Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le docteur Brée répond à la députée Nadia Essayan à propos de l'hôpital de Vierzon

Publié par vierzonitude sur 8 Janvier 2018, 20:41pm

Le docteur Brée répond à la députée Nadia Essayan à propos de l'hôpital de Vierzon

Le docteur Philippe Brée, médecin généraliste à Vierzon, très impliqué dans la défense de l'hôpital de Vierzon répond à la députée.

"Madame Essayan, je ne doute pas de la sincérité de vos démarches pour aider l'hôpital. Mais permettez moi de nuancer quelque peu vos propos:

Quand  vous dites que soutenir le maintien  de la chirurgie résidentielle et de la maternité revient à  "parler sans résoudre", vous actez finalement leur destruction finale, seule solution "pseudoréaliste" qui permettrait d'obtenir des compensations conséquentes. 
 

Rappelons que le projet d'annihilation des petites et maintenant moyennes maternité et chirurgie, est théorisé depuis une quinzaine d'années et décliné dans toute la France au nom, (au choix) d'économies, de "sécurité "où de dette. C'est à un massacre des services aux patients de proximité auquel nous assistons partout. Ce qui est paradoxal lorsque un gouvernement  veut favoriser le développement des villes moyennes..

Vous vous inquiétez du recrutement de nouveaux médecins. Étrangement Vierzon attire plus les médecins que Bourges, et supprimer les services vierzonnais ne garantit pas des services occupés sur Bourges; surtout si le médecin doit travailler sur plusieurs sites.

Vous vous inquiétez de l'état des services de médecine.Ils sont corrects.Ils sont performants. Et c'est souvent le désir des nouveaux directeurs de jouer aux dominos avec les bâtiments qui engendre des coûts... inutiles.


Et s'il y a de l'argent pour moderniser des services de médecine il y en a pour rénover un bloc opératoire! Rappelons que sans garde chirurgicale à partir de 18h30, les patients seraient transférés à  Bourges ou mis dans un lit avant d'être vu par un chirurgien le lendemain.


Des gens âgées ne pourront se faire opérer à Bourges par manque de transports. Lorsque vous vivez en campagne, vous êtes obligé d'avoir un moyen de  transports, mais pas en ville moyenne où les services de bus, les lieux rapprochés peuvent faire éviter une voiture. Les personnes précaires vont  souffrir beaucoup de leurs manque de mobilité. 

Le GHT (Groupement hospitalier de territoire) que vous proposez va pomper les moyens de Vierzon et aggravé la crise. Le renoncement aux soins va exploser. La chirurgie gériatrique est difficilement réalisable en ambulatoire sauf avec des lits de repli et une grosse équipe soignante.

La visite de la directrice de l'ARS (agence régionale de santé) est une bonne chose, mais ne déliera pas les cordons de la bourse. Investir dans le bloc, résilier une partie de la dette et en étaler l'autre, faire confiance aux gynécologues pour trouver des successeurs: voilà des propositions simples qui peuvent faire rebondir l'hôpital. 

Les décideurs ont des lubies : 


- la suppression des maternités et de la chirurgie en est une, c'est comme une mode mais qui passe au bout d'une dizaine d'années, pour devoir tout reconstruire après 


- la T2a était la panacée il y a 10 ans, il faut la rectifier dit madame Buzyn.


- il y avait trop de médecins dans les années 90, il en faut 4 fois plus maintenant. 


Vérité d'hier, bêtise de demain..

Nous devons tous rester unis sur des objectifs de maintien de la chirurgie résidentielle, de la maternité et ne pas faire souffler le vent de défaite où de la résignation.

Vierzon le vaut bien."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrot 08/01/2018 23:23

Quand je lis ça "Vous vous inquiétez de l'état des services de médecine.Ils sont corrects.Ils sont performants." le brave docteur n'a surement pas séjourné dans une des chambres du service de médecine depuis longtemps, très longtemps.... chambres et services vétustes et indignes d'un service de médecine , locaux étriqués et totalement obsolètes , il faut voir les brancardiers s'échiner à manipuler les lits dans les couloirs ou encore mieux lors de l'accès aux ascenseurs ! ou ça rentre au chausse-pieds ....
Quand à la marotte des changement de locaux , c'est presque un gag de s'entendre raconter par les plus anciens les déménagements de services incessants qui ne prouvent qu'une chose , la totale inadaptation des locaux à leur emploi. C'était il y au moins 30 ans qu'il fallait prendre la décision non pas d’agrandir ou transformer les bâtiments anciens, mais au contraire de construire un Hôpital neuf ailleurs, hélas la politique en à décidé autrement

Archives

Articles récents