Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


La télé publique suédoise filme le patrimoine de Vierzon grâce à... Vierzonitude !

Publié par vierzonitude sur 14 Mars 2017, 16:59pm

En fait, si Vierzonitude n'existait pas, il faudrait l'inventer. La presse nationale et même internationale vient voir Vierzon parce qu'elle tombe, à un moment ou à un autre sur le blog. Et là, la télévision publique suédoise vient filmer le patrimoine de Vierzon après avoir découvert Vierzonitude. Pas le site de l'Office de tourisme, ni celui de la Communauté de communes, ni encore celui de la ville de Vierzon, non, non, Vierzonitude, le petit blog off, ce blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit ! Bon allez, assez de fleurs. Deux journalistes suédois ont filmé Vierzon, son patrimoine industriel surtout. Ils ont goûté la cuisine des Petits plats de Célestin en même temps que l'architecture de cette excellente maison. Ils s'intéressent à Vierzon, petite ville de 27.000 habitants dont les difficultés ne doivent pas masquer son patrimoine industriel et naturel. Ils ont sillonné ainsi la ville, son Beffroi, sa rue Joffre, les façades de la Française, le musée, les fours à globe (en très mauvais état), le canal de Berry. L'envers d'un décor que l'on aimerait décor tout simplement, en faisant abstraction des commerces vides, des rues de travers, de l'esthétique qui reste à inventer, de toutes ces choses qui restent à faire. Pas question de vivre dans un décor de cinéma, ce n'est pas le cas de toute façon. Mais, en discutant avec Christian, le journaliste suédois, en résidence en France, on perçoit son environnement autrement, comparé à la Suède. Un oeil différent s'est posé sur la ville, sans occulter les problèmes trop visibles, mais sans jeter la pierre à une ville qui ne mérite sûrement pas ce qu'elle est devenue. La Société-Française, ce grand navire de métal et de verre est une richesse qu d'aucuns ne mesurent pas. Dans une ville comme celle-ci, ce qui est un boulet financier peut s'avérer un atout fondamental, encore faut-il avoir des idées pour l'aménager. Encore faut-il avoir surtout la volonté politique de créer, ici, ce que l'on ne trouve pas ailleurs. Car s'il y a ceux qui se contentent de ce qu'ils ont, c'est à pire peu, il y en a d'autres qui disent tout haut qu'on peut largement mieux, que cette ville peut s'élever et qu'on peut en changer l'image. Pas en ergotant, pas en pensant que la réalité est la faute de ceux qui la montrent mais en osant, enfin, dire, que la réalité telle qu'elle est à des causes qu'il faut combattre pour en effacer les conséquences. C'est tellement facile de ne rien faire, de se contenter d'un petit confort politique et citoyen en expliquant, sans cesse, que les efforts ne servent à rien, car ailleurs c'est pareil. Sauf que la télévision publique suédoise n'a pas été ailleurs, elle est venue à Vierzon, sans s'occuper de Jacques Brel, sans regarder l'étiquette politique, juste parce qu'elle a compris qu'il y avait ici, une histoire différente, un patrimoine bavard, loin des sentiers sans cesse battus par les élus qui nous rabâchent leur même rengaine depuis des décennies. Alors, entre le canal de Berry et les façades du site de la Française, entre 36.000 communes de France dont certains sont un milliard plus riches en patrimoine que Vierzon, les journalistes ont senti que le tracteur était un lien, que cette ville pouvait se réconcilier avec elle-même et qu'aimer cette ville, ce n'est pas être ce petit chien  l'arrière d'une voiture qui opine du chef quand on le secoue; Non, aimer une ville c'est essayer de la hisser, montrer les mauvais côtés pour les combattre, dénoncer les erreurs, les longueurs et les absences. C'est surtout essayer de faire comprendre qu'il existe 27.000 citoyens pour une trentaine d'élus. Et qu'il est urgent d'arrêter de compter sur trois dizaines d'élus pour avoir des idées dès lors que 27.000 habitants peuvent en apporter beaucoup plus.

Commenter cet article

visiteur 15/03/2017 11:31

malgré un superbe musée du cycle et un maire UDI, Châtellerault a un taux de vacance commerciale supérieur à 20% comme à Vierzon

Andrée 15/03/2017 14:51

A visiteur, d'accord pour la vacance commerciale, il y a même une zone pratiquement vide vers le parc expo je crois. Mais le site de la Manu a été bien réhabilité, ça peut donner des idées pour Vierzon.

H.G. 15/03/2017 09:52

Vierzon dans un jeu de stratégie médiévale ! Vous connaissez ?
https://www.youtube.com/watch?v=Ek9v06ANqWw

Andrée 15/03/2017 07:12

Bravo,
Et pour avoir des idées , regardez ce qui a été fait à la Manu à Châtellerault, le musée du cycle est superbe!

Jag 14/03/2017 19:48

Bravo Vierzonitude !!
Continuez à faire connaître notre ville malgré les boulets qu'on traine à la mairie !
Ce blog est indispensable afin de ne pas périr asphyxié !
Ceci montre encore une fois si c'était nécessaire l'inutilité de nos politiciens locaux qui préfèrent faire de la marche et du vélo pour serrer quelques pognes dans la région afin de ne pas perdre leur siège confortable.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents