Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le fabuleux voyage au pays du France 2...

Publié par vierzonitude sur 17 Septembre 2017, 13:38pm

Le fabuleux voyage au pays du France 2...

Depuis combien de temps n'avais-je pas mis les pieds au France 2 ? Vingt, vingt-cinq ans ? Le dernier souvenir est simple : une salle remplie de sièges en skaï orange, au fond l'écran, au-dessus d'une partie des sièges du fond, un balcon inaccessible au public. Les toilettes à droite... Ce cinéma, le France 2, servait à passer les films en deuxième semaine. Ceux qui passaient d'abord au France finissaient au France 2, avec sa salle unique. Et surtout, surtout, l'ouvreuse avec son panier en osier qui craquait sous le poids des bonbons. Alors, franchir les portes du France 2, là, aujourd'hui, c'est se prendre une sacrée bouffée de nostalgie. Grâce à Jack Pascaud, un passionné de cinéma qui a repris la salle mythique de l'ancien Carillon, le France 2 subsiste encore, quelque part. Ses sièges croulent sous des centaines d'objets en rapport avec le cinéma. Mais là-haut, dans la cabine du projectionniste, les films fonctionnent encore avec bonheur.
Cette salle, c'est un bout du patrimoine vierzonnais qui renferme en lui le bonheur de ce temps arrêté quelque part. Mais surtout, le France 2, c'est l'histoire d'un certain type de salle. Car jamais je n'avais mis les pieds à l'étage, là où se trouvent les loges privatives pour regarder un film tranquille; Là où se trouve le coeur du lieu. Des sièges anciens, ceux du balcon, qui racontent, dépliés, des histoires à n'en plus finir. Bien sûr que ce lieu mériterait d'être mis en lumière mais son propriétaire, et il a raison, le garde jalousement pour sa passion. Alors, il demande juste un lieu sécurisé pour entreposer ce qu'il entrepose dans la salle afin de libérer les sièges et de montrer que le France 2 avec ses six cents fauteuils, n'était pas n'importe quelle salle de cinéma.*
Jack Pascaud a cette passion de doux-dingue, cette passion qui le tient debout entre ses projecteurs, ses objets lentement accumulés et qui constituent un lieu unique en son genre. Alors, en franchir la porte, vingt, vingt-cinq ans plus tard, c'est traverser le temps en se disant que ce morceau-là, il ne l'a pas eu, il ne l'a pas enfoui dans l'oubli. Il y a, dans ce lieu, une part de nous-même, une infime part de nous-mêmes et en ouvrant les portes qui mène à la salle, en voyant la caisse, intacte, et tous les détails qui remontent en mémoire, il y a un fabuleux voyage que Vierzonitude vous fait un peu partager en espérant que l'émotion qui accompagne chaque mouvement de l’œil, vous sera perceptible.

Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...
Le fabuleux voyage au pays du France 2...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents