Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le député sortant de Vierzon aura-t-il un candidat des Insoumis face à lui ? Rien n'est clair...

Publié par vierzonitude sur 26 Avril 2017, 17:00pm

C'est la confusion qui règne entre les communistes et les Insoumis de Mélenchon. En janvier, Méluche annonce qu'il y aura un candidat des Insoumis face à la candidature du député sortant de Vierzon. En mars, on dit le contraire et voilà que le Parisien revient à l'hypothèse de janvier, en ces termes : "Les élections législatives sont un sujet de discorde depuis des mois entre le PCF et le mouvement Mélenchon. La principale raison est simple : ce dernier a prévu de présenter des candidats dans la quasi-totalité des circonscriptions législatives, en concurrence avec des communistes implantés localement de longue date. Mais, surtout, des Insoumis également candidats…face aux sortants communistes."

Et d'ajouter : "A l’exception de Marie-Georges Buffet en Seine-Saint-Denis, tous les députés PCF sortants devront – sauf accord – faire face à un candidat de la FI. Il en sera ainsi d’André Chassaigne (Puy-de-Dôme), de Nicolas Sansu (Cher), d’Alain Bocquet et Jean-Jacques Candelier (Nord), Patrice Carvalho (Oise), Gaby Charroux (Bouches-du-Rhône), Jacqueline Fraysse (Hauts-de-Seine) et de François Asensi (Seine-Saint-Denis). Ce qui a fait plus que tousser côté PCF. La FI souhaitait aussi notamment que les candidats communistes signent la charte de la France insoumise, qui prévoyait notamment l’obligation de vote pour les députés. Les discussions infructueuses entre les deux parties avaient été gelées, faute d’accord, et repoussées pour après le 1er tour de la présidentielle." Alors, accord ou pas accord ?

La presse locale le confirme : il n'y aura pas de candidat de la France insoumise (Jean-Luc Mélenchon) face au député sortant, Nicolas Sansu parti en campagne à pied et à vélo. On se demande pour qui voteront ceux qui avaient décidé de donner leur voix à la France insoumise sans pour autant voter pour le P.C. La démocratie survivra-t-elle encore longtemps à ces petites arrangements politiciens. Ou veut-on nous faire croire qu'un candidat du P.C est pareil qu'un candidat de la France insoumise. remarquez, on n'a bien essayé de nous vendre qu'un député communiste était la même chose qu'une députée socialiste... En espérant que les électeurs ne soient pas pris deux fois pour ds imbéciles...

Souvenez-vous : le mélodrame entre Mélenchon et les Communistes atteignait son apogée avec la présentation de candidat de la France insoumise dans les circonscriptions où se présentent aussi des candidats communistes aux législatives. Y compris chez Nicolas Sansu, le député-maire de Vierzon. C'est le journal Politis qui l'annonce : "un compte rendu du Parti communiste sur une réunion sur les législatives avec le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a fuité. Il révèle que les tensions sont toujours vives entre les deux formations, même si les discussions progressent. À travers ce compte rendu rédigé par le PCF, on en sait plus sur ce qui coince et sur ce qui avance (un peu) sur la délicate élection qui s’annonce en juin. Rappelons que la France insoumise, face au refus du PCF de signer sa « charte », avait annoncé qu’elle présenterait des candidats dans la totalité des circonscriptions, y compris dans celles où se trouvaient des députés communistes sortant."

Politis ajoute : "Lors de cette réunion, FI aurait proposé de lâcher un peu de lest : « Suite à nos demandes faites à la dernière réunion, rapporte le compte rendu, FI serait d'accord pour ne présenter aucun candidat face à des député-e-s sortants communistes à l’exception de Patrice Carvalho pour cause de désaccord politique. Ils pourraient donc se retirer devant André Chassaigne (Puy-de-Dôme) ; Pierre Dharréville (Bouches-du-Rhône), Nicolas Sansu (Cher) ; Fabien Roussel (Nord) ; Alain Brunel (Nord), Marie-George Buffet (Seine-Saint-Denis)." C'est dingue comme ces candidatures de la France insoumise peuvent faire peur...

Commenter cet article

Bezant 28/04/2017 13:03

Après avoir appelé solennellement à voter Melanchon pour tenter de récupérer sa dynamique en vue du scrutin législatif, il serait très drôle que Nicolas SANSU se retrouve avec un candidat insoumis en travers désabonner route. Un petit effort Peluche : designez-nous un candidat alternatif ! Je voterai pour lui comme j'avais voté pour la traîtresse socialiste en 2012.

Les Amis de Jacques 03/03/2017 16:54

Pas étonnant, qui se ressemble s'assemble. On pensait bien que la Méluche n'était pas du haut de gamme, surtout pas quelqu'un à la hauteur de la Présidence Française. Nous voici confortés dans notre conviction.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents