Voilà de quoi manger électoralement pour les prochaines municipales :l'éradiquation, du moins son commencement, de l'ilôt Rollinat, le point de fixation de la municipalité qui a confié à la Sem-Territoria de faire le boulot, acheter et démolir. La Sem-territoria a obtenu le permis de démolir de la ville de Vierzon (le contraire aurait été surprenant !) pour trois bâtiments du fond de la rue Rollinat : le 3, le 5 et le 7, tous devenus propriété de la Sem. Pour l'instant, on ne parle plus de la démolition de l'ancien hôtel de la Rotonde, trop compliqué.

Mais comme il fallait absolument présenter un projet visible aux Vierzonnais,allez, on grignote l'ilôt Rollinat en ne tenant pas en compte de l'ilôt Gifi, bâtiment pourtant libre que son propriétaire accepte pourtant de vendre, à son prix, oui, mais il veut bien le céder pour qu'il soit démolit. Le problème, c'est que l'ex-Gifi est construit sur les ruines de l'ancienne abbaye et qu'il faudra procéder à des fouilles. Electoralement, les fouilles, ce n'est pas bien. D'ici à ce que la Sem devienne propriétaire de l'ex-Gifi pour y caser un grand magasin ou plusieurs petits, il n'y a pas loin. Les permis de démolir sont donc apparus à l'angle de la rue Rollinat et de la rue Armand Brunet ainsi que sur le mur du parking du jardin de l'Abbaye (où donne l'arrière de la Maison de la Presse), concerné par cette démolition. De la poussière, des engins de travaux publics, des élus avec des casques de chantier, voilà qui va nourrir la prochaine campagne électorale. Pendant ce temps-là, l'avenue Edouard-Vaillant n'est toujours refaite que d'un côté. Et le B3 vide de toute idée intelligente.

P1220506.JPG

P1220527.JPG

Le 3 de la rue Rollinat

P1220510.JPG

P1220520.JPG

A côté du 3, on trouve logiquement le 5

P1220511.JPG

P1220521.JPG 

Et voici le 7 de la rue Rollinat. Il y a encore des locataires mais ils sont en phase de relogement.

P1220515.JPG

P1220514.JPG

L'arrière du 3 rue Rollinat

P1220524.JPG

P1220526.JPG

Et là, un vestige historique sur le mur arrière du 3 rue Rollinat

P1220525.JPG

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents