Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le centre de santé recrute... à l'hôpital de Vierzon

Publié par vierzonitude sur 9 Mai 2018, 12:57pm

Le centre de santé recrute... à l'hôpital de Vierzon

Le centre de santé de Vierzon semble satisfaire, à la lecture du dernier bulletin municipal, le bonheur de ses promoteurs. Les patients s'y rendent en masse, la preuve qu'il existe des besoins non satisfaits que nos élus devaient absolument satisfaire à la place de l'Etat qui, bien sûr, ne remplit pas son rôle. Donc, le centre de santé est un bienfait que la population vierzonnaise doit à ses élus pour l'avoir créé. 

Si le centre de santé doit répondre aux carences d'une démographie médicale en berne, il ne tient absolument pas ses promesses en matière de nouveaux praticiens et de sang frais. On sait déjà que les quatre médecins qui se partagent 2,5 temps plein sont ceux qui ont fermé leur cabinet à Villages en décembre. Ce n'est pas un secret, une élue l'a confirmé lors d'un comité de Vilages.  Donc pas de médecins en plus pour le moment.

D'ailleurs, on notera que le centre de santé communique très peu sur le nom des praticiens que l'on y trouve. Mais, on nous répond qu'il fallait bien amorcer la pompe... Selon nos informations, le recrutement d'une infirmière s'est fait aussi au niveau local, directement puisé dans le vivier de l'hôpital vierzonnais, au service pédiatrique. Quant au dernier praticien recruté par le centre de santé, il vient aussi, selon nos informations, de l'hôpital. Le suivant aussi est Vierzonnais.
 

C'est vrai que les 2,5% d'augmentation des impôts justifie ce recrutement. Etonnante politique vierzonnaise, car les mêmes qui défendent leur établissement hospitalier piochent dedans pour remplir le centre de santé. Ce qui est fascinant, c'est qu'il semble même que le centre de santé rémunère mieux que la fonction publique hospitalière... Allez comprendre. Les mêmes qui défendent le service public le concurrencent. Fascinant, non ?

Le centre de santé recrute... à l'hôpital de Vierzon

Etrange société dans laquelle on vit... En décembre dernier, un cabinet médical ferme ses portes, à Vierzon, en laissant les patients se débrouiller, pour retrouver un médecin traitant. Trois mois plus tard, le centre municipal de santé ouvre ses portes avec, quatre médecins traitants pour deux postes et demi, issus, d'après nos informations (puisqu'on ne trouve les noms des médecins nulle part...), du cabinet qui a fermé ses portes en décembre. Ils seront rémunérés avec un fixe et payé également à l'acte, la paperasse en moins. Alors, pour l'ouverture du centre de santé, ce lundi 19 mars, où sont les médecins supplémentaires à Vierzon ?


Deux autre médecins sont attendus (hors de Vierzon) à 20 heures chacune : deux recrutements pour un poste à temps plein. Il faudra donc 6 médecins pour 3,5 postes. Poussons le raisonnement à l'absurde : pour pallier la paperasse et s'octroyer du confort, combien de médecins vierzonnais pourront avoir l'idée de fermer leur cabinet pour se faire embaucher au centre de santé ? Il y aura forcément des patients dans ce centre, mais pas un médecin de plus à Vierzon, comme ce devait être le cas lorsque les élus de la majorité ont vendu leur projet.

Dans une ville de gauche, farouche combattante des acquis, un détail cloche : des médecins ferment un cabinet libéral et seraient embauchés trois mois plus tard par une collectivité via un groupe d'intérêt public dont les pourvoyeurs de fonds sont, entre autre, la  ville et l'hôpital, les contribuables en partie. Conséquence directe : les impôts vont augmenter. La ville explique qu'elle remplit le rôle que l'Etat ne remplit pas. Sauf que la ville ne remplit surtout pas les rôles qui sont les siens. Allez comprendre. Paradoxe : le statut libéral se retrouve ainsi transformé.

Dans une ville de gauche, farouche combattante des acquis, on nous explique que le statut de la SNCF est menacé, comme celui de la Poste, des impôts etc., que le service public est amoindri à cause du non remplacement des départs en retraite, ce qu'applique justement la municipalité de Vierzon, mais dans cette ville de gauche, on n'hésite pas à transformer des médecins libéraux en médecins vierzonnais salariés. Après tout, du moment que les patients du centre de santé ne voient pas qu'il n'y a aucun médecin supplémentaire à Vierzon... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

J 10/05/2018 14:07

Evidemment, c'est plus facile et on imagine les prochaines réactions du maire….
"Le centre de santé, c'est grâce à moi et c'est un succès et pour l'hôpital qui perd des praticiens, c'est la faute de l'état !"
De toute façon, on se prend 2.5% d'impôts en plus, merci monsieur Sansu !

Archives

Articles récents