Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...

Publié par vierzonitude sur 18 Octobre 2016, 10:50am

Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...

Encore raté ! Si l'on en croit France Bleu, ce n'est pas encore en 2017 que le tour de France passera à Vierzon.. A Vesoul par contre. Bien sûr, nous n'oublions pas la promesse faite par le maire de Vierzon : "si les électeurs me font encore confiance, la ville pourrait accueillir une étape du tour de France en 2015". En 2015 rien. En 2016 rien. En 2017 rien, selon France Bleu. Pourtant, les électeurs lui ont fai confiance. Mais, apparemment, ils ont eu tort. Remarquez, le maire de Vierzon n'a pas été élu pour faire passer le Tour de rance à Vierzon. Si le commerce y passait encore, ce serait une belle chose... Les promesses, hein.. vous savez...

Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...
Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...
Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...

Nicolas Sansu, maire de Vierzon, avait promis à ses administrés avant sa réélection, en 2014, qu'ils verraient le Tour. Mais ce n'a pas été le cas cette année, et ce ne sera pas le cas non plus en 2016. Il explique à francetv info pourquoi. Et c'est un régal !!

Le peloton voulait peut-être voir Vierzon. Mais en 2016, il ne découvrira toujours pas cette ville du Cher, rendue célèbre par une chanson de Jacques Brel. L'organisation du Tour de France a dévoilé, mardi 20 octobre, le tracé de la 103e édition de la Grande Boucle. Aucun passage n'est prévu dans le département.

Le maire (PCF) de Vierzon, Nicolas Sansu, l'avait pourtant promis à ses administrés en septembre 2013. Pour comprendre cet échec, francetv info l'a contacté.

Francetv info : Dans une interview au quotidien régional "Le Berry Républicain", vous avez déclaré : "Si les électeurs me font encore confiance [lors des élections municipales en 2014], la ville pourrait accueillir une étape du Tour de France en 2015." Pensez-vous tenir votre promesse un jour ?

Nicolas Sansu : J'en ai toujours la volonté : c'est un super truc pour faire connaître le territoire. Et puis, j'y tiens car je suis issu d'une famille très sportive. Mais la question ce n'est pas de le vouloir ou pas. Cela ne dépend pas de moi. J'ai vu Christian Prudhomme [le directeur du Tour de France] plusieurs fois. Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts. Il le sait. Je n'avais aucune illusion pour 2016.

Savez-vous quand le Tour verra Vierzon ?

Je n'en ai aucune idée. Il y a des demandes de toute la France. Le Tour passe, en moyenne, une fois tous les cinq ans dans un département. Dans le Cher, la dernière fois c'était en 2013... Je sais qu'il y a une volonté de varier les paysages et les difficultés. Et puis, Vierzon n'est pas située en montagne, ni en bord de mer. On a donc moins de chance d'y parvenir que l'Alpe-d'Huez par exemple. On en est bien conscients. La balle est dans le camp d'Amaury sport organisation (ASO). Mais je ne mets la pression sur personne.

Justement, quelles relations entretenez-vous avec ASO et Christian Prudhomme ?

Avec ce dernier, on est sur la même longueur d'onde. Nous avons en commun la passion du cyclisme. Je contacte des membres d'ASO deux fois par an. J'en connais certains. Je les vois sur des étapes du Tour de France ou d'autres courses cyclistes. Par exemple, quand je vais assister à une étape de Paris-Nice. Mais j'y vais aussi parce que cela me fait plaisir.

Encore une promesse non tenue : non seulement Vierzon n'a pas eu son étape du Tour de Franc en 2015 alors que le maire de Vierzon avait été réélu, mais en plus, pour 2016, c'est mort aussi si l'on s'en réfère à la carte publiée par France Bleu. Lors d'une interview, au club de la presse, le maire avait promis que si les Vierzonnais le réélisaient, ils auraient leur Tour de France ! Foutaises. Et tant mieux, vu le prix que ça coûte. Pour les élections régionale,s il va nopus promettre quoi le candidat qui veut pas se faire élire-député-maire de Verzon ? Les jeux Brouhot ? Un conseil : n'écoutez surtout pas les promesses des élus !

A qui le tour ? Alors que doit être officiellement dévoilée la carte de la 103e édition du Tour de France mardi sur les coups de midi, il y a quelques certitudes sur les villes qui verront passer les coureurs.

A qui le tour ? Alors que doit être officiellement dévoilée la carte de la 103e édition du Tour de France mardi sur les coups de midi, il y a quelques certitudes sur les villes qui verront passer les coureurs.

Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...

Mais où sont les courses cyclistes d'antan ? Le vigoureux Paris-Nice sur lequel la ville de Vierzon fondait tant d'espoir ? Sans parler du Tour de France que le maire nous avait promis si les Vierzonnais lui permettaient de renouveler son mandat pour éviter de bosser tout de suite. Rien ! Le vide ! Non seulement la ville de Vierzon n'a pas obtenu le passage du tour de France, mais en plus, elle vient de se faire grilelr la politesse par saint-Amand qui, elle, a déjà accueilli la grande boucle et qui en plus s'offre cette année une étape du Paris-Nice. Eh oui, les ambitions ça s'entretient. A condition d'en avoir pour sa ville...

Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...
C'est lors d'une interview du club de la presse que le maire de Vierzon a fait cette promesse. Après, Vierzonitude n'a rien demandé, normal, il n'était pas le bienvenu !
C'est lors d'une interview du club de la presse que le maire de Vierzon a fait cette promesse. Après, Vierzonitude n'a rien demandé, normal, il n'était pas le bienvenu !

C'est lors d'une interview du club de la presse que le maire de Vierzon a fait cette promesse. Après, Vierzonitude n'a rien demandé, normal, il n'était pas le bienvenu !

La vache ! On nous aurait menti alors ! Ce n'est pas vrai. Les Vierzonnais ont réélu le maire (de justesse mais ils l'ont réélus), avant de retrouver son trône, il promet alors que personne ne lui a demandé, une étape du tour de France pour 2015, et si l'on en croit la carte du Tour 2015, qui a fuité sur Tweeter, il n'y a pas d'étape à Vierzon. Tout ça serait faux. Il y a sans doute maldonne. La mairie de Vierzon a du faire des pieds et des mains pour l'avoir ce tour de France, ça rendrait tellement service à notre ville; c'est un événement que tous les Vierzonnais attendent, passer à côté en 2015, c'est comme refaire la moitié de l'avenue Edouard-Vaillant, c'est tout simplement pas possible; Rater cette étape en 2015, c'est comme si la vile achetait une ancienne église 170.000 euros pour la laisser pourrir sur pied, vous voyez. Ou si elle finançait avec l'argent du contribuable un bowling à la Société-Française. C'est tout bonnement impossible. Ou encore, c'est comme si la communauté de communes achetait un ancien bâtiment en ville pour en faire un immense office de tourisme qui ne sert à rien. Ou si elle créait un centre routier en lisière de forêt. Vous voyez. Ce n'est pas possible tout de même. Et si ce n'est pas possible, c'est qu'on nous a mentis, mener en bateau. Franchement, promettre aux Vierzonnais une étape du tour de France en 2015 sans tenir sa promesse, c'est comme si le quartier de Chaillot votait Front national à 25%. Ce n'est pas envisageable. Sauf si l'on considère que la promesse venait d'un élu. Là, déjà, promesse et élu sont antinomiques. Ah, merci Vierzonitude. Un instant, on a cru qu'on s'était foutu de notre g..... Pas à Vierzon, tout de même, ce serait bien le dernier endroit où les élus prendraient les contribuables pour des vaches à lait et les citoyens pour des cruches. C'est la gauche ici, quand même !

Il l'a promis. Pas lors d'un meeting, non, mais lors d'une interview du club de la presse, en septembre 2013, à la foire-exposition. Le maire de Vierzon a promis que si les électeurs lui refaisaient confiance, la ville pourrait accueillir une étape du tour de France en 2015. Mais tout est le conditionnel... Car à quinze jours du parcours 2015, quelques sites bien informés ont déjà esquissé le tour de France 2015 et apparemment, rien ne concerne Vierzon. mais une bonne surprise peut arriver. Quoique vu le prix que ça coûte, on peut toujours se demander si Vierzon a les moyens d'accueilllir une étape du tour de France; Saint-Amand-Montrond serait capable de nous la jouer une fois de plus, ville qui a décroché une étape du Paris-Nice. Mais, l'état des routes de Vierzon ne permet pas de servir les cyclistes du tour. Ne manquerait plus qu'ils chutent à cause d'un n id-de-poule, c'est suffisamment la honte comme cela. mais bon, une promese est une promesse. Alors, cette étape ?

Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...

Non seulement, le député a été élu à 100% des voix, en 2012, grâce au désistement de la candidate socialiste, mais en plus, en 2014, le maire de Vierzon se fait réélire grâce à une promesse qu'il n'a pas tenu. Certes, les inconditionnels de la politique auront remarqué que le maire de Vierzon qui cherchait à se féiare réélire a utilisé le conditionnel. Mais quand même. Si vous regardez de plus près, les coureurs du tour de France ne nous survoleront même pas en allant de Saint-Jean-de-Maurienne à Sèvres. Scandaleux !

Heureusement que c'est un maire communiste qui a promis une chose sans être capable de la réaliser... Imaginez si cette promesse avait été formulée par un Socialiste ! Bon, maintenant, il se débrouille le député-maire, il agite ses réseaux, il dévie le tour de France, mais nous, on veut une étape en 2015 ! Le roi de Vierzon n'a donc pas pu attirer la petite reine. Et dire qu'il y a des Vierzonnais qui n'ont voté pour lui que parce qu'il avait prévu une étape du tour de France. Dire que le Courte-Paille et l'hôtel Ibis ont été construits en vue de l'étape 2015 à Vierzon... Et là rien. Une promesse en l'air; 9a donne une vague idée de ce que deviendront les autres promesses. Heureusement que le maire de Vierzon a promis plus d'emplois, moins de chômage, plus d'habitants et du soleil pour juillet août 2015... Ce n'est possible qu'il nous déçoive encore...

Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...
Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...
Le maire l'avait promis pour 2015 : "Quand le Tour passera dans le coin, on sera prêts". En 2017, toujours rien...

Commenter cet article

Michelon 17/10/2016 20:34

C'est pourtant simple, il suffit de construire un aéroport.

chat noir 20/10/2015 12:48

"Les promesses n'engagent que ceux qui y croient." Un autre Jacques que brel .

nounouche 22/10/2014 14:40

quand je pense que Plumelec, petit village Morbihanais de 2700 âmes va accueillir une étape contre la montre du tour 2015...... Et si on regarde la carte du tour, c'est comme si les organisateurs avaient délibérément évité Vierzon, rien au centre !

Bezant 22/10/2014 11:41

Qui vous a dit qu'il parlait du Tour de France cycliste ? N'était-ce pas plutôt le Tour de France des villes sinistrées ? Pour ce Tour-là nous sommes en effet ville étape depuis des années, une étape qui dure d'ailleurs un peu trop...

Royal (mais pas Ségo) 22/10/2014 11:17

Si la Petite Reine n’en veut pas, cela signifie qu’il n’est pas de sang royal et qu’il est indigne d’être roi.
L’église Saint Eloi a pourtant été achetée dans le but de tenir un pouvoir de « Droit Divin », c'est-à-dire la justification d’un pouvoir non démocratique par le choix de Dieu. Ce choix est souvent exprimé par l’affirmation d’une « race choisie ». Nous y voilà, nous frôlons le choix du Communisme. Et en reconstituant petit à petit le puzzle, on comprend que tout se tient, la Petite Reine du Tour de France, l’église Saint Eloi pour l’intronisation, l’eau du robinet pour l’eau bénite, le parking et le bowling pour les invités au couronnement, l’office du tourisme pour la visite du royaume, les Assises pour rendre la justice (de droit divin également), le repas des Anciens pour festoyer, les illuminations de Noël pour le Sacre. Tout avait été soigneusement pensé, parfaitement calculé !

Et patatras, tout s’écroule, la Petite Reine n’en veut plus !

J’imagine ses déceptions, sentimentale et professionnelle. Et personnelle aussi puisqu’il aura pédalé dans le vide pour rien.

En mettant le bon braquet, on peut en multiplier des idées ! Mais pour arriver à de tels fiascos répétés, nos élus n’ont pas dû comprendre l’utilisation du dérailleur et le fonctionnement du changement de vitesse. Pas plus que ceux du web.
Que va-t-on beaucoup s’ennuyer quand ils seront virés ! Heureusement que la plupart seront parqués au Musée Grévin. On pourra ainsi se remémorer le temps passé avec eux et montrer aux générations futures ce qu’il ne faut jamais faire. Tiens, en voilà une bonne idée pour nos élus municipaux. S’ils veulent s’admirer en statues de cire, ils n’ont qu’à investir dans ce genre de musée. Ce ne sera pas pire qu’un bowling ou un parking à camions, et la création d’emplois y sera peut-être plus importante parce que les poussières de chantiers, celles du B3, du parking, de la zone LFM, du resto-hôtel, ça colle longtemps à la peau de leurs instigateurs, surtout quand ils deviennent de cire, et il en faudra du monde pour les épousseter, avec toutes ces tonnes de particules et de gravats qu’ils ont fait mettre en mouvement pour leur grandeur bientôt imprimée dans une cire toute poussiéreuse !

Compagnon Sans Vélo 20/10/2014 20:51

C’est fou, ça, les gens qui ne comprennent jamais rien !

Il s’agissait bien sûr du Tour de France des Compagnons du Devoir d’autant que :
- le compas et l’équerre sont les deux symboles du compagnonnage, de quoi les confondre avec les deux symboles du communisme, la faucille et le marteau,
- cette confrérie artisanale tire son origine de la construction des cathédrales à travers toute la France dans laquelle les compagnons se déplaçaient de chantiers en chantiers. Et tout naturellement, notre maire a dû apercevoir, dans ce tour de France, le bon moyen de faire réparer l’église Saint Eloi par de jeunes apprentis en cours de formation. C’est un peu comme chez les coiffeurs de cette fameuse place à renommer bientôt, lorsque des gens prêtent leur tête et surtout leurs cheveux aux apprentis lors de l’épreuve pratique de CAP. Et bien là, notre maire n’aurait pas prêté sa tête mais son église, je veux dire NOTRE église. Cela prouve à quel point il s’occupe de la jeunesse et de sa formation professionnelle.

Mais lorsque notre maire a approfondi le sujet et découvert que :
- l’objet du compagnonnage est de permettre à chacun et chacune de s’accomplir dans et par le métier dans un esprit d’OUVERTURE et de PARTAGE,
- et que son slogan est : « Soyez de ceux qui construisent l’avenir »,

il s’est rapidement rendu compte qu’il courait au ridicule et a préféré décliner.

NOTA: CE QUI PRECEDE N'EST EN AUCUN CAS UNE TAILLE DE CROUPIERE; C'EST JUSTE UN DEBAT.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents