Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le député-maire de Vierzon sera-t-il ou non candidat aux législatives de 2017 ?

Publié par vierzonitude sur 4 Décembre 2016, 12:21pm

Nous sommes en décembre. Et, théoriquement, le député-maire de Vierzon aurait déjà dû se prononcer : ira-t-il aux législatives 2017 ? Pour cela, laissera-t-il son fauteuil de maire de Vierzon à quelqu'un d'autre ? Et si oui à qui. Quelques noms circulent. Femme ou homme ? Et s'il échoue aux législatives, que fera-t-il ? Pourra-t-il retrouver son fauteuil de maire ? Ou fera-t-il autre chose ? Des questions dont les réponses attendaient des éléments nouveaux. La primaire de la droite, non. Mais le ralliement ou pas du Parti communiste à Jean-Luc Mélenchon est une donne importante. Nicolas Sansu n'a jamais caché son soutien au candidat de la France insoumise. Il a d'ailleurs tweeté sa joie de voir que son parti rallier Jean-Luc Mélenchon. Rien que cette occurrence peut signifier que le député-maire aille aux législatives sans trouver quelqu'un d'autre de la gauche radicale face à lui. Comme il l'avait fait en 2012 sous les couleurs du feu Front de gauche.

Quant au renoncement de François Hollande, cette décision doit le combler, lui qui, le député-maire de Vierzon, a voté très souvent contre le gouvernement, a même tenté de le censurer en rejoignant la droite. Comme quoi le P.C peut être très élastique quand il a des intérêts personnels à défendre. La décision de Nicolas Sansu, à l'adresse des Vierzonnais d'une part et des électeurs de sa circonscription d'autre part ne devrait pas tarder. Le Parti socialiste a déjà investi sa candidate, Agnès Sainsoulier-Bigot. Les électeurs furax d'avoir été privés de candidate socialiste au second tour risquent de lui en tenir rigueur. Le député-maire quittera-t-il alors son fauteuil de maire ? Préférera-t-il la politique nationale à la politique locale ? Nous attendons sa décision.

Le député-maire de Vierzon sera-t-il ou non candidat aux législatives de 2017 ?

La candidature du député-maire de Vierzon en 2017 est-elle assurée ? Repartira-t-il pour un nouveau mandat de député ? Sera-t-il obligé de laisser son mandat de maire à un ou une maire de paille pour cause de cumul de mandat ? Mise-t-il sur l'élection de la droite qui a promis d'abroger la loi anti-cumul ? Beaucoup de questions se posent et il faudra attendre encore un peu pour espérer avoir les réponses.

Le Parti communiste (on ne dit plus Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon l'a fait exploser), n'est pas en position de force. "Est-ce qu'on est capable d'imposer quatre, cinq, six grandes questions politiques pour que ça se passe sur ces sujets-là et pas sur d'autres?" s'est interrogé Pierre Laurent", lit-on sur le site du Point. Le Parti communiste est-il encore audible ? N'en-at-il pas marre d'être en perpétuelle opposition, on l'a vu lors du quinquénnat de François Hollande où le député-maire de Vierzon s'est même allié avec la droite pour tenter de censurer le gouvernement ?

On sait que l'élection du député communiste sortant n'est dû qu'au désistement, en 2012, de la candidate socialiste, effacée par ses pairs, au nom d'on ne sait quelle philosophie de gauche. Seul au second tour, le député communiste a pu être élu avec 100% des voix. En 2017, le P.S revient avec la même candidate. Mais c'est surtout le Front national qui risque de mordre les jarrets. Surtout sur Vierzon et sa circonscription.

Sur le site du Point, on lit que : "Autre défi des législatives : un renouvellement générationnel important, puisque deux-tiers des députés Front de Gauche ne devraient pas se représenter. Hormis Nicolas Sansu, tous les députés sont nés entre 1942 et 1952 et ont souvent fait plusieurs mandats. Certains ont déjà annoncé leur retrait comme Marc Dolez, Jacqueline Fraysse ou François Asensi et veulent éviter "le mandat de trop", d'autres y réfléchissent fortement, telle Marie-George Buffet." Rien sur les intentions du député-maire. Ira-t-il seulement s'il peut gagner ? Les législatives vont-ils marquer un nouveau recul du P.C ? Quelle sera l'attitude du Parti socialiste cette fois ?

Le point ajoute : "D'autres encore sont confrontés à la menace du FN. "Je ne veux pas partir sur une défaite", confie Jean-Jacques Candelier (Nord), alors "qu'il n'en a pas eu en 40 ans de politique". Sera-ce le cas dans la circonscription de Vierzon ?...

Commenter cet article

propagande et réalité 19/09/2016 00:31

pierre laurent vantait le pc comme le point central de la gauche début septembre bla bla bla bla...
nicolas sansu s'en moque... son problème c'est qu'il ne sait rien faire d'autre que courir à pied de temps en temps et faire de la politique ... enfin, faire de la politique de préférence sans risque, sans avoir à s'impliquer autrement que sur des voies toutes faites: il est un héritier local du communisme, il finit par se faire élire avec des candidats de gauche qui lui laissent la place... plus besoin de faire campagne... ses militants sont des autistes qui croient mériter être élus dès le premier tour sans rien faire ... bref, que fera notre élu local la prochaine fois ? rien de nouveau... il se présentera... et c'est tout.

Cartouche 18/09/2016 22:48

S'il se représente, et il le fera, ce sera la confirmation de son score aux Régionales. Il le sait mais il va se sacrifier pour son parti en espérant la Grâce de Dieu grâce au rachat de Saint Eloi. Mais il n'a toujours pas compris que le Seigneur voit tout et sait tout. Ainsi, il connait la supercherie: son petit Nicolas a bien racheté l'église, mais avec l'argent des autres seulement. Il sera donc puni pour tentative de manipulation de son Créateur. Et le mur d'escalade, également payé par les autres, ne lui permettra jamais d'atteindre le Paradis. 2017 sera finalement son Chemin de Croix. Au lieu d'aller voir Tsipras à Athènes, et toujours avec nos sous, peut-être aurait-il mieux fait de demander une audience à François à Rome ou de se rendre à pieds à Saint Jacques de Compostelle ? Mais, pour ce dernier choix, faut pas rêver, pourquoi à pieds alors que ces imbéciles d'électeurs sont là pour lui payer l'avion ?

Capsule 19/09/2016 09:53

Evidemment qu'il va se représenter. Il n'a pas le choix. Que ferait-il donc alors qu'il n'a pas l'âge de la retraite ?
Julien Clerc ne chante-t-il pas:
Tra-vail-ler c'est trop dur
Et men-tir c'est très bien
D'man-der la re-trai-te
C'est quèqu' chos' j'peux pas fair'
Cha-que jour que moi j'vis
On m'de-mand' de quoi j'vis
J'dis que j'vis de politique
Et j'es-pèr' de vivr' vieux

C'est ce qui s'appelle la passion selon Saint Nicolas.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents