Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le moulin de la Chaponnière ne trouve toujours pas preneur

Publié par vierzonitude sur 30 Avril 2018, 09:00am

Personne n'en veut du Moulin de la Chaponnière, propriété de la ville de Vierzon, à Saint-Hilaire-de-Court. Mis aux enchères plusieurs fois, le moulin n'est pas parti, en mars dernier, sur le site Agora Store. Du coup, rebelote.  Les acheteurs potentiels pourront commencer à enchérir le 19 mars 2018 et auront jusqu’au 23 mars pour acquérir ce moulin lancé à 141.700 euros. Le moulin à vendre date de la deuxième moitié du XIXe siècle et est entouré par plus de 4800m² de terrain. Impossible de se débarrasser de cette ruine. Bon allez, quoi, faites un effort.
 

 

Personne n'en veut du moulin de la Chaponnière, pas à 140.000 euros en tout cas. La dernière vente aux enchères sur un site spécialisé n'a séduit aucun acheteur. Du coup, cette bâtisse embarrassante, achetée dans les années 1980 par la ville de Vierzon, reste sur les bras de la ville; il faut die que les bâtiments sont en mauvais état, truffés d'amiante. Et si la ville le vendait pour un euro symbolique, ce serait peut-être une solution d'avenir ?

Personne n'en a voulu à 185 300,00 euros, y-aura-t-il preneur à 141 700 euros (TTC) ? Le moulin de la Chaponnière est remis en vente aux enchères, sur le site Agor Store, le moulin appartient toujours à la ville de Vierzon. De nouvelles enchères, sur le même site, reprendront le 24 septembre à 12 heures pour se terminer le 29 septembre à 15h30, pour cet ancien moulin d’une superficie totale d’environ 878 m², comprenant pour la partie rénovée, un bâtiment en R+1 avec un RDC de 269 m² environ comprenant une grande pièce, une cuisine, une salle de plonge, un cellier et une bergerie ; un étage comprenant une grande salle de réception et un bureau pour 93 m² environ, le reste de l’étage n’étant pas aménagé.
Un local séparé à l'extrémité du bâtiment avec machinerie de l'ancien moulin de 28 m² environ Deux dépendances en état de ruine de 24 m² et 150 m². La maison de gardien de 66 m² comprenant une pièce principale, une cuisine, une salle de bains, un wc, un sous-sol de 51 m² et un grenier accessible non aménagé.

 Environ 4 856 m² de bâti sur 8,2 ha de terrain. La Chaponnière, 18000 Saint-Hilaire-de-Court   Situé à la Chaponnière à Saint-Hilaire-de-Court (18100), bâtiments des années 1850 sur un terrain d’environ 4 856 m² pour le bâti et terrains non bâtis d’une superficie d’environ 8,2 ha. Terrains au calme traversés par un cours d’eau, situés en zone Ni du PLU de Saint-Hilaire-de-Court, proche du bourg. A proximité des autoroutes A71/A85/A20, à 5 min de Vierzon  Description :  Un ancien moulin d’une superficie totale d’environ 878 m², comprenant pour la partie rénovée, un bâtiment en R+1 avec un RDC de 269 m² environ comprenant une grande pièce, une cuisine, une salle de plonge, un cellier et une bergerie ; un étage comprenant une grande salle de réception et un bureau pour 93 m² environ, le reste de l’étage n’étant pas aménagé. Un local séparé à l'extrémité du bâtiment avec machinerie de l'ancien moulin de 28 m² environ Chauffage gaz (citerne).  Deux dépendances en état de ruine de 24 m² et 150 m²  La maison de gardien de 66 m² comprenant une pièce principale, une cuisine, une salle de bains, un wc, un sous-sol de 51 m² et un grenier accessible non aménagé. Chauffage gaz (citerne). Mise à prix initiale :185 300,00 €

Environ 4 856 m² de bâti sur 8,2 ha de terrain. La Chaponnière, 18000 Saint-Hilaire-de-Court Situé à la Chaponnière à Saint-Hilaire-de-Court (18100), bâtiments des années 1850 sur un terrain d’environ 4 856 m² pour le bâti et terrains non bâtis d’une superficie d’environ 8,2 ha. Terrains au calme traversés par un cours d’eau, situés en zone Ni du PLU de Saint-Hilaire-de-Court, proche du bourg. A proximité des autoroutes A71/A85/A20, à 5 min de Vierzon Description : Un ancien moulin d’une superficie totale d’environ 878 m², comprenant pour la partie rénovée, un bâtiment en R+1 avec un RDC de 269 m² environ comprenant une grande pièce, une cuisine, une salle de plonge, un cellier et une bergerie ; un étage comprenant une grande salle de réception et un bureau pour 93 m² environ, le reste de l’étage n’étant pas aménagé. Un local séparé à l'extrémité du bâtiment avec machinerie de l'ancien moulin de 28 m² environ Chauffage gaz (citerne). Deux dépendances en état de ruine de 24 m² et 150 m² La maison de gardien de 66 m² comprenant une pièce principale, une cuisine, une salle de bains, un wc, un sous-sol de 51 m² et un grenier accessible non aménagé. Chauffage gaz (citerne). Mise à prix initiale :185 300,00 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Et les séminaires ?
Sur la 5 hier, dans émission sur le patrimoine était présenté un groupe organisant des séminaires ( pour cadres) dans des lieux prestigieux. Le groupe est locataire et s'occupe de la décoration, installation des écrans , Wifi etc et à charge du propriétaire de réaliser les travaux.
Visiblement cette activité a le vent en poupe et Vierzon est particulièrement bien situé. La municipalité ne peut pas se renseigner pour ce genre d'activité ?
Répondre
J
Le cout de réhabilitation avoisinerait environ 4.5 fois le prix d'achat soit un cout total de plus de 800 000 euros. De plus, l'emplacement n'a aucun intérêt commercial. Un immeuble locatif n'aurait non plus aucun sens financièrement parlant vu l'investissement de départ et sa situation géographique.
Répondre
L
Le moulin est là , mais pas le blé, ils ne sont pas prêt de déguster leurs petits pains ces chers élus aux poches trouées!!.
Répondre
A
Ces 2 bâtiments n'ont aucune valeur sur le marché vue le coût de leur réhabilitation, mais une grande valeur patrimoniale.

La mairie ferait donc mieux d'abandonner l'idée d'en tirer un profit dérisoire pour privilégier la vente avec une clause suspensive si l'acheteur ne respecte pas l'héritage.
Répondre
P
A l'époque de son achat, les bâtiments étaient déjà à rénover et à désamianter, l'historique du lieu fait sur l'article du Berry Républicain est instructif, mauvaises décisions politiques , querelles de conseil municipal ..... bref, la seule personne à avoir fait une bonne affaire dans cette affaire est celui qui à vendu ce "truc" à la mairie ..
C
Un commentaire pertinent, enfin. Merci.
U
Des proches d'élus sont certainement déjà sur les rangs.
Répondre
G
Pourquoi acheter le moulin dont certains élus se sont permis de détruire le barrage qui alimentait le moulin. Le moulin a donc perdu toute valeur.
Mr CHEVALLIER l'ancien meunier doit se retourner dans sa tombe.

Archives

Articles récents