Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le groupement hospitalier de territoire préconise le maintien des trois maternités du Cher !

Publié par vierzonitude sur 24 Juin 2018, 11:49am

Y a t il un pilote dans l'avion de l'agence régionale de santé Centre Val de Loire ? La question mérite d'être posée. "Pas d'annonces à faire sur Vierzon", lit-on dans la presse locale, avec le leitmotiv du projet médical à "refaire", dès lors que celui de 2016-2020 existe déjà mais voilà, il contient ce que l'ARS ne souhaite pas.

Les compétences humaines et relationnelles sont absentes quand l'ARS ne répond pas depuis des mois aux souffrances des soignants, en repoussant sans arrêt les échéances : décembre, puis mai, puis septembre. Mais quand le maire de Bourges entouré des trois parlementaires invite l'ARS à s'exprimer devant les conseillers municipaux, l'ARS y court.

Une simple déclaration  pourrait suffire : signifier le maintien (ou non) de la maternité et la rénovation (ou non) du bloc opératoire. Rappelons que l'ARS ne cesse d'expliquer que l'hôpital de Vierzon est un gouffre, qu'elle réclame plus d'argent que les capacités régionales de l'ARS n'en possèdent.

Sauf que lorsque de 2004 à 2015, l'hôpital de Vierzon investit plus de 30 millions d'euros sans pratiquement aucune aide financière de l'ARS, on ne peut pas dire que l'hôpital a coûté de l'argent...

Entre 2004 et 2006, les urgences et la maternité ont été entièrement refaites : 8,4 millions d'euros, financés à 100% par l'hôpital avec un emprunt, sans l'aide de l'ARS.

Entre 2006 et 2010, le bâtiment Robert Leroux et un établissement pour personnes âgées dépendantes de 41 lits à la Noue, la mise en sécurité incendie du site Léo Mérigot : plus de 22 millions d'euros, financés à 100 % par l'hôpital avec un emprunt sauf la remise aux normes incendie pour laquelle l'ARS a versé 900.000 euros.

Les compétences techniques sont également peu présentes quand, par exemple, ne sont pas suivies les recommandations de la consultation citoyenne initiée par l'ARS en 2017 : une des préoccupations majeures des sondés étant "de pouvoir se faire soigner près de chez soi" et non d'accoucher ou se faire opérer à 40 kilomètres.

De même l'avenant 2 du Groupement Hospitalier de Territoire du Cher (document technique) préconise-t-il le maintien des trois maternités du Cher ! (Le document est à lire en intégralité ci-dessous). Et rien sur l'arrêt de l'activité chirurgicale hospitalière de Vierzon.

Donc, rien n'empêche à ce stade l'ARS de déclarer le maintien de la maternité, et même à priori de l'énoncer comme axe prioritaire  du projet médical, comme le projet médical 2016-2020 mentionne la rénovation du bloc opératoire qui permettra le maintien de la chirurgie et de la maternité.

Sur Bourges, lit-on encore dans la presse locale, l'ARS propose de créer une maison de santé pluridisciplinaire, une structure qui existe déjà et gérée par SOS médecins. Pour désengorger les urgences, elle suggère  également l'hospitalisation à  domicile,  alors que celle ci ne concerne que... 1% des hospitalisations. Doubler l'hospitalisation à domicile ne ferait toujours que 2% des hospitalisations.

Un médecin vierzonnais suggère que "c'est d'un plan Marshall rapide dont à besoin le Cher et non d'une planification bureaucratique à cinq ans ou d'un silence méprisant pour les Vierzonnais."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents